Partenariat FAO-UE
 
21/03/2012

Améliorer la sécurité alimentaire du Soudan

Partenariat entre l’UE, la FAO et le Gouvernement du Soudan

Le Programme de rétablissement et de renforcement de la capacité productive du Soudan (SPCRP-CB/Sudan) est un partenariat entre la FAO, l’Union européenne et le Gouvernement du Soudan, échelonné sur six ans et lancé en 2007 grâce à une contribution de l’UE de 19 millions d’euros.

Visant à bâtir un secteur agricole solide et durable, le programme traduit la volonté de l’UE à construire la paix par le biais d’activités de relèvement au profit de la sécurité alimentaire et du développement rural. 

Son but premier est le renforcement des capacités des communautés rurales et des ministères compétents dans les Etats du Sud-Kordofan, Nil Bleu, Nil Blanc, mer Rouge et la zone administrative d’Abyei.

A ce jour, près de 3 000 effectifs du gouvernement ont été formés à la planification, gestion et administration de programmes de développement et à la formulation de politiques. En outre, des groupes stratégiques et des systèmes de bases de données ont été mis en place pour suivre et évaluer la production agricole, et les bâtiments des ministères d’état ont été soit construits, soit remis en état.

Aider les agriculteurs à s’en sortir par eux-mêmes

Les communautés rurales reçoivent une formation en matière d’agriculture, d’élevage, d’horticulture, de foresterie, de pêches, de collecte de l’eau et de création d’entreprises rurales dans le cadre des Ecoles pratiques d’agriculture (FFS) et des «Community Animal Resources Development Associates» (CARDA).

Près de 180 Ecoles pratiques d’agriculture ont été créées, 4 superviseurs FFS et quelque 275 facilitateurs ont été formés aux techniques productives et dotés des intrants agricoles nécessaires. Cela permettra la formation de quelque 5 000 agriculