FAO.org

Accueil > Partenariat FAO et UE > Nouvelles > detail news_Français

Partenariat FAO et UE

La FAO participe aux Journées européennes du développement


08/06/2016

Les Journées européennes du développement (JED) organisées par la Commission européenne, constituent le principal forum européen sur la coopération internationale et le développement depuis 2006. À l’occasion de leur dixième anniversaire, les JED 2016 mettront l'accent sur le «Programme de développement durable à l’horizon 2030», ce qui en fait l'une des premières grandes conférences consacrées à la question.

Cette année, la FAO participera à cinq grands événements. Le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, prononcera l’allocution d’ouverture d’un panel qui se penchera sur la manière dont l'UE et ses États membres répondent aux priorités stratégiques en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les pays en développement. Le panel examinera des questions essentielles relatives à l’objectif de développement durable (ODD) 2: l'Europe en fait-elle assez, ou devrions-nous en faire davantage? L'Europe est-elle efficace dans ce qu'elle fait, sinon comment être plus efficace? L’ODD 2 exhorte la communauté internationale à éradiquer la faim, à atteindre la sécurité alimentaire, à améliorer la nutrition et à promouvoir l'agriculture durable.

Le Directeur général de la FAO sera également l'un des principaux orateurs du Panel de haut niveau, «Action locale pour faire face aux situations de fragilité et aux déplacements prolongés», organisé par la Commission européenne, le groupe Banque mondiale et la Facilité mondiale pour la réduction des catastrophes et la reconstruction. Ce panel fait partie du Forum de l’UE sur la résilience, qui réunit des représentants des bailleurs de fonds, des organisations de la société civile, des groupes de réflexion et des pays partenaires en vue de promouvoir des actions concrètes en matière de gestion locale des risques et de réduction de la vulnérabilité, à l'appui des objectifs du Programme à l’horizon 2030 et du Sommet humanitaire mondial qui s’est tenu en mai 2016.

Le Bureau de liaison de la FAO à Bruxelles a organisé avec le PAM un atelier de discussions sur «L’égalité des sexes et l'entrepreneuriat agricole: libérer le potentiel des femmes par le biais de l'autonomisation agricole». Au cours de cet évènement, la FAO et le PAM, en coopération avec ONU-femmes, Oxfam International et le CTA mettront en valeur la façon dont les agricultrices peuvent stimuler des évolutions positives en faveur du développement économique et social de leurs communautés. A l’échelle de la planète, les femmes représentent environ 43 pour cent de la main-d'œuvre agricole et jouent un rôle crucial dans la production alimentaire, la transformation et la commercialisation des produits le long des chaînes de valeur agricoles. Toutefois, les jeunes filles et les femmes dans le monde entier sont victimes d’importantes discriminations quant à l’accès aux moyens de production et aux opportunités économiques. Mme Idi Halimatou Moussa, coordonnatrice de la FAO du Programme conjoint des Nations unies sur «Accélérer les progrès en faveur de l'autonomisation économique des femmes rurales» (RWEE) au Niger, s’exprimera sur le point de départ pour la mise en œuvre de ce programme au Niger, les «clubs d’écoute DIMITRA».

Le Mécanisme Forêts & Paysans (FFF) mis en place par la FAO, en collaboration avec AgriCord et l’Alliance internationale des familles forestières (IFFA), dirigera le laboratoire sur «Les producteurs forestiers et agricoles: des systèmes d'exploitation pour les Objectifs de développement durable.» Cette session illustrera la mise en œuvre pratique des Objectifs de développement durable (ODD) par des personnes et des organisations directement concernées. Les producteurs agricoles et forestiers regroupés en organisations assurent l’essentiel des moyens de subsistance en milieu rural. Ces organisations renforcent l'accès des producteurs aux marchés et influencent les discussions politiques de manière très représentative. Elles sont dotées de programmes stratégiques et établissent de plus en plus de partenariats afin de transformer les économies rurales et de promouvoir des voies durables pour l'avenir.

Enfin, un événement sera consacré au Fonds fiduciaire Bêkou et à la façon dont il peut profiter aux populations de la République Centrafricaine (RCA) qui souffrent depuis longtemps. Associer les interventions d’urgence, de redressement et de développement est essentiel pour obtenir des résultats à long terme dans des situations fragiles comme la crise qui touche la RCA. La FAO s'emploie à revitaliser le secteur de l'agriculture et à accroître la résilience des agriculteurs. L'Organisation a élaboré une approche intégrée axée sur les communautés, intitulée les caisses de résilience. Cette approche vise à aider les familles à accumuler, à diversifier et à protéger leurs actifs de manière régulière tout au long de l'année. Des associations de femmes et des groupes d'agriculteurs assurent le rôle de plate-forme pour des actions collectives et individuelles et établissent des liens entre l'utilisation de pratiques agricoles durables et les possibilités de financement rural, tout en renforçant l'inclusion sociale et la solidarité.

Pour de plus amples informations: