L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Recherche de projets

Pays Donateur
Pays bénéficiaire
Dispatch date

Connectez-vous

Consolidation des acquis des phases antérieures du P4P en République démocratique du Congo

Consolidation des acquis des phases antérieures du P4P en République démocratique du Congo

Full title of the project:

Consolidation des acquis des phases antérieures du P4P au Katanga et en Équateur

Target areas:

Équateur et Katanga

Donor:
Contribution:
USD 2 719 704
01/11/2013-31/01/2015
Project code:
OSRO/DRC/301/BEL
Objective:

Appuyer la relance économique du secteur agricole, la promotion de la disponibilité alimentaire et la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles.

Key partners:

L'Inspection territoriale de l’agriculture, pêche et élevage, les organisations non gouvernementales et l'Université de Lubumbashi.

Beneficiaries reached:

7 000 ménages en Équateur et 9 000 ménages au Katanga.

Activities implemented:
  • Identification des organisations non gouvernementales partenaires et évaluation de leurs capacités opérationnelles.
  • Identification des 7 000 ménages bénéficiaires (3 572 hommes et 3 428 femmes chefs de ménage) en Équateur, à travers 294 organisations paysannes dont 207 dans le territoire de Bikoro et 87 dans le territoire d’Ingende.
  • Distribution de 28 000 outils (haches, houes, etc.) ainsi que 17 352 kg de semences d’arachide, 5 880 kg de semences de maïs, 5 880 kg de semences de niébé et 8 676 kg de semences de riz aux 294 organisations paysannes pour l’appui à la multiplication des semences vivrières.
  • Formation au profit de 160 leaders des organisations paysannes (dont 41 pour cent de femmes) sur les thèmes suivants : (i) structuration, organisation et fonctionnement démocratique d’une organisation paysanne et leadership ; et (ii) gestion des produits agricoles et des revenus, notions de comptabilité simple, notions de taxes et impôts.
  • Mise en place d’infrastructures de transformation et de commercialisation (construction de six abris pour les unités de transformation ; construction d’un entrepôt couplé avec un pavillon marché ; et construction d’un bâtiment pour une radio rurale couplée avec deux blocs sanitaires).
  • Encadrement des Comités locaux d’entretien des routes pour la réhabilitation et l’entretien des pistes de desserte agricole et distribution d’un total cumulé de 1 980 outils comprenant 600 râteaux, 600 bêches, 600 pelles, 180 brouettes et 1 000 pioches.
  • Identification de 9 000 ménages bénéficiaires à travers 341 organisations au Katanga.
  • Distributions de 9 000 houes et 200 faucilles à 341 organisations paysannes ainsi que 250 kg de semences de maïs et 300 kg de semences de riz à 37 des organisations paysannes identifiées.
  • Formations sur les thèmes suivants : structuration et organisation d’un groupement ; gestion des conflits et leadership ; démocratie et bonne gouvernance ; VIH/SIDA et sécurité alimentaire ; gestion des infrastructures communautaires ; et gestion des récoltes.
  • Distribution de matériels radiophoniques pour la mise en place d’une radio rurale communautaire.
  • Collecte des prix des denrées alimentaires dans les grandes villes de la province du Katanga ainsi que d’informations sur l’insécurité alimentaire et le score de diversité alimentaire.
  • Mise en place d’activités de gestion des risques de catastrophes (GRC).
  • Promotion et initiation d’un système d’alerte précoce.
Impact:
  • Emblavement de 882 ha en Équateur avec une production totale de 318,9 tonnes de semences de maïs, 173,1 tonnes de semences de riz, 113,4 tonnes de semences d’arachide et 95,5 tonnes de niébé.
  • Renforcement des capacités techniques des bénéficiaires.
  • Amélioration entre les organisations paysannes de la communication relative aux conditions des marchés des produits agricoles pour redynamiser le circuit d’échange économique.
  • Atténuation et prévention des risques de catastrophes naturelles.
  • Emblavement de 8 398 ha au Katanga avec une production totale de 7 044 tonnes de maïs, 1 186,4 tonnes de riz et 203,8 tonnes de niébé.
  • Renforcement de l’analyse et de la diffusion de l’information.
  • Amélioration de la communication entre les organisations paysannes en matière de production, de prix agricoles et de sécurité alimentaire.
  • Mise en place de la stratégie provinciale de la GRC et des stations météorologiques pour la collecte des données.