L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Recherche de projets

Pays Donateur
Pays bénéficiaire
Dispatch date

Connectez-vous

Appui aux objectifs humanitaires et de développement dans l’ex-province de l’Équateur

Appui aux objectifs humanitaires et de développement dans l’ex-province de l’Équateur

Full title of the project:

Appui aux objectifs humanitaires et de développement dans l’ex-province de l’Équateur

Target areas:

ex-province de l’Équateur

Donor:
Contribution:
USD 275 802
19/09/2016-18/09/2017
Project code:
OSRO/DRC/602/FRA
Objective:

Renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition, et lutter contre la pauvreté dans l’ex-province de l’Équateur.

Key partners:

Programme alimentaire mondiale, Inspection provinciale de l’agriculture, pêche et élevage.

Beneficiaries reached:

2 230 ménages.

Activities implemented:
  • Distribution de kits maraîchers à 1 630 ménages bénéficiaires, composés de 50 gr de semences, une houe, un râteau et un arrosoir, et de kits de pêche composés de quatre nappes de filet, cinq bobines de nylon, 60 rouleaux de ralingue et une machette, à Zongo.
  • Formation des ménages bénéficiaires aux techniques maraîchères.
  • Formation en conseil agricole sur les bonnes pratiques et en matière d’utilisation de fertilisants et de semences améliorées, à Bikoro et Ingende.
  • Formation en système d’agriculture durable sans labour ni incinération (ASLI), à Bikoro et Ingende, et mise en place de trois champs pilotes à Kalamba, Mooto et Bokatola.
  • Formation de 18 formateurs sur les techniques d’agriculture de conservation et l’approche caisses de résilience autogérées, qui ont ensuite formé 60 organisations de producteurs (OP), comptant en moyenne 10 exploitants chacune.
Impact:
  • Production maraîchère moyenne de 200 kg de légumes par famille, équivalents à 266 jours de consommation.
  • Production halieutique moyenne de 264 kg de poissons par ménage sur toute la durée du projet, contre 120 kg avec les filets traditionnels, soit une augmentation d’environ 120 pour cent.
  • Mise en place de trois boutiques d’intrants autogérées par les OP et adoption par les exploitants du système ASLI.
  • Renforcement de l’autonomisation des OP, à Bikoro et Ingende. Sur les trois boutiques installées, deux sont encore fonctionnelles et gérées par des femmes.
  • Organisation de 48 OP sur 60 accompagnées, en associations villageoises d’épargne et crédit, dotées de caisses d’épargne et de crédits autogérés.
  • Réalisation d’une étude d’ensemble sur le système ASLI faisant état des résultats suivants: sur 2,43 ha de champs aménagés à la machette, moyenne de rendement obtenue supérieure aux rendements traditionnels de 19 pour cent pour le riz, 54 pour cent pour le maïs et 41 pour cent pour l’arachide.
  • Augmentation de la productivité de 600 petits exploitants ayant pratiqué le système ASLI: de 38 pour cent pour le maïs, de 11 pour cent pour le riz et de 19 pour cent pour l’arachide en cultures paysannes; hausse moyenne de 23 pour cent pour toutes cultures confondues.