Avis sur la situation alimentaire et nutritionnelle et perspectives de la campagne agropastorale 2017-18

Avis sur la situation alimentaire et nutritionnelle et perspectives de la campagne agropastorale 2017-18
Jul 2017

Malgré les bonnes disponibilités alimentaires, la région du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest reste marquée par la persistance de l’insécurité alimentaire accentuée par la résurgence des attaques armées observées dans le bassin du lac Tchad, au nord du Mali et dans la boucle du Liptako Gourma couvrant une partie du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Sur la base des projections faites en mars dernier, à l’aide du Cadre harmonisé (CH) pour la période de soudure couvrant juin à août, près de 13.8 millions de personnes sont en insécurité alimentaire et nutritionnelle (phases 3 à 5 selon l’échelle du CH). Parmi ces personnes, 1.6 million sont en phase urgence et 50 000 en état de famine réparties principalement au Mali, au Niger, au nord du Nigéria, au Sénégal et au Tchad. À cela, il faut ajouter le nombre croissant des enfants souffrant de la malnutrition aiguë sévère et modérée qui serait lié à la diminution de la prise en charge dans les centres de santé. Face à cette situation, les États et leurs partenaires continuent à se mobiliser pour assister les populations vulnérables. Malheureusement, les ressources mobilisées demeurent assez faibles pour soutenir ces populations dans les domaines de l’assistance alimentaire, la protection des moyens d’existence et la lutte contre la malnutrition.