L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

République centrafricaine - Mise à jour de la situation 19 mars 2014

République centrafricaine - Mise à jour de la situation 19 mars 2014
Mar 2014

Principaux points

  • 2,5 millions de personnes on besoin d’une aide humanitaire immédiate; et un centrafricain sur cinq est actuellement déplacé dans son propre pays. Ces chiffres sont susceptibles d'augmenter dans la mesure où le conflit expose des millions de personnes au risque d'une crise alimentaire et nutritionnelle de grande envergure en raison de la faible production de 2013 couplée à une situation de malnutrition chronique, d’extrême pauvreté et d’infrastructures sanitaires inappropriées sur l’ensemble du pays.
  • Les résultats de l'Évaluation initiale rapide multisectorielle (MIRA) entreprise par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et ses partenaires indique que, malgré l'insécurité, 78 pour cent des agriculteurs commenceront à cultiver dans les prochaines semaines pour s’assurer un revenu et un accès à la nourriture. Toutefois, 94 pour cent des communautés signalent qu'elles n'auront pas suffisamment de semences à planter pour la prochaine saison agricole.
  • À la lumière des conclusions de la MIRA, le Plan révisé de réponse stratégique lancé le 19 janvier, décrit la stratégie humanitaire pour la République centrafricaine (RCA) en 2014. Une intensification substantielle des opérations est nécessaire à court terme pour garantir protection et assistance vitale à 1,9 millions de personnes. Le Cluster sécurité alimentaire sollicite 180 millions d’USD pour venir en aide à 1,25 millions de personnes.
  • La FAO a renforcé sa présence en RCA afin de rétablir les moyens d’existence basés sur l'agriculture et améliorer la sécurité alimentaire.
  • La FAO vise à soutenir 150 000 familles touchées par la crise en République centrafricaine afin de leur permettre de produire leur propre nourriture, protéger leurs ressources limitées et gagner un peu d’argent. Les semailles 2014 pour le maïs, riz, sorgho et mil, qui devraient démarrer en avril et mai, seront déterminantes pour la sécurité alimentaire dans le pays.