L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Recherche de projets

Pays Donateur
Pays bénéficiaire
Dispatch date

Connectez-vous

Réduire la vulnérabilité des moyens d'existence agricoles à travers l'approche « Caisses de Résilience » au Sahel

Réduire la vulnérabilité des moyens d'existence agricoles à travers l'approche « Caisses de Résilience » au Sahel

Full title of the project:

Réduire la vulnérabilité des moyens d'existence agricoles à travers l'approche « Caisses de Résilience » au Sahel

Target areas:

Burkina Faso, Mali et régional

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 4 495 437
15/11/2016-14/02/2019
Project code:
OSRO/RAF/605/BEL
Objective:

Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables des régions d’intervention, à travers le renforcement de la résilience de leurs moyens d’existence face aux aléas climatiques.

Key partners:

Mali et Burkina Faso: Ministères de l’agriculture, de l’élevage, des ressources animales et halieutiques, de la santé (division de la nutrition), de la solidarité et de l’action humanitaire; Organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales et organisations de la société civile.

Beneficiaries reached:

5 000 ménages (2 500 par pays)

Activities implemented:

Mali
Distribution d’intrants et formations

  • Mise en place de 100 champs-écoles agropastoraux (CEAP).
  • Distribution d’un total de 8 296 kg de semences de niébé, 18 000 kg de mil, 18 000 kg de sorgho, 107 500 kg d’engrais NPK, 24 574 kg de semences maraîchères, 2 000 arrosoirs et 5 000 dabas industrielles à 2 500 ménages agropasteurs pour la campagne agricole 2017/18.
  • Distribution de 17 500 kg de semences de mil et de 17 500 kg de sorgho à 2 500 ménages bénéficiaires pour la campagne 2018/19.
  • Distribution de 4 130 volailles, dont 826 coqs et 3 304 poules locales à 826 ménages (quatre poules et un coq/ménage).
  • Distribution de 1 872 caprins et 62,4 tonnes d’aliments pour bétail à 624 ménages (deux femelles et un mâle et 100 kg d’aliments pour bétail/ménage).
  • Fourniture de 125 millions de XOF (212 325 USD) à travers des transferts monétaires inconditionnels à 2 500 ménages (50 000 XOF (85 USD)/ménage).
  • Formation de 2 500 ménages sur les techniques agricoles productives et résilientes et sur les bonnes pratiques nutritionnelles, notamment sur: (i) la gestion durable de la terre et de l’eau; (ii) l’intégration arbres-cultures-animaux; (iii) la gestion des banques alimentaires; (iv) l’aviculture villageoise améliorée; (v) les maladies et soins des petits ruminants; (vi) l’embouche des petits ruminants/alimentation; (vii) la production et la conservation du fourrage; etc.
  • Formation de 100 facilitateurs villageois sur les bonnes pratiques nutritionnelles, les techniques de formation continue, de l’encadrement et du suivi des CEAP.
  • Mise en place de 4 500 séances de démonstration culinaire et d’ateliers de d’information/sensibilisation sur les trois groupes d’aliment, réalisées par les relais communautaires dans les 100 villages d’intervention.
  • Mise en place de 175 Clubs Dimitra dans 35 villages pilotes (25 à Bandiagara et 10 à San) au profit des CEAP, avec fourniture de 210 radios solaires à manivelle et 132 smartphones.

Mise en place des Caisses de Résilience

  • Constitution des CEAP en association villageoises d’épargne et de crédit (AVEC), permettant aux ménages d’avoir un accès au crédit et de constituer une épargne, afin de renforcer leur résilience face aux chocs.
  • Formation des partenaires de mise en oeuvre sur la méthodologie des AVEC, afin d’assurer le suivi des associations et le recyclage des formations aux 100 facilitateurs villageois des CEAP et aux 2 500 ménages bénéficiaires.
  • Mise en place d’activités génératrices de revenus (AGR) au profit des 100 CEAP/AVEC, portant notamment sur: (i) l’embouche bovine et ovine; (ii) le maraîchage; (iii) le commerce de céreales (mil, riz paddy, niébé); (iv) le commerce d’oignon séché; et (v) la transformation de soja.


Burkina Faso
Distribution d’intrants et formations

  • Mise en place de 100 champs-écoles agropastoraux (CEAP).
  • Distribution de 56 869 kg de semences améliorées, composées de maïs, sorgho, mil et niébé; 303 979 kg d’engrais (en particulier du NPK et de l’urée); et environ 857 kg de semences forestières et de plants, tels que des semences d’acacia, de morringa, de baobab et de manguier.
  • Distribution de produits vétérinaires composés notamment de déparasitant, d’antibiotiques et de vitamines équivalent à 348 035 USD.
  • Fourniture de 103 279 408 XOF (182 908 USD) à travers des transferts monétaires inconditionnels à 2 500 ménages.
  • Formation de 50 facilitateurs villageois sur les objectifs de l’approche champ-école et les techniques d’animation basées sur les méthodes d’éducation non formelles, pour la gestion et la dissémination des acquis aux 2 500 ménages bénéficiaires.

