Analyse Détaillée BEFS

L’Analyse Détaillée BEFS couvre quatre domaines principaux: l’analyse diagnostique, l'analyse des ressources naturelles, l'analyse techno-économique et environnementale, et l'analyse socio-économique.

L’Analyse Diagnostique examine les tendances sur les marchés agricoles nationaux et la sécurité alimentaire nationale.

L'évaluation des Ressources Naturelles porte sur les cultures, les forêts et l’eau.

  • Cultures: L’évaluation permet aux intervenants d’identifier les zones propices à la production de cultures à des fins bioénergétiques pour différents systèmes de production agricole et niveaux d’intrants. La terre est évaluée pour son aptitude à la production des cultures sélectionnées en tenant compte des conditions climatiques et spécificités de la terre et du site. Les filtres sont utilisés pour exclure des zones qui ne conviennent pas pour l'agriculture (forêts, zones protégées, les zones habitées et les couloirs d’infrastructure) et en tenant compte des utilisations concurrentes de la terre, tels que la production alimentaire, les pâturages et les prairies ainsi que les besoins en terres des secteurs non agricoles. Dans l'ensemble, cela permet aux intervenants de structurer ou de réviser leur aménagement du territoire, tout en tenant compte de l'évolution future de la bioénergie et la sauvegarde de la production alimentaire et l’approvisionnement en aliments.
  • Foresterie: Cette évaluation utilise le modèle « Woodfuel Integrated Supply / Demand Overview Mapping » (WISDOM), qui est une analyse spatialement explicite de l'offre et de la demande de bois de feu, des résidus d'exploitation forestière et des résidus de transformation du bois. La même méthode est utilisée pour l'évaluation et la cartographie des résidus de récolte. Le résultat est un module intégré, basé sur l'équilibre offre-demande, à travers lequel les domaines d'intervention prioritaires sont identifiés.
  • L’Eau: Le Cadre Analytique considère l’analyse de l'eau tant au niveau du produit que du bassin pour évaluer les implications de l'eau dans le développement de la bioénergie. Les outils utilisés sont l'empreinte de l'eau (Water Footprint) et le système d'évaluation et de planification de l’eau (WEAP).

Les analyses techno-économique et environnementale génèrent des informations sur les coûts de production de bioénergie et l'impact que les différentes filières de production de bioénergie ont sur ​​les émissions de GES.

  • Les coûts de production de bioénergie sont basés sur les matières premières, le type de carburant et d'autres technologies de production. Dans l’analyse, les scénarios sont identifiés pour déterminer le type et la quantité de carburant, les matières premières, les technologies de conversion, et qui doit fournir la matière première (agriculteurs sous-traitants / planteurs, les domaines commerciaux ou un mélange des deux).
  • L'analyse des gaz à effet de serre (GES) définit le bilan de GES pour la production de biocarburants à partir des scénarios identifiés dans l'analyse des coûts de production. Dans le cas des biocarburants liquides, l'analyse a trait aux impacts liés aux potentiels des changements d'utilisation des terres et les changements entres cultures. L'analyse tient aussi en compte les émissions de GES provenant de la transformation de la biomasse en biocarburants, et du transport de la biomasse du champ à l'usine et du biocarburant de l’usine au marché. L'analyse permet d'identifier les filières de production de bioénergie qui peuvent offrir les plus grandes réductions des émissions de gaz à effet de serre.

L’analyse socio-économique porte sur les impacts à l'échelle de l'économie et comprend une sécurité alimentaire des ménages et l'analyse de la vulnérabilité.

  • Impacts sur l’ensemble de l'économie: Cela permet de définir les impacts du développement du secteur de la bioénergie sur l'économie dans son ensemble, y compris ses impacts sur l’emploi, la croissance et la pauvreté. L'analyse s'appuie sur les résultats de l'analyse techno-économique, en les intégrant dans un vaste modèle national. La structure du modèle comprend les détails du secteur agricole et des autres secteurs de l'économie. Les scénarios de biocarburants diffèrent en fonction de leurs technologies de production et leurs stratégies, à savoir les matières premières, l'échelle de production de matières premières et l’intensification par rapport aux stratégies extensives. Le modèle évalue si la mise en œuvre d'un nouveau secteur, comme la bioénergie, peut être bénéfique pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté. L'analyse peut être très utile car elle donne aux décideurs une idée sur la façon dont des investissements en bioénergie peuvent avoir un impact sur les objectifs de développement plus larges, en dehors du secteur des biocarburants lui-même (par exemple, la croissance économique nationale, les revenus des ménages, etc.)
  • L'Analyse de la Vulnérabilité et de la Sécurité Alimentaire des Ménages: Cette analyse est basée sur les données de l'enquête au niveau des ménages et peut aider les décideurs à comprendre quels segments de la population pourraient être vulnérables aux variations de prix. L'analyse fournit des preuves qui permettent de différencier les ménages par types lors de l'examen des programmes spécifiques de sauvegarde.

dernière mise à jour:  mercredi 28 mai 2014