Madagascar - Bulletin de situation acridienne D35 - décembre 2014

Madagascar - Bulletin de situation acridienne D35 - décembre 2014
Feb 2015

Durant la 2ème décade de décembre 2014, la pluviosité augmentait dans la majeure partie de la Grande-Île et devenait excessive pour le Criquet migrateur malgache, surtout dans l’Aire d’invasion.

Les informations pluviométriques étaient contradictoires, selon les sources :

  • les estimations de FEWS-NET indiquaient que la pluviosité était supérieure à 40 mm dans la majeure partie de la Grande-Île, à l’exception du versant occidental (de Maintirano à Toliara) et dans quelques localités du compartiment Centre de l’Aire d’invasion où elle variait de 10 à 40 mm ;
  • le peu de relevés transmis par le Centre National Antiacridien montrait que la plage optimale pluviométrique avait été atteinte dans la quasi-totalité de l’Aire grégarigène ; la pluviosité était donc nettement inférieure aux estimations de FEWS-NET.

Dans l’Aire grégarigène, les conditions pluviométriques étaient acceptables pour la reproduction et le développement des populations acridiennes solitaires.

Dans l’Aire d’invasion, les conditions hydriques étaient excédentaires par rapport aux besoins du Criquet migrateur malgache et les populations grégaires recherchaient les zones les moins arrosées pour se développer.

Dans l’Aire grégarigène, les réserves hydriques des sols des biotopes xérophiles et mésophiles continuaient à se reconstituer et celles des biotopes hygrophiles étaient reconstituées. Dans l’Aire d’invasion, les réserves hydriques des sols des biotopes hygrophiles et mésophiles, voire xérophiles, étaient reconstituées.

Les vents dominants étaient de secteur est sur le versant oriental. Ils étaient de secteur ouest à nord-ouest sur le versant occidental, d’Analalava à Besalampy, et de secteur nord-est et de secteur ouest à sud-ouest plus au sud.