Madagascar - Bulletin de situation acridienne N. 25 - mars 2016

Madagascar - Bulletin de situation acridienne N. 25 - mars 2016
Aug 2016

Le mois de mars 2016 semble avoir été marqué par une forte pluviosité (supérieure à 150 mm) au nord du 18ème parallèle et une pluviosité moyenne, variant de 50 à 150 mm, au sud.

Les relevés du Centre national antiacridien (CNA) indiquaient que la pluviosité était supérieure aux besoins du Criquet migrateur malgache dans l’Aire grégarigène transitoire Est et Centre, l’Aire transitoire de multiplication et l’Aire de densation du compartiment Nord. Elle était favorable pour son développement dans l’Aire transitoire de multiplication et l’Aire de densation des compartiments Centre et Sud.

Les températures minimales et maximales moyennes restaient toujours favorables au développement et à la reproduction du Locusta migratoria capito dans toute la Grande-Île.

Aire grégarigène. Les compartiments Nord et Centre étaient colonisés par des populations groupées du Criquet migrateur malgache. Le compartiment Nord, où des pullulations larvaires, assorties d’une transformation phasaire, ont été observées sur deux principaux foyers (partie orientale du bassin de Manja et région de Befandriana-Sud), était moyennement infesté. Un phénomène similaire était en place dans le compartiment Centre mais, globalement, l’ampleur et l'étendue étaient moindres.

Ce mois a été caractérisé par la fin du développement de la R2 du Criquet migrateur malgache et le début de celui de la R3. Les populations de la R2 formaient des vols clairs en dispersion reproductive. Les populations de la R3 étaient composées essentiellement de petites larves (L1 à L3). Des populations diffuses du Criquet migrateur malgache ont également été détectées : leurs effectifs étaient importants. Sur plusieurs stations, le seuil de grégarisation était atteint, en particulier dans l’Aire transitoire de multiplication et l’Aire de densation des compartiments Nord et Centre.

Aire d’invasion. Aucune indication ne permet de penser que les compartiments Nord et Est soient contaminés ; par contre, le compartiment Centre était de nouveau contaminé avec un niveau d’infestation très faible dans l’Aire d’invasion Centre-Ouest. En populations diffuses, des populations imaginales solitaires essentiellement immatures ou matures subsistaient dans le Bongolava et le Bemaraha mais les densités étaient généralement faibles.

Au sein des populations groupées (essentiellement imaginales) observées dans l’Aire grégarigène et non traitées au cours du mois précédent, seuls 600 ha sur une superficie de 5 492 ha ont été retrouvés et traités. Les populations sur les 4 892 ha restants n’ont pas pu être traitées car elles ne sont plus identifiables.

Durant le mois de mars 2016, 147 127 ha étaient infestés par des populations groupées du Criquet migrateurmalgache (essentiellement par des populations larvaires de la R3) dont 103 030 ha ont été traités.