Madagascar - Locust situation bulletin N. 22 - August 2015 (in FRENCH)

Madagascar - Locust situation bulletin N. 22 - August 2015 (in FRENCH)
Oct 2015

Durant le mois d’août 2015, la pluviosité restait très faible (inférieure à 15 mm) voire nulle dans la Grande-Île sauf dans l’Aire grégarigène, où elle était faible (15 à 150 mm). Les feux de brousse continuaient sur le plateau de l’Horombe et ont repris sur le piémont Est de l’Isalo et le plateau de Belomatra ainsi que dans la plaine de Befandriana. Les conditions acceptables pour le bon développement du Criquet migrateur malgache se limitaient aux bas-fonds, où l’humidité était d’origine phréatique. Les températures du mois d’août restaient basses, augmentant néanmoins de un degré Celsius par rapport au mois de juillet. Les conditions thermo-hydriques restaient globalement défavorables au Criquet migrateur malgache, entraînant un ralentissement du
développement et des activités des populations acridiennes.

Dans l’Aire grégarigène, aucune population groupée du Criquet migrateur malgache n’a été observée ; par contre, la présence d’un vol clair du Criquet migrateur malgache a été signalée sur le plateau de Vineta. Il subsiste donc de rares populations groupées dans le secteur Centre de l’Aire transitoire de multiplication. Par ailleurs, la présence de populations diffuses, souvent immatures transiens degregans à solitaires, a également été signalée, en particulier dans les aires de multiplication initiale et grégarigène transitoire des compartiments Nord et Centre, à des densités faibles à moyennes, voire fortes (40 à 1 300 ailés/ha).

Dans l’Aire d’invasion, le compartiment Centre était faiblement infesté par de petites populations grégaires du Criquet migrateur malgache. Ces populations, composées d’ailés durs immatures d’aspect grégaire, se présentaient sous forme d’essaims et de vols clairs de taille relativement petite à moyenne (40 à 200 ha) et ont été localisées dans le Bongolava et la plaine du Betsiriry. Parmi ces populations groupées, certaines sont arrivées jusqu’au secteur des Hautes-Terres (Antsirabe) mais, suite aux conditions défavorables (températures très basses et faible pluviosité), elles se sont dispersées et déplacées vers l’ouest. Dans la plaine du Betsiriry et dans le Bongolava, la présence de populations diffuses a été signalée à une faible densité (50 à 200 ailés/ha).

Sur la période considérée (et plus précisément du 1er au 09 août 2015), 697 ha ont été déclarés infestés par des populations imaginales groupées et venaient s’ajouter au vol clair (40 ha) repéré au cours du mois précédent. Ces cibles ont été entièrement traitées.

Les activités de prospection et de lutte des deux équipes terrestres (ex-Bases 1 et 2) ont pris fin le 13 août, date à laquelle elles se sont dirigées vers Toliara où elles devaient restituer leur matériel à l’équipe logistique FAO. Le 15 août 2015, à l’issue de cette restitution, les deux équipes ont été dissoutes, clôturant ainsi la deuxième campagne de lutte antiacridienne. Grâce aux intenses efforts de lutte consentis, le déclin de l’invasion acridienne est confirmé. Ce résultat, combiné aux conditions éco-météorologiques globalement défavorables au développement du Criquet migrateur malgache, font que la situation acridienne semble calme.