FAO.org

Accueil > Themes_collector > Energie > Bioéconomie
Energie

Recommandations de la bioéconomie durable

La bioéconomie concerne la production, l'utilisation et la conservation des ressources biologiques, y compris les connaissances, la science, la technologie et l’innovation, afin de fournir des informations, des produits, des processus et des services dans tous les secteurs économiques en vue d’atteindre une économie durable (Global Bioeconomy Summit, 2018).
 Le développement de la bioéconomie à l'échelle mondiale est et sera guidé par trois grandes forces:

  1. les aspirations de la société et la bonne gouvernance pour le développement durable et pour améliorer la santé humaine et le bien-être,
  2. les besoins et les opportunités créés par la valorisation et la protection des ressources biologiques, y compris les déchets, dans les secteurs de base de la bioéconomie traditionnelle liés à l'agriculture, la forêt, la pêche, la gestion de l’eau et la nourriture, et la bioénergie,
  3. les percées scientifiques dans les domaines des technologies biologiques, numériques et autres, élargissant les frontières des possibilités d’innovation.

Le caractère transversal de la bioéconomie offre une opportunité unique de répondre à l’échelle mondiale aux défis sociétaux interconnectés, tels que la sécurité alimentaire, la dépendance vis-à-vis des ressources fossiles, la pénurie des ressources naturelles et le changement climatique, tout en réalisant un développement économique durable. Cependant, le développement durable de la bioéconomie est confronté à de nombreux défis: assurer la sécurité alimentaire mais aussi lutter contre le changement climatique et gérer les ressources naturelles en manière durable, gérer la concurrence entre les différentes utilisations de la biomasse, tout en garantissant que tout le monde profite du développement de la bioéconomie. Il est donc crucial d'établir des recommandations qui permettent de développer la bioéconomie de manière durable.

En janvier 2015, à l'occasion de la réunion du Forum Mondial pour l'Alimentation et l'Agriculture (GFFA) à Berlin, 62 ministres de l'agriculture ont recommandé que la FAO coordonne le travail international sur la bioéconomie. Suite à celà, le Ministère Allemand de l'Alimentation et de l'Agriculture (BMEL) a financé la FAO pour commencer à travailler sur des recommandations sur la bioéconomie durable. Les recommandations seront validées par des réunions régionales et spécifiques des parties prenantes.

Groupe de travail international sur la bioéconomie durable

Un groupe de travail international sur la bioéconomie durable (ISBWG) a été créé en 2016. En septembre 2019, il comprenait 30 membres: 14 countries (Argentina, Brazil, Canada, China, Finland, France, Germany, Italy, Malaysia, Namibia, Netherlands, South Africa, Uruguay and the United States of America), 2 regional governing bodies and affiliated institutions (European Commission Bio-Based Industries Joint Undertaking and the Nordic Council of Ministers), 3 non-governmental organizations (the Amazonas Sustainable Foundation, The Sustainability Consortium and World Wildlife Fund), 3 private Sector entities (Bio-Based Industries Consortium, Royal DSM and World Business Council For Sustainable Development), 5 research institutions (Forum for Agricultural Research in Africa, International Center for Tropical Agriculture, The Brazilian Agricultural Research Corporation, The Italian Council for Agricultural Research and Economics Analysis, Stockholm Environment Institute and Wageningen University) and four intergovernmental organizations (The Food and Agriculture Organization, The Organisation for Economic Co-operation and Development, The United Nations Economic Commission for Latin America and the Caribbean and The United Nations Environment Programme).

La FAO contribue également activement à d'autres forums internationaux sur la bioéconomie, notamment le Comité consultatif international (CCI) du Sommet mondial sur la bioéconomie (GBS) et le Forum international sur la bioéconomie (IBF).