Économie

L’augmentation récente des prix des denrées alimentaires a renforcé l’idée que le système alimentaire mondial est lié de façon inextricable au prix du pétrole. Il n’existe aucune raison pour laquelle les prix des denrées alimentaires augmentent, mais on est communément de l’avis que la hausse des prix de l’énergie est un facteur qui y contribue. Les systèmes énergie-aliments sont reliés de deux façons distinctes: le secteur agricole est un consommateur d’énergie mais il est aussi un producteur d’énergie grâce à la bioénergie. L’agriculture repose désormais de façon croissante sur les engrais chimiques dérivés des carburants fossiles, sur le gaz naturel et sur les machines fonctionnant au diesel. L’entreposage, la transformation et la distribution des aliments sont souvent aussi des activités à fort coefficient d’énergie. C’est pourquoi des coûts énergétiques plus élevés ont un impact direct et fort sur les coûts de la production agricole et les prix des denrées alimentaires.

Recherche économique sur l’énergie et la sécurité alimentaire

La recherché économique et le travail de la FAO en matière de politiques analysent le développement économique global, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire en fonction d’un certain nombre de perspectives thématiques, y compris les impacts directs et indirects des marchés de l’énergie. Il est nécessaire de comprendre les répercussions économiques du passage à des systèmes de production alimentaire intelligents face à l’énergie aux niveaux national et mondial pour identifier les mécanismes les plus adaptés qui maximisent les avantages et minimisent les risques.

Un élément clé du travail de la FAO dans ce domaine est la publication, Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO, qui évalue l’influence potentielle des politiques agricoles et commerciales sur les marchés agricoles dans le moyen terme.

En lire plus

Économie de la bioénergie

Le GBEP, avec la contribution de la FAO, a développé une série d'indicateurs de durabilité pour les bioénergies sous les trois piliers du développement durable (environnemental, social et économique). Les indicateurs développés sous le pilier économique visent á fournir des indications pour la mesure les impacts économiques de la production et l'utilisation de la bioénergie.

Le Cadre Analytique BEFS et les outils associés adressent les impacts du développement de bioénergies sur l'économie nationale (par exemple, effets sur le PIB, croissance de l'emploi et réduction de la pauvreté) et l'identification des groupes de ménages vulnérables

dernière mise à jour:  mardi 5 février 2013