Haïti

Haïti

Dans un contexte marqué par une forte fragilité économique et des tensions sociopolitiques, les chocs successifs qui ont récemment touché Haïti, associés aux faiblesses structurelles qui limitent l’accès aux services de base, ont considérablement aggravé la vulnérabilité chronique de la population. Tous ces facteurs – y compris les catastrophes naturelles, les épidémies et les déplacements de population – ont affaibli la résilience des populations avec 25 pour cent d’Haïtiens vivant sous le seuil de pauvreté. Sans une assistance immédiate visant à renforcer leurs moyens d’existence, la sécurité alimentaire des familles vulnérables continuera de s’aggraver. La FAO travaille afin de développer les capacités des institutions gouvernementales en prévention et gestion des risques de catastrophe et de renforcer les moyens d’existence des populations vulnérables  en les aidant à produire de la nourriture, à générer un revenu et à être plus résilients face à la prochaine crise.

Enjeux concernant l’agriculture et la sécurité alimentaire

En 2018, Haïti a souffert d’une période de forte sécheresse, d'inondations et de tremblement de terre, tout en étant toujours confronté au choléra, à la diphtérie et au paludisme, à une crise migratoire et à des enjeux récurrents en matière de protection. La dernière analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC, décembre 2018) indique que 568 000 personnes vivent dans des zones exposées aux catastrophes naturelles et 333 000 personnes sont menacées par le choléra. Les situations d’urgence qui se sont succédé ont contribué à une détérioration des conditions de vie et des moyens d’existence des populations les plus vulnérables d’Haïti, souvent touchées par une ou plusieurs crises à la fois. La succession de celles-ci rend le redressement post-crise très difficile pour nombreux Haïtiens.

La campagne agricole du printemps 2018 a été profondément marquée par une sécheresse liée au phénomène El Niño dans plusieurs régions du pays, notamment les départements de la Grand’Anse, du Nord, du Nord-Est, de l'Ouest et du Sud, ainsi que, selon toute probabilité, les départements d'Artibonite, du Centre, de Nippes, du Nord-Ouest et du Sud-Est. Cela a entraîné une baisse de la production des principales cultures – haricots, maïs et sorgho – nuisant gravement à la sécurité alimentaire et au revenu des Haïtiens qui dépendent de l’agriculture pour leurs moyens d’existence. Le pouvoir d’achat des ménages a également été touché par la hausse des prix des aliments de base, la dépréciation de la gourde haïtienne et la forte inflation au cours de l’année 2018, compromettant ainsi la capacité des familles vulnérables à accéder à la nourriture et les conduisant à adopter des mécanismes négatifs.

Rétablir les moyens d’existence

Sans une assistance au renforcement des moyens d’existence, la probabilité d’un phénomène El Niño pendant le premier trimestre de 2019 combinée aux facteurs décrits ci-dessus, risquent de contribuer à la détérioration de la situation, en particulier dans le Sud et le Nord-Ouest. En effet, ces départements sont caractérisés par la prévalence d'une insécurité alimentaire aiguë et par des niveaux élevés de malnutrition aiguë globale. Selon la dernière analyse de l’IPC (décembre 2018), 2,6 millions de personnes sont estimées en situation d’insécurité alimentaire et 39 000 enfants de moins de cinq ans sont menacés par la malnutrition aiguë.

Dans le cadre du plan de réponse humanitaire 2019–2020, la FAO requiert 16 millions d’USD pour assister 384 500 personnes. Les activités prioritaires seront axées sur la relance de la production agricole et de l’élevage à travers la fourniture d’intrants de qualité, de campagne de vaccinations, de formations et d’activités génératrices de revenus. En outre, la FAO a élaboré un plan d’intervention d’urgence sur trois mois (mars–mai 2019), sollicitant d’urgence un financement de 8,6 millions d’USD pour soutenir 330 000 personnes pendant la saison printanière de 2019, à travers la fourniture d’intrants essentiels et de transferts monétaires. Cela permettra aux bénéficiaires vulnérables d’avoir assez de nourriture pour trois mois et de générer des revenus en vendant une partie de la production obtenue.

 

Plus sur le pays

 - The Early Warning Early Action (EWEA) report on food security and agriculture is developed by the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). It ...en lire plus
15/04/2019
 -  pour assister 384 500 personnes la FAO requiert 24 millions d’USD pour la période janvier–décembre 2019                                 Dans un contexte marqué par une forte fragilité économique et des tensions sociopolitiques, les chocs successifs ...en lire plus
26/03/2019
 - Haiti is regularly hit by extreme climatic events that have seriously increased vulnerabilities in the country, particularly in rural areas and among agriculture-based livelihood communities. Almost ...en lire plus
04/03/2019
 - In the context of increasing humanitarian crises, the Food and Agriculture Organization of the United Nations and the World Food Programme are committed, alongside Member States, ...en lire plus
22/08/2018
 - Un nouveau rapport de la FAO tire la sonnette d'alarme sur certaines des crises les plus sous-financées au monde et qui face à de nouveaux chocs ...en lire plus
01/08/2018
 - In the first half of 2018, conflicts, droughts and floods in countries already experiencing complex crises have left millions of people facing a further deterioration in their food security ...en lire plus
30/07/2018
 - Réhabiliter les moyens d’existence et relancer la production agricole et halieutique des communautés rurales affectées par l’ouragan Matthew dans les communes de Bombardopolis, Baie de Henne ...en lire plus
18/06/2018
 - Protéger et réhabiliter les moyens d’existence des éleveurs et des pêcheurs artisanaux affectés par l’ouragan Matthew dans les départements de la Grande Anse, du Sud et ...en lire plus
10/04/2018
 - In Haiti, access to veterinary services is vital, as livestock production is a main source of income. However, these services are generally expensive or simply unavailable ...en lire plus
03/04/2018
 - To contribute to protect the livelihoods of herders and farmers affected by Hurricane Matthew to restore their food security.
28/03/2018