L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

Mise à jour de la situation: Crise acridienne à Madagascar - 31 Janvier 2014

Mise à jour de la situation: Crise acridienne à Madagascar - 31 Janvier 2014
Jan 2014

Les mues imaginales (permettant l’apparition des jeunes ailés de la première génération de saison des pluies à l’issue du développement larvaire) ont commencé durant la troisième décade de novembre 2013 et se sont poursuivies tout au long du mois décembre dans l’aire d’invasion comme dans l’aire grégarigène. Dans la partie centrale de l’aire d’invasion, devenue trop humide pour le Criquet migrateur, les populations acridiennes ayant échappé aux traitements ont formé des vols clairs et denses qui se sont déplacés en direction des plaines côtières ou de l’aire grégarigène à partir de début décembre.

Dans l’aire grégarigène, les populations larvaires et ailées étaient présentes sur de vastes zones mais à des densités relativement plus faibles que dans l’aire d’invasion; elles étaient aussi bien moins homogènes que celles de l’aire d’invasion mais vont bientôt se regrouper suite à l’évolution des conditions météorologiques et écologiques. À partir de la fin de la première décade de janvier 2014, des accouplements suivis de pontes étaient en cours principalement dans les plaines côtières de l’aire d’invasion et dans les basses terres de l’aire grégarigène.

Les zones les plus infestées sont localisées sur une bande d’approximativement 900 km de long sur 80-100 km de large, qui s’étire de Maintirano au sud de Tuléar. Les premières éclosions ont été observées entre Morondava et Tuléar au cours de la seconde décade de janvier.