Malawi

Le Malawi est un pays enclavé situé en Afrique australe. Il est confronté à des défis significatifs en matière de développement, en partie en raison de la forte dépendance en marchandises importées, y compris le pétrole dont la totalité est importé. L'accès à l'énergie moderne est très limité : à l’échelle nationale seulement 10% de la population y a accès, et dans certaines zones rurales moins de 1%. Plus de 98% de l'énergie domestique provient de la biomasse traditionnelle comme le bois et le charbon de bois. Le Malawi est classé parmi les pays à faible revenu et à déficit vivrier. 52% de la population vit au dessous du seuil de pauvreté et 27% est sous-alimentée. Le maïs fournit plus de la moitié de l'apport calorique quotidien moyen. Plus des trois quarts de la population est directement ou indirectement impliqué dans la culture du maïs. La forte dépendance de sources uniques  en matière d'énergie et d’alimentation a rendu le pays très vulnérables aux changements climatiques et les variations de prix des matières premières. La diversification de la production alimentaire et de l'énergie sont donc des priorités absolues du gouvernement, et, à ce titre, sont inclues comme composantes essentielles à la fois dans l'Agricultural Sector Wide Approach (ASWAp) et de la Stratégie nationale d'exportation (NES).

Feuille de route pour l'action

La feuille de route sur la bioénergie et la sécurité alimentaire pour le Malawi décrit la direction que le gouvernement vise à prendre en matière de développement de la bioénergie afin d'assurer que ce développement  contribue à renforcer la sécurité alimentaire et énergétique . La feuille de route comprend un bref aperçu de l'énergie et du contexte agricole , un résumé des politiques et initiatives connexes , la vision et les priorités définies par le gouvernement  et une description de la façon dont l'approche BEFS peut aider à répondre à ces priorités . Les priorités de la feuille de route définies par le gouvernement s'appuient sur les initiatives et les politiques existantes afin de maximiser les ressources et d'harmoniser les efforts . Le  document vise à servir de base pour les intervenants qui collaborent avec le gouvernement sur la bioénergie et la sécurité alimentaire pour cibler les actions d'appui technique et politique.

La feuille de route décrit les délais et les ressources nécessaires à la mise en œuvre estimés. Sur cette base des propositions de projet complètes devraient être mis au point pour la mise en œuvre des activités concrètes. La feuille de route sur la bioénergie et la sécurité alimentaire a été lancé par le Ministère de l'Énergie dans le cadre du processus de révision de la politique nationale de l'énergie existante (2003 ) et de s'assurer que le développement de la bioénergie contribue aux priorités de la politique et des objectifs de développement dans le cadre du «Growth and Development Strategy II»  du Malawi.

Le Ministère de l'Énergie a demandé l'assistance technique de la FAO pour assister dans  l'élaboration de la feuille de route , y compris en tant que composante de base , la formation d'un groupe de travail interministériel . Le processus a débuté en Février 2013, avec une invitation à quatorze ministères et départements à se joindre à un groupe de travail interministériel pour développer la feuille de route au cours des six mois suivants. Le Groupe de travail a accepté de se réunir environ tous les six à douze semaines pour discuter des priorités politiques , de définir les actions et le calendrier précis , et d'identifier les rôles et les ressources pour la mise en œuvre . Au cours de la période de Février 2013 - Décembre 2013, le Groupe de travail s'est réuni à cinq reprises pour développer la feuille de route , y compris un pilotage d'une semaine de l'outil d’évaluation rapide BEFS, pour évaluer les priorités identifiées avec des données spécifiques au niveau des pays et comment l’approche BEFS pourrait combler les lacunes existantes.

Groupe de travail du BEFS Malawi

dernière mise à jour:  jeudi 13 février 2014