Rapport Spécial Mission FAO/PAM d'évaluation des Récoltes et de la Sécurité Alimentaire au Soudan du Sud, 22 février 2013

Rapport Spécial Mission FAO/PAM d'évaluation des Récoltes et de la Sécurité Alimentaire au Soudan du Sud, 22 février 2013
Feb 2013

Une mission conjointe FAO/PAM d'évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire s'est rendue au Soudan du Sud du 14 octobre au 16 novembre 2012.

Faits saillants:

  • Du fait des précipitations généralement favorables et de l'absence de maladies et de ravageurs en 2012, la production céréalière nette se chiffre à 761 000 tonnes environ dans le secteur traditionnel. Ainsi, la production est en hausse de près de 35 pour cent par rapport aux estimations de 2011 et de 6 pour cent environ par rapport à la moyenne des cinq dernières années. 
  • Avec une population estimée à environ 10,4 millions en 2013, le pays devrait connaître un déficit céréalier total proche de 371 000 tonnes, jusque la prochaine récolte qui aura lieu fin 2013. 
  • L'état des troupeaux est généralement satisfaisant, car les pâturages et l'eau sont disponibles en quantités suffisantes. 
  • Les prix des céréales produites localement sont en recul sur la plupart des marchés depuis août/septembre 2012, mais restent supérieurs à ceux enregistrés lors des campagnes précédentes. La hausse des prix du bétail, en particulier des petits ruminants, a amélioré les termes de l'échange des pasteurs. 
  • Les ménages dépendent étroitement des marchés pour s'approvisionner en denrées de base et consacrent une grande partie de leurs ressources à l’achat de nourriture, d’où la nécessité de suivre étroitement l'évolution des prix sur les marchés, car ceux-ci représentent un indicateur clé de la sécurité alimentaire des ménages. 
  • En 2013, environ 4,1 millions de personnes seraient exposées à l'insécurité alimentaire, parmi lesquelles un peu plus d'un million sont en situation d'insécurité alimentaire grave. 
  • Sur ces besoins d'ensemble, on estime à 224 000 tonnes la quantité de vivres nécessaire pour venir en aide aux ménages ruraux les plus exposés à l'insécurité alimentaire, aux enfants vulnérables, aux PDI, aux réfugiés et aux rapatriés en 2013.