Les migrations de détresse et la jeunesse dans les situations de crise prolongée, Note d'information

Les migrations de détresse et la jeunesse dans les situations de crise prolongée, Note d'information
Sep 2017

Cette note porte sur le phénomène de la migration de détresse et sur la jeunesse dans les situations de crise prolongée et elle apporte des solutions en s’appuyant sur l’expérience de la FAO à travers l’approche JFFLS dans de tels contextes. Les migrations sont un phénomène courant dans les situations de crise prolongée, et résultent principalement des déplacements de population dus aux conflits, aux catastrophes naturelles et/ou à la détérioration des moyens d’existence. Les migrations posent de nombreux défis: une perturbation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une compétitivité accrue entre les groupes ayant des moyens de subsistance différents, des nombres de jeunes déplacés encore plus importants, exposés à la double menace de la violence et de la radicalisation, ainsi qu’un impact extrêmement négatif sur les moyens de subsistance dans les pays d’origine.

Toutefois, les migrations représentent également des opportunités, comprenant de puissants moteurs de relèvement durable après conflit, à la fois pour les communautés d’accueil et la jeunesse qui représente une force dynamique de reconstruction des communautés et de la paix. La méthodologie des Écoles pratiques d’agriculture et de vie pour les Jeunes (JFFLS) de la FAO s’est révélée efficace dans de nombreux pays connaissant des crises prolongées auprès de jeunes réfugiés, d’enfants-soldats et d’autres groupes vulnérables en situation de crise prolongée en leur permettant de développer leurs compétences agricoles, commerciales et pratiques, tout en les aidant à devenir plus résilients, productifs et impliqués au sein de leurs communautés.