Les terres et la population lors des crises prolongées, Note d'information

Les terres et la population lors des crises prolongées, Note d'information
Sep 2017

Cette note porte sur l’accès et la gouvernance des terres en situation de crise prolongée et apporte des solutions en s’appuyant sur l’expérience de la FAO dans de tels contextes. Les crises prolongées sont en quelque sorte un signal d’alarme, signifiant que les approches adoptées par le passé n’ont pas apporté de solution adéquate : pas assez multisectorielles, pas assez inclusives et surtout, pas assez persuasives pour permettre de créer un sentiment d’appropriation.

Une nouvelle réflexion est nécessaire, basée sur l’observation concrète des dynamiques locales sur le terrain et sur les efforts réalisés pour mieux comprendre les positions et les intérêts des différentes parties prenante – en adoptant une vision plus holistique que sectorielle. Les crises prolongées ne sont pas uniquement synonymes de dégradation des ressources naturelles. Elles mettent également au jour l’affaiblissement de la cohésion sociale. L’économie politique des terres et des autres ressources naturelles doit être un élément central et structurel du débat, à commencer par les questions relatives à la gouvernance.