EMPRES

Système de prévention des urgences


English Español Arabic


Les ravageurs et les maladies des végétaux et des animaux migrent souvent ou traversent les frontières, provoquant des pertes agricoles et des situations d’urgence. Dans le passé, de tels dégâts ont parfois été catastrophiques, conduisant à des famines et entravant les échanges commerciaux. Le plus souvent, les pays en voie de développement ne sont pas en mesure de répondre suffisamment vite face à de tels événements et des opérations d’urgence de grande envergure ainsi que l’assistance internationale deviennent alors nécessaires. Bien que des méthodes de lutte efficaces contre ces ravageurs et maladies existent maintenant, une telle gestion de crise implique inévitablement des délais, un rapport coût/efficacité élevé et une incapacité à maîtriser le problème à un stade précoce. En 1994, la FAO a établi le Programme de prévention des urgences pour les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes (EMPRES) pour diminuer le risque de développement de telles urgences. La première priorité a été donnée à deux problèmes de ravageurs et de maladies transfrontières :

Le volet Santé animale

Les maladies transfrontières majeures du bétail, y compris la peste bovine et cinq autres maladies épizootiques (péripneumonie contagieuse bovine, fièvre aphteuse, peste des petits ruminants, fièvre de la Vallée du Rift, et dermatose nodulaire bovine). Ces maladies sont parmi les plus contagieuses et grèvent lourdement les économies nationales des pays où elles apparaissent.

Le volet Criquet pèlerin

Le Criquet pèlerin, du fait de la grande capacité de migration de ses essaims, constitue un problème international. Depuis les temps les plus anciens, ce ravageur est considéré comme une sérieuse menace pour les productions agricoles d'Afrique, du Proche-Orient et d'Asie du Sud-Ouest. De vaste opérations de contrôle sont fréquemment nécessaires.


Page d'accueil de la FAO