FAO.org

Accueil > Emploi > À propos de nous > Rencontrez notre personnel > Jere

Nom: Dorothy Jere
Position: Adjointe au programme
Lieu d’affectation: Lusaka, Zambie
Nationalité: zambienne

  1. Quelles ont été vos motivations pour postuler au sein de la FAO?
    Je suis restée sans travail pendant 3-4 mois après avoir démissionné d’une agence de publicité très active à cause d’une ambiance de travail difficile. J’ai lu l’annonce pour le poste de secrétaire principale dans la presse nationale et j’ai décidé de poser ma candidature puisque je remplissais les critères. Mes entretiens se sont bien passés et on m’a offert le poste. J’ai commencé à travailler pour la FAO le 4 août 1984 et y travaille encore aujourd’hui. J’ai ainsi découvert les projets agricoles mis en œuvre par la FAO et qui assistent le Gouvernement zambien à améliorer les conditions du secteur agricole. Ceci permet également d’améliorer les conditions de vie au niveau familial des Zambiens. C’est ce qui m’a poussée à servir l’Organisation avec détermination et intégrité.

  2. De quoi êtes-vous le plus fière dans votre carrière à la FAO?
    Transformer la vie des plus démunis grâce à la fourniture de matériel et d’intrants. J’ai été témoin de la joie de personnes âgées, de jeunes hommes et jeunes femmes, tous pauvres, lorsqu’ils recevaient du matériel agricole, des intrants ou des animaux d’élevage. Ils sont heureux de vous montrer, quand vous les rencontrez plus tard, combien leur vie s’est transformée suite à la réception de ces intrants. J’adore obtenir des résultats, que ce soit faisant le suivi pour un questionnaire ou une enquête, ou bien en réussissant à élaborer un programme juste avant l’arrivée d’une mission. Si nous travaillons tous dur et donnons le meilleur de nous-mêmes avec intégrité, l’objectif poursuivi par l’Organisation afin d’éliminer la faim et la pauvreté, conformément aux Objectifs du Millénaire pour le développement, sera atteint.

  3. À quoi ressemble votre journée typique de travail ?
    Ma journée typique commence en lisant le courrier pour identifier les messages qui requièrent une action/réponse et les traiter le plus rapidement possible. Ensuite, je coordonne les actions nécessaires aux opérations du projet et effectue le suivi des actions relatives à l’exécution du projet, à la mise en œuvre ou l’organisation d’ateliers de travail/voyages d’étude; je fais le suivi de différents protocoles d’accord; je m’occupe de la correspondance et des demandes provenant de la FAO – de la sous-région, du RAF et du siège et, s’il s’agit de la venue d’une mission, je coordonne le programme et les rendez-vous. Certains jours sont vraiment fous, en particulier lorsque des ateliers sont organisés auprès du bureau et que plusieurs missions visitent le pays en même temps.

  4. Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite rejoindre la FAO?
    Les candidats potentiels devraient s’attacher à apprendre rapidement les règlements, règles et procédures de la FAO et s’appuyer sur l’expérience et les compétences des personnes déjà en poste à la FAO, même si leur grade est inférieur, afin de comprendre les méthodes de travail de l’Organisation. Les employés de la FAO proviennent de pays et de cultures différentes et les nouveaux venus doivent être très sensibles à ce facteur. Ils doivent être disposés à s’adapter et savoir travailler en équipe. L’apprentissage continu, en particulier en vue d’un développement de carrière, est très important. Des talents diplomatiques et de communication sont nécessaires pour établir des relations efficaces avec les fonctionnaires gouvernementaux à tous les niveaux, avec les donateurs, les ONG et les autres parties prenantes.