Mise en place des Caisses de Résilience

  • Constitution des CEAP en AVEC, permettant aux ménages d’avoir un accès au crédit et de constituer une épargne, afin de renforcer leur résilience face aux chocs.
  • Formation des membres des 100 CEAP sur l’importance de l’épargne et sur le fonctionnement et les objectifs des AVEC, notamment sur les modules suivants: (i) Groupes, leadership et élections; (ii) Élaboration des politiques et règlements relatifs à la Caisse de solidarité, à l’achat de parts/épargne et au crédit; (iii) Élaboration du règlement intérieur de l’association; ect.

Régional
Diffusion de l’approche Caisses de Résilience

  • Mise en place d’un atelier régional à Dakar, concernant la capitalisation des leçons apprises, le partage d’expériences entre pays et parties prenantes et la réflexion stratégique pour la mise à l’échelle de l’approche CdR au niveau régional (avec la participation de l’Ambassade de la Belgique au Sénégal, du Fonds des Nations Unies pour l’enfance, du Programme alimentaire mondiale, du Programme des Nations Unies pour le développement, ainsi que d’Oxfam et de la Fédération Internationale de la Croix Rouge).
Impact:

Mali
Distribution d’intrants et formations

  • Renforcement de la cohésion sociale grâce aux CEAP et amélioration de la diversification alimentaire grâce à l’augmentation des rendements de production, notamment pendant les campagnes agricoles 2017/18 et 2018/19.
  • Amélioration de l’état nutritionnel des ménages, grâce aux formations en bonnes pratiques nutritionnelles et aux séances de démonstrations culinaires.
  • Renforcement des capacités des structures communautaires et des ménages bénéficiaires dans la conduite des activités préventives de lutte contre la malnutrition, notamment à travers les formations des formateurs villageois en éducation nutritionnelle et en gestion des CEAP et des itinéraires techniques des semences.
  • Etablissement d’un partenariat concernant les radios rurales, qui ont diffusés 87 messages en langues locales sur les thèmes de nutrition.
  • Protection des actifs productifs des ménages bénéficiaires grâce à la fourniture de transferts monétaires.
  • Rétablissement des moyens d’existence des ménages agropasteurs grâce à la distribution de volailles et caprins – à cycle de reproduction court et moyen – permettant de revitaliser le capital animalier des ménages et de générer des revenus.
  • Diffusion des bonnes pratiques résilientes au sein des Clubs Dimitra mis en place dans les villages pilotes, facilitant la communication entre CEAP, mais aussi entre villages, grâce à l’utilisation des radios rurales.

Mise en place des Caisses de Résilience

  • Renforcement de la résilience des ménages bénéficiaires par la mise en place des AVEC, leur permettant de combiner les acquis techniques des CEAP et de renforcer leur autonomie financière et sociale par la mobilisation d’épargne et l’accès facile au microcrédit (100 pour cent des membres CEAP/AVEC ont pu épargner et 98 pour cent ont eu accès aux crédit).
  • Création d’épargne au sein des 100 AVEC d’un montant total de crédits octroyés de 23 212 700 XOF (environ 40 419,61 USD) – avec 47 pour cent des crédits octroyés à des femmes.


Burkina Faso
Distribution d’intrants et formations

  • Renforcement de la cohésion sociale grâce aux CEAP et amélioration des résultats de production, permettant aux ménages bénéficiaires de couvrir leurs besoins de base.
  • Réduction du recours aux mécanismes de survie dangereux par les ménages vulnérables grâce à la protection de leurs actifs productifs et au renforcement de leurs moyens d’existence, notamment grâce aux transferts monétaires inconditionnels.
  • Protection des actifs productifs des ménages bénéficiaires et amélioration de la production agricole grâce aux intrants et équipements de production, permettant notamment de générer des revenus en soutien à leurs autonomisations économiques.

Mise en place des Caisses de Résilience

  • Renforcement de la résilience des ménages bénéficiaires par la mise en place des AVEC, leur permettant de mobiliser de l’épargne et d’améliorer leur autonomie financière.
  • Création d’épargne d’un montant total de crédits octroyés de 38 060 405 XOF (environ 64 509 USD).


Régional
Diffusion de l’approche Caisses de Résilience

  • Renforcement des capacités des acteurs régionaux et partage d’expériences et de leçons apprises entre différentes parties prenantes du secteur sécurité alimentaire au niveau régional, permettant ainsi de créer des synergies et de lancer le processus de mise à l’échelle de l’approche Caisses de Résilience.
  • Harmonisation technique de la mise à l’échelle de l’approche entre les différents acteurs et échanges concernant l’intégration des mécanismes de l’approche dans d’autres projets actuels (par exemple pour l’intégration d’activités de Caisses de Résilience dans le programme 1 millions de citernes pour le Sahel de la FAO).