Nexus énergie-alimentation-eau

Le Nexus comme approche pour intégrer les liens entre eau, énergie et alimentation à l'intention des décideurs

La FAO est en train d'élaborer une approche pour évaluer et gérer les liens entre l’eau, l’énergie et l’alimentation (Nexus eau-énergie-alimentation). Dans ce cadre, la FAO travaille également sur une évaluation rapide Nexus. L'approche Nexus vise à informer les processus de prise de décision et à orienter l'élaboration de politiques qui ont à voir avec le Nexus, notamment en aidant les pays à concevoir des stratégies et programmes et à les mettre en œuvre d'une manière participative. Il fournit également une base pour permettre aux décideurs de peser les avantages et inconvénients des interventions possibles dans plusieurs secteurs et à plusieurs échelles/niveaux.

L’évaluation rapide Nexus consiste en une méthode facilement applicable, qui s'appuie sur des indicateurs qui sont facilement disponibles selon différentes typologies de pays, ce qui permet une évaluation rapide des interventions possibles vis-à-vis des objectifs de développement globaux tels que la sécurité alimentaire et la durabilité de l'approvisionnement, l'utilisation et la gestion de l'énergie et de l’eau.

Réunion GIZ sur les Méthodologie Nexus Eau-Energie-Alimentation
Évaluations Nexus et comptabilisation

Une réunion sur les méthodologies, organisée par la GIZ et la FAO, a eu lieu au siège de la FAO le 14 Avril afin de discuter l’évaluation rapide Nexus de la FAO et d'autres approches disponibles/existantes. En particulier il s’agissait d’évaluer des méthodes d’évaluation appropriées pour le contexte latino-américain de façon à répondre aux besoins locaux. Les représentants des organisations suivantes ont participé à la réunion: GIZ, FAO Rome, le Bureau régional de la FAO pour l'Amérique Latine , UICN , IWA, UAB, SEI, PIK, Climate Babel et CEPAL.

L'application d'un cadre de comptabilité innovant pour le Nexus Eau-Energie-Alimentation

FAO a travaillé avec LIPHE4 pour étendre l'analyse intégrée multi-échelle de l'écosystème sociétal et métabolisme (MuSIASEM), une approche initialement conçue pour les questions d'énergie, à un cadre de comptabilité intégrant les liens entre énergie, alimentation/sol, eau. L'applicabilité de la méthodologie a été testée dans trois études de cas: les alternatives à la culture de canne à sucre pour l'exportation dans l'Ile Maurice, des centrales solaires thermodynamiques comme source d'alimentation alternative en Afrique du Sud, et les effets d'une réduction des subventions pour l'électricité sur les agriculteurs dans l’état indien du Pendjab.

Un rapport final résumant le travail est disponible ici (en anglais).

Atelier technique
Vers l'application de l'approche Nexus: Leçons apprises et élaboration des prochaines étapes en matière d'évaluation intégrée des besoins d'eau, énergie et aliments dans un contexte de changement climatique

Tenu au Siège de la FAO le 5-6 Mars, l'atelier a abordé les points forts et les points faibles de certains des principaux outils ‘nexus’ disponibles et les approches pour identifier les lacunes et les défis à ce sujet. Ces réflexions ont été utilisées comme base pour identifier quelles devraient être les prochaines étapes pour développer une approche cohérente en matière d’outil(s) de soutien au niveau des pays, et les mécanismes de coordination internationale nécessaires.

En lire plus

dernière mise à jour:  mardi 13 mai 2014