L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Recherche de projets

Pays Donateur
Pays bénéficiaire
Dispatch date

Connectez-vous

Appui à la production alimentaire et amélioration des moyens d’existence des réfugiés centrafricains et familles hôtes dans le Bas-Uélé

Appui à la production alimentaire et amélioration des moyens d’existence des réfugiés centrafricains et familles hôtes dans le Bas-Uélé

Full title of the project:

Appui à la production alimentaire et amélioration des moyens d’existence des réfugiés centrafricains et familles hôtes dans le Bas-Uélé

Target areas:

Bas-Uélé.

Donor:
Contribution:
USD 526 932
03/09/2018-02/12/2019
Project code:
OSRO/DRC/806/FRA
Objective:

Améliorer les moyens d’existence des réfugiés centrafricains et de leurs familles hôtes en soutenant leur autonomisation pour un accès garanti aux biens alimentaires de base.

Key partners:

Ministère de l’agriculture à travers l’Inspection provinciale de l’agriculture de Bondo, Agence d’aide à la coopération technique et au développement.

Beneficiaries reached:

4 765 ménages.

Activities implemented:
  • Distribution de 59,7 tonnes de semences vivrières de qualité (38,7 tonnes de semences de maïs et 21 tonnes de semences de niébé), 28 kg de semences maraîchères et des outils agricoles (houe, râteau, et arrosoir) à 4 765 ménages (dont 80 pour cent étaient des ménages de réfugiés et 20 pour cent des familles hôtes).
  • Fourniture de six unités de transformation (moulin mixte) au profit des ménages bénéficiaires.
  • Organisation d’ateliers de sensibilisation réunissant à la fois les autorités politico-administratives et les délégués des bénéficiaires (familles hôtes et réfugiés) sur l’objectif de l’assistance, les principes humanitaires employés, les critères de ciblage, les modalités de l’assistance, etc.
Impact:
  • Production d’un total de 1 054 tonnes de nourriture sur 2 601 ha de terres emblavées pour les cultures vivrières, équivalant à 362 repas disponibles pour un ménage de six personnes (sur la base de deux repas par jour).
  • Création de stocks alimentaires de produits vivriers par chaque ménage bénéficiaire pour une durée d’environ deux mois.
  • Contribution à la génération de revenus grâce à la fourniture des moulins mixtes, facilitant la transformation des produits tirés de la récolte.