La "brosse à dents" du jardin

La "brosse à dents" du jardin

08/05/2017

Les aubergines africaines - «eggplant» en anglais soit littéralement «plantes à œufs» - portent bien leur nom: lorsqu'elles poussent, elles se transforment en fruits blancs de forme ovale qui ressemblent justement à des œufs avant d'arriver à maturité et de devenir verts. Les aubergines africaines font partie des légumes cultivés par les agriculteurs qui, suite aux actes de violence perpétrés par le groupe armé Boko Haram dans le nord du Nigéria, ont dû abandonner leurs domiciles. Ils participent à un projet de la FAO visant à relancer la production agricole locale. Là-bas, ce légume traditionnel est connu sous le nom de gorongo et représente un atout social et nutritif important. Le fruit cru du gorongo est souvent mâché par les femmes pour se laver les dents. Il est également souvent consommé lors des mariages et des baptêmes.

Aider les familles de déplacés

Les violences liées au groupe Boko Haram se sont propagées jusqu'au bassin du Lac Tchad et affectent le Nigéria, le Cameroun, le Tchad et le Niger avec des effets dévastateurs sur la sécurité alimentaire et les moyens d'existence. Quelques 7,1 millions de personnes sont à présent en situation d'insécurité alimentaire grave dans les quatre pays et près de 2,5 millions de personnes sont déplacées.

Dans le nord-est du Nigéria, près de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, la FAO aide les familles de déplacés à cultiver leur propre nourriture afin d'éviter qu'elles ne deviennent dépendantes de l'aide alimentaire sur le long terme. Le travail de la FAO est financé par la Belgique, le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies, la Commission européenne à l'aide humanitaire et à la protection civile (ECHO), l'Irlande, le Japon, la Suède et la Suisse.

«Nous cultivons notre dignité», disent les agricultrices

Récemment, à l'occasion d'une visite sur un site de production de légumes en saison sèche, financé par la FAO, M. José Graziano da Silva, Directeur général de l'Organisation, a rencontré un groupe de femmes qui cultivaient du gorongo sur leurs champs, parmi d'autres cultures. La FAO a fourni des semences pour la production de légumes tels que le chou et ces femmes ont trouvé elles-mêmes les semences nécessaires à la production du gorongo.

Ces femmes ont survécu aux attaques lancées par le groupe Boko Haram sur leurs villages et sont les seules à subvenir aux besoins de leurs familles. L'une de ces femmes a expliqué qu'utiliser le gorongo pour blanchir ses dents était une façon de restaurer une certaine dignité et de retrouver un sourire radieux, pour elle et ses amies. Ceci est également un signe que ces femmes ne sont plus en situation de crise extrême et qu'elles ont l'espoir de regagner leur autonomie dans un futur proche.

Le Gorongo est utile pour les petits exploitants agricoles car il porte ses fruits de manière continue et peut donner lieu à des rendements abondants et ce, même à partir d'une petite parcelle. Grâce à leurs efforts et au soutien apporté par le projet, ces femmes ont pu cultiver un surplus de légumes qu'elles ont ensuite vendu pour gagner de l'argent. Ces revenus ont servi à couvrir des besoins allant au-delà de l'alimentaire tels que les soins de santé et l'éducation pour leurs enfants.

Un goût de chez-soi

L'aubergine africaine est originaire d'Afrique centrale et s'est propagée dans d'autres pays, en particulier en Afrique de l'Ouest. Le Gauta, le yalon bello, l'igbagba et le nakati font partie des autres noms locaux utilisés pour qualifier ce légume, qui appartient à la famille des Solanum et est proche des aubergines, tomates et patates. Le fruit peut être mangé cru, bouilli, cuit, en marinade ou dans des bouillons et ses feuilles sont souvent utilisées dans les soupes. Pour le bouillon, les aubergines sont bouillies puis écrasées. On les versera ensuite dans une poêle avec un peu d'huile, des oignons, des haricots cuits et quelques piments.

Mis à part l'hygiène orale, cette plante est utilisée dans le cadre de la médecine traditionnelle pour soigner les infections de la gorge en réchauffant puis en mâchant les feuilles. Son jus de racines bouillies est utilisé pour traiter l'ankylostomiase, tandis que les feuilles écrasées sont bénéfiques pour les maux gastriques.

Un plan sur le long-terme

La FAO a développé une stratégie sur le long terme pour le bassin du Lac Tchad qui met l'accent sur l'aide aux réfugiés, aux déplacés internes et aux communautés hôtes afin de relancer leurs moyens d'existence agricoles. Les légumes cultivés par les femmes dans la ferme près de Maiduguri ne représentent qu'une infime partie du plan visant à restaurer la paix et ouvrent la voie vers la reconstruction.