Liste de documents

Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Rapport final de la Campagne No.3 (septembre 2015 – juillet 2016)
 - L’invasion du Criquet migrateur malgache a commencé en avril 2012 dans un contexte où l’insécurité alimentaire et le taux de malnutrition étaient déjà élevés. Les cultures céréalières (principalement le riz) et les pâturages étaient sous la menace de dégâts majeurs à cause de cette invasion acridienne qui aurait pu avoir ...en lire plus
28/03/2017
Évaluation de la troisième campagne antiacridienne 2015/2016 à Madagascar
 - Le Programme triennal de réponse d’urgence à l’invasion acridienne à Madagascar, préparé conjointement par la FAO et le MPAE de Madagascar, a pour objectif général de contribuer à la préservation de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables ; l’objectif spécifique de la troisième campagne était le retour à une situation de ...en lire plus
17/02/2017
Programme Triennal (2013-2016) de réponse à l’invasion acridienne à Madagascar: Minutes de l’atelier de fin de programme
 - Dans le cadre du Programme triennal (2013-2016) de réponse à l’invasion acridienne à Madagascar, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Food and Agriculture Organization of the United Nations- FAO) et le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’agriculture et de l’élevage de Madagascar (MPAE) ont organisé un ...en lire plus
17/07/2016
Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Rapport final de la campagne No.2 (septembre 2014 - août 2015)
 - L’invasion du Criquet migrateur malgache a commencé en avril 2012. Les cultures (principalement le riz) et les pâturages étaient sous la menace de dégâts majeurs. Cette invasion acridienne aurait pu avoir un impact négatif considérable sur l’offre interne et le prix des céréales. Compte tenu de l'ampleur de cette invasion, ...en lire plus
30/05/2016
Évaluation de la deuxième campagne antiacridienne 2014/2015 à Madagascar
 - Madagascar connaît, depuis 2012, une invasion du Criquet migrateur malgache, Locusta migratoria capito (Saussure, 1884), qui menace dangereusement les productions agropastorales. Afin de répondre à cette invasion acridienne et assurer la mobilisation des ressources, une requête d’assistance technique et financière a été soumise par le Ministère de l’agriculture malgache à ...en lire plus
29/03/2016
Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Programme de la campagne No.3 (septembre 2015 à juin 2016)
 - Madagascar est exposé aux catastrophes naturelles, notamment la sécheresse, les inondations, les cyclones et les crises acridiennes. L'invasion acridienne, qui a démarré en avril 2012 suite à deux années d’une recrudescence non enrayée faute de moyens suffisants, est survenue dans un contexte où l'insécurité alimentaire et le taux de malnutrition ...en lire plus
19/11/2015
Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Rapport intermédiaire de la campagne No.2 (septembre 2014 - février 2015)
 - L’invasion acridienne du Criquet migrateur malgache a commencé en avril 2012. Le riz, ainsi que d’autres cultures, et les pâturages étaient sous la menace de dégâts majeurs à cause de cette invasion acridienne qui aurait pu avoir un considérable impact négatif sur l’offre interne et le prix des céréales. Compte tenu ...en lire plus
01/09/2015
Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Programme de la campagne No.2 (2014/15) - Version actualisée janvier 2015
 - Madagascar est exposé aux catastrophes naturelles, notamment la sécheresse, les inondations, les cyclones et les crises acridiennes. L'invasion acridienne, qui a démarré en avril 2012 suite à deux années d’une recrudescence non enrayée faute de moyens suffisants, est survenue dans un contexte où l'insécurité alimentaire et le taux de malnutrition ...en lire plus
30/01/2015
Réponse à l'invasion acridienne à Madagascar: Rapport final de la campagne No.1 (septembre 2013 - août 2014)
 - L’invasion acridienne du Criquet migrateur malgache a commencé en avril 2012 à Madagascar dans un contexte où l’insécurité alimentaire et le taux de malnutrition étaient déjà élevés. Compte tenu de l'ampleur de cette invasion, il était estimé que la sécurité alimentaire de 13 millions de personnes (60 pour cent de ...en lire plus
20/01/2015
1 2