L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Recherche de projets

Pays Donateur
Pays bénéficiaire
Dispatch date

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

Réponse d’urgence à la sécheresse en Somalie, en Éthiopie et à Djibouti

Réponse d’urgence à la sécheresse en Somalie, en Éthiopie et à Djibouti

Full title of the project:

Réponse d’urgence à la sécheresse en Somalie, en Éthiopie et à Djibouti

Target areas:

Djibouti, Éthiopie et Somalie.

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 1 077 796
Implementation:
28/10/2011-27/06/2013
Project code:
OSRO/RAF/113/FRA
Objective:

Protéger les ressources de l'élevage et renforcer la résilience des communautés victimes de la sécheresse dans les régions du sud de la Somalie.

Key partners:

Les ministères de l’agriculture, les instituts de recherche et des organisations non gouvernementales.

Beneficiaries reached:

123 586 ménages vulnérables dans les trois pays.

Activities implemented:
  • En Somalie : distribution d’intrants fourragers à 1 139 ménages, formation aux techniques de conservation de fourrage à l’endroit de 27 177 ménages ; et distribution de huit chèvres femelles productives à 1 165 ménages pastoraux.
  • En Éthiopie : 93 756 ménages (soit 19 616 de plus que prévu) ont vu leurs 4 538 181 animaux vaccinés (au lieu des 3 millions prévus) contre la peste des petits ruminants (PPR) et 76 pour cent des animaux vaccinés contre la PPR l’ont également été contre variole ovine et caprine. Mise en place d’enquêtes participatives sur les maladies et développement de stratégies de prévention et de contrôle de la PPR. Organisation de formations sur les techniques de recherche des maladies et les diagnostics en laboratoire.
  • À Djibouti : 318 ménages (soit neuf de plus que prévu) ont reçu 150 000 kg de foin et 31 ménages ont mis en place des potagers à travers des programmes de travail contre rémunération.
Impact:
  • En Somalie, les ménages bénéficiaires vont être à même de protéger le bétail survivant, et ainsi de reconstituer les troupeaux pour répondre à leurs besoins économiques et nutritionnels pendant et après la période de sécheresse.
  • La réduction de la morbidité et de la mortalité liées aux maladies des petits ruminants a eu des impacts significatifs sur les communautés pastorales et agro-pastorales, outre l’impact économique, leur sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que leurs moyens de subsistance se sont renforcés.
  • Les bénéficiaires du programme travail contre rémunération ont pourvu aux besoins de leurs familles pendant trois mois. Ils ont également bénéficié de la régénération du pâturage qui a produit six à sept sacs de fourrage de 12 à 15 kg.