Accueil  > Présentation > Financement

L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

Financement

Financement

Dix années de croissance rapide

Le travail de la FAO dans les situations d'urgence est presque exclusivement financé par des ressources extrabudgétaires fournies par les États membres et les organisations intergouvernementales (telles que l'Union européenne, les institutions financières internationales, ou d'autres agences des Nations Unies).

Principaux contributeurs en 2013
(Million d'USD)

Union Européenne 60.8
USA 41.1
OCHA/CERF 36.2
Royaume Uni 35.7
Japon 14
Belgique 12.3
Suisse 7.9
Pays-Bas 6.9
Norvège 6.6
Fonds d'affectation spéciale des NU - RDC6.6

Total des contributions pour 2013:
302 millions d'USD

La FAO sollicite l'aide des donateurs, pour le compte des pays touchés, principalement par le biais de la Procédure d’appel global (CAP) inter-institutions et par d’autres appels d'urgence ou de transition ainsi que par des documents de stratégie et de mise à jour.

Dans la dernière décennie, le volume financier du programme d'urgence de la FAO a augmenté passant de 160 millions d’USD en 2002 à plus de 400 millions d’USD en 2011. Cette croissance a été soutenue par plus de 100 partenaires ressources, dont 50 États membres de la FAO et la Communauté européenne, ainsi que par de nombreux mécanismes de financement commun tels que le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF) et les autres fonds d'affectation spéciale des Nations Unies au niveau des pays.

Les principaux partenaires ressources de la FAO pour les activités d'urgence au cours des dix dernières années ont été (par ordre d'importance):

L'Union européenne, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (principalement par le biais du Fonds central d'intervention d'urgence), les États-Unis, la Suède, la Belgique, le Royaume-Uni, l'Espagne, le Canada, le Japon, la Norvège, l'Italie, les Pays-Bas, l’Australie, l’Afrique du Sud, la France, l'Allemagne, la Suisse ainsi que les fonds d'affectation spéciale des Nations Unies au niveau des pays, dont les deux principaux sont: le Fonds humanitaire commun au Soudan et le Fonds commun en République démocratique du Congo.

Le fonds d'intervention rapide

Pour améliorer la capacité de la FAO à répondre rapidement à une situation d'urgence, un Fonds spécial pour les activités d'urgence et de relèvement (SFERA) a été créé en avril 2004. Le SFERA donne à la FAO la flexibilité et les moyens financiers pour réagir rapidement aux crises humanitaires avant même que les financements des donateurs soient garantis. Par exemple, le fonds permet:

  • la participation aux évaluations rapides des besoins réalisées conjointement par différentes agences
  • le lancement des activités de coordination en appui à tous les acteurs engagés dans le secours agricole
  • la préparation en temps opportun des programmes d'urgence spécifiques au contexte

Il permet également à l'Organisation d'acquérir du matériel logistique et des intrants agricoles pour le lancement rapide des activités de terrain.

Sur le même thème

15 Jun 2013 - L'Union européenne (UE) continuera à renforcer la résilience à long terme des plus vulnérables, à s'attaquer aux causes de la faim et de la pauvreté, et ...EN LIRE PLUS
30 May 2013 - La Belgique soutiendra le Cadre stratégique de la FAO par un financement direct de 9,2 millions d'euros octroyé au budget de l'Organisation pour la période 2013-2015, a annoncé ...EN LIRE PLUS
05 Dec 2012 - Suweisra Mohamed agite un os de dromadaire bien épais et sec avec un sourire rassurant. «Il vaut maintenant beaucoup de dollars», dit-elle, brandissant un gros fémur ...EN LIRE PLUS