Definitions liés à la bioénergie et la sécurité alimentaire

Termes relatives à la bioénergie

Bioénergie: Énergie issue des biocombustibles.

Biocombustible: Combustible produit directement ou indirectement à partir de la biomasse.

Biomasse: Matière d'origine biologique, à l'exclusion des matières fossilisées emprisonnées dans des gisements et des formations géologiques.

Il existe trois types de biocarburants: les combustibles ligneux, les agrocarburants et biocarburants dérivés déchets municipaux. Chacun d'eux peut être solide, liquide ou gazeux.

  • Combustibles ligneux: Tout type de biocombustible provenant directement ou indirectement des arbres, arbustes et buissons (biomasse ligneuse) cultivés dans les forets ou dans les terres non forestières. Aux fins de ce projet, le bois de chauffage «traditionnel» et la production de charbon de bois ne sont pas considérés
  • Agrocombustibles: Biocombustibles obtenus comme produits des cultures énergétiques et/ou comme sous-produits agricoles (inclus les sous-produits d’origine animale) et sous-produits agro-industriels (voir définitions ci-dessous).
  • Combustibles dérivés des résidus municipaux: Ils sont constitués de deux types: les dérivés municipaux solides incinérés (directement brûlés) en vue de produire de la chaleur et/ou de l'énergie et les biocarburants dérivés principalement de la fermentation anaérobique (biogaz) de déchets municipaux solides et liquides,

Sous-produits agricoles: Sous-produits de la biomasse issus des opérations de production, récolte et transformation dans les exploitations agricoles.

Sous-produits d'origine animale: Sous-produits agricoles issus de l'élevage, y compris entre autres  les déjections animales solides.

Sous-produits agro-industriels: Plusieurs types de matières de la biomasse produites principalement dans les industries de transformation des aliments et des fibres

Ces termes ont été adaptés de Terminologie unifiée sur la bioénergie (TUB), publié en par la FAO en 2004. Un index des termes a été extrait de cette publication et affichés ici.

Termes relatives à  la securité alimentaire

La sécurité alimentaire:  La sécurité alimentaire est assurée quand toutes les personnes, en tout temps, ont économiquement, socialement et physiquement accès à une alimentation suffisante, sûre et nutritive qui satisfait leurs besoins nutritionnels et leurs preferences alimentaires pour leur permettre de mener une vie active et saine. (Sommet mondial de l’alimentation, 1996)

La sécurité alimentaire comprend quatre composantes: la disponibilité, l'accès, l'utilisation et la stabilité

  • Disponibilité alimentaire: La disponibilité d’aliments en quantité suffisante et d’une qualité appropriée, dont l’approvisionnement est assuré par la production nationale ou les importations (y compris l’aide alimentaire).
  • Accès à la nourriture: Accès de tous à des ressources adéquates (droits) leur permettant d’acquérir une nourriture adéquate et nutritive. Les droits sont définis comme l’ensemble de biens auxquels une personne est susceptible d’accéder en raison du contexte juridique, politique, économique et social de la communauté dans laquelle elle vit (y compris certains droits traditionnels tels que l’accès aux ressources communes).
  • Utilisation: L’utilisation de la nourriture dans le cadre d’une diète adéquate, d’eau potable, d’assainissement et des soins de santé de façon à obtenir un état de bien-être nutritionnel qui permette de satisfaire tous les besoins physiologiques. Tous ces éléments soulignent le rôle des facteurs non alimentaires dans la sécurité alimentaire.
  • Stabilité: Pour parvenir à la sécurité alimentaire, une population, un ménage ou une personne doit avoir un accès permanent à une nourriture adéquate. Cet accès à la nourriture ne doit être menacé ni par l’émergence de chocs soudains (par exemple, une crise économique ou climatique) ou par des événements cycliques ( par exemple, une insécurité alimentaire saisonnière). Le concept de stabilité& peut donc concerner à la fois la disponibilité et l’aspect lié à l’accès à la sécurité alimentaire.

Les définitions ont été extraits de «Sécurité alimentaire», Notes d’orientation, numéro 2, juin 2006.


Principes directeurs

Dans le cadre de ses activités, BEFS a rédigé un ensemble de cinq principes directeurs. Ces principes directeurs, qui sont énumérés ci-dessous, ne sont pas destinés à être prescriptifs. Sont destinés à fournir des orientations aux organisations qui utilisent les produits générés par BEFS.

Les principes directeurs BEFS prennent en consideration une approche basée sur le droit à l’alimentation qui vient compléter les concepts propres à la sécurité alimentaire de disponibilité, d’accès, de stabilité et d’utilisation en y ajoutant les questions de dignité humaine et d’acceptabilité culturelle, ainsi que l’habilitation des populations concernées moyennant la participation, la non-discrimination, la transparence et la responsabilisation.

Général

  • La production de bioénergie devrait être écologiquement, socialement et économiquement durable et préserver et, si possible, favoriser la sécurité alimentaire.

Disponibilité alimentaire

  • La production durable de bioénergie devrait, si possible, accroître - ou du moins ne pas réduire - aux niveaux mondial et local la disponibilité d’aliments en quantité suffisante et d’une qualité appropriée.

Accès à la nourriture

  • La production durable de bioénergie devrait, si possible, accroître - ou du moins ne pas réduire - l’accès des individus, surtout les groupes les plus pauvres et vulnerable, à des ressources adéquates leur permettant d’acquérir une nourriture adéquate et nutritive.

L’utilisation de la nourriture

  • La production durable de bioénergie devrait, si possible, améliorer - ou du moins ne pas aggraver - surtout pour les groupes les plus pauvres et vulnerable, l’utilisation de la nourriture moyennant une préparation appropriée,une diète adéquate, l’eau potable, l’assainissement et les soins de santé de façon à obtenir un état de bien-être nutritionnel qui permette de satisfaire tous les besoins physiologiques.

Stabilité de la sécurité alimentaire

  • La production durable de bioénergie devrait, si possible, accroître - ou du moins ne pas réduire l’accès à la nourriture à tout moment, surtout pour les groupes les plus pauvres et vulnerable, en renforçant - ou du moins ne pas affaiblissant - leur capacité de resister aux chocs soudains ou des événements cycliques.   

                                                                             

dernière mise à jour:  mercredi 2 avril 2014