La nueva app

Descargue ya!

Llamamientos recientes

Documents

Projects

Otros recursos

Síguenos en

L’appel global pour la Mauritanie 2012

L’appel global pour la Mauritanie 2012

16/05/2012

La crise alimentaire et nutritionnelle qui touche le Sahel frappe de manière particulière la Mauritanie dont une grande partie de la population rurale vit en extrême pauvreté, avec moins d’1 USD par jour.

L’année 2011 a été caractérisée par une mauvaise répartition des pluies engendrant une faible croissance des pâturages et l’échec des cultures pluviales. La production céréalière nationale brute a baissé de 34 pour cent par rapport à l’année précédente.

Les pasteurs affectés par ce déficit pluviométrique sont contraints de vendre leur bétail à bas prix pour couvrir leurs besoins alimentaires ou de consommer les semences de la prochaine saison agricole débutant en juin 2012. Cet épuisement des stocks a augmenté la vulnérabilité des familles et diminuera encore leur résilience face à de nouveaux chocs. À cette crise alimentaire et nutritionnelle s’est ajouté l’afflux des réfugiés maliens ayant fui les combats entre l’armée malienne et les rebelles touaregs pour se réfugier vers les pays voisins, principalement la Mauritanie. Ainsi, entre le 26 janvier et le 29 avril 2012, près de 63 000 réfugiés ont fui leur pays laissant tout derrière eux.

Dans ce contexte, le 16 mai 2012, la communauté humanitaire a lancé un appel global pour la Mauritanie d’un montant total de 94 236 507 USD afin de renforcer les moyens de subsistance des populations victimes des crises alimentaires et nutritionnelles.

Défis liés à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance

Selon les chiffres de la dernière enquête sur la sécurité alimentaire, en décembre 2011, 600 000 personnes étaient en insécurité alimentaire, situation qui devrait empirer avec la persistance des effets négatifs du déficit pluviométrique et l’épuisement des stratégies de survie des ménages.

La forte baisse de la production agricole, la flambée des prix des céréales traditionnelles et la raréfaction des produits locaux sur les marchés fragilisent les ménages pauvres et xtrêmement pauvres.

Le manque de pâturages causé par la sécheresse a poussé les animaux à transhumer précocement. Les points d’eau, utilisés habituellement par les éleveurs sont asséchés à plusieurs endroits les poussant à recourir à l’eau de puits à faible niveau de remplissage.

La combinaison de la flambée des prix et de la baisse des revenus des ménages a réduit l’accès aux produits alimentaires et détérioré le niveau de vulnérabilité des populations.

Pour soutenir les familles les plus affectées par cette crise, il est nécessaire de garantir l’accessibilité aux semences de qualité pour la prochaine campagne agricole afin de relancer la production et d’augmenter leurs sources de revenu.

La réponse de la FAO

La FAO, chef de file du Cluster sécurité alimentaire et membre des Clusters nutrition et relèvement précoce, travaille en étroite collaboration avec le Gouvernement mauritanien, le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ainsi que les organisations non gouvernementales afin de restaurer et renforcer les capacités de production agricole, pastorale et économique des ménages vulnérables.

Ainsi dans le cadre de l’appel global 2012, la FAO sollicite 4 240 000 USD afin de mettre en œuvre les activités essentielles à la reconstruction des capacités productives des ménages pauvres en Mauritanie dans l’objectif d’/de:augmenter l’accès à une nourriture de qualité et en quantité suffisante;restaurer le pouvoir d’achat des populations ciblées;renforcer et améliorer l’efficacité de la coordination dans la prévention et la réponse aux urgences.