Production agricole

Les augmentations de la productivité agricole obtenues entre les années 1960 et 1980 sont attribuables à des progrès scientifiques et à l’utilisation intense de matériel et de machines agricoles mus par des carburants fossiles, le labour intensif, l’irrigation et les intrants chimiques. La mécanisation moderne, dans les pays développés en particulier, a contribué à accroître la productivité et la production à des coûts très faibles. Dans la plupart des pays en développement, notamment en Asie et en Amérique latine, la mécanisation moderne a aussi contribué avec succès à renforcer la productivité agricole. L’emploi d’engrais minéraux a également joué un rôle à cet égard, le tiers au moins de l’augmentation des rendements agricoles étant attribuable à l’application d’engrais minéraux. En outre, l’agriculture irriguée contribue à 40 pour cent à la production alimentaire mondiale.

Production agricole et incertitude énergétique

L’intensification de la production grâce à l’emploi d’intrants à base de carburants fossiles s’est réalisée, dans une large mesure, grâce à la disponibilité de pétrole bon marché. Cependant, il règne une forte incertitude quant au prix et à la disponibilité de l’énergie nécessaire pour les opérations agricoles et pour produire les intrants clés, les engrais en particulier. Il est aussi largement reconnu que les gains de production et de productivité agricoles s’accompagnaient souvent d’effets défavorables sur la base des ressources naturelles de l’agriculture. Ce fait compromet le potentiel productif futur et réduit la productivité des intrants agricoles. Il existe un besoin manifeste de promouvoir les approches intelligentes face à l’énergie pour la production agricole.

Le travail de la FAO en matière d’énergie et de production agricole couvre les domaines suivants:
agriculture
mécanisation agricole
eau

dernière mise à jour:  mardi 5 mars 2013