FAO.org

Accueil > Emploi > À propos de nous > Rencontrez notre personnel > Fuentevilla

Nom: Carlos Fuentevilla 
Position: Chargé de l'analyse des politiques - pêche
Lieu d'affectation: Rome, Italie
Nationalité: Mexique 

 

Pour quelle raison avez-vous postulé pour un poste à la FAO?

En tant que professionnel avec une expérience dans la gestion des ressources marines, je cherchais une place à la FAO, vu que son département de la pêche et de l'aquaculture est l'une des plus grandes institutions du monde traitant les ressources aquatiques vivantes . En outre, j'ai un vif intérêt pour la sécurité et la lutte contre la pauvreté alimentaire, les principaux objectifs de l'Organisation.

Pourriez-vous décrire une journée de travail typique?

Une journée normale de travail à la FAO consiste à gérer plusieurs tâches dans une grande variété de sujets. Une journée typique commence par un examen rapide de toute potentielle nouveauté dans le domaine de la pêche ou de l’aquaculture et se poursuit avec la lecture du courrier pour répondre aux demandes plus urgentes. La plupart du temps, il y a des réunions sur des sujets dans lesquels je travaille : la pêche et les organismes régionaux des pêches à petite échelle, les politiques internationales, le travail des enfants , le régime de pêche , entre autres. Ces réunions peuvent se dérouler dans la division, mais souvent impliquent la coopération interministérielle. Etant donné la position clé de l'Organisation dans la pêche et l'aquaculture mondiale, la journée peut parfois inclure un séminaire conduit par un expert international de premier plan qui vient régulièrement à la FAO pour partager ses connaissances. La journée peut se poursuivre avec une variété d'activités liées aux thèmes des quels je m’occupe actuellement, comme la rédaction ou révision d’un rapport, la préparation et l'élaboration de propositions de projets , le travail de coordination avec les États membres ou les partenaires financiers , le soins de la logistique et la préparation technique de conférences, ateliers, consultations , etc.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui veut joindre à la FAO?

Je voudrais vous encourager à joindre la FAO sans oublier tout de même que le travail exige un fort engagement malgré des processus lents. Comme organisme de réglementation internationale, nous avons rarement un impact immédiat sur le terrain, puisque notre objectif est le développement progressif (et le consensus des Etats Membres) d'un monde où la production alimentaire durable et une meilleure condition de vie soient accessibles à tous. On devrait être en mesure de réaliser les impacts à long terme de notre travail quotidien et rester à la tâche, malgré l'absence de résultats immédiats. Je tiens également à vous informer que votre travail et votre avenir sont entre vos mains.Pour atteindre vos objectifs, je vous conseille de compter sur vous-mêmes (en collaboration avec vos collègues).

Dans quelle mesure votre expérience personnelle et professionnelle s’est enrichie avec le travail de l'Organisation ?

Mon expérience personnelle a été exceptionnelle, compte tenu de l'énorme diversité des collègues avec lesquels je travaille tous les jours. Le premier jour que je suis arrivé à la FAO a été également la première fois que j'ai rencontré quelqu'un du Burkina Faso, du Madagascar et des Maldives. Tout cela dans une seule journée!  L’enrichissement personnel vis-à-vis la sensibilité, l’ouverture d'esprit, d’idéologie et de culture est important.  Professionnellement, pour quelqu'un qui travaille dans la pêche, la FAO et les activités liées à la FAO, sont le sommet de l’activité. J'ai appris plus en deux ans à la FAO que avec les emplois précédents et les écoles combinées. Maintenant, j'ai une forte perspective des enjeux mondiaux liés à la pêche et l'aquaculture, et comment les aborder de façons différentes, à travers les pays et compte tenu des circonstances particulières.  Sans doute, cela a été un moyen efficace pour acquérir les compétences nécessaires pour contribuer encore plus à ma future carrière.