La nutrition lors des crises prolongées, Note d'information

La nutrition lors des crises prolongées, Note d'information
Sep 2017

Cette note porte sur la nutrition en situation de crise prolongée. Si la malnutrition représente l’un des problèmes majeurs en matière de développement et de bien-être des populations dans de nombreux pays, les taux de malnutrition, en particulier ceux de retard de croissance, sont significativement plus élevés dans les pays en situation de crise prolongée. La malnutrition et les crises vont de pair: elles s’influencent mutuellement.

Les crises prolongées ont des effets négatifs sur la vie des populations, leurs moyens de subsistance et sur les facteurs responsables de la malnutrition: insécurité alimentaire, inadéquation des soins et des pratiques alimentaires, mauvaises conditions sanitaires. La notion de nutrition doit être intégrée dans les programmes visant à renforcer la résilience pour soutenir une approche centrée sur les populations et jeter un pont entre la gestion de crise à court terme et le développement à long terme. Le problème de la malnutrition ne peut être résolu par un seul secteur, et nécessite des solutions multisectorielles et impliquant diverses parties prenantes.

Des synergies peuvent être encouragées entre les différents partenaires et les mécanismes de coordination travaillant sur la sécurité alimentaire, la nutrition et la résilience pour une réponse intégrée en matière de sécurité alimentaire et de nutrition. L’objectif de ce document est d’illustrer – y compris à l’aide d’études de cas – l’importance du rôle de la FAO dans le soutien au cadre d’action pour la sécurité alimentaire et la nutrition lors des crises prolongées (CSA-CDA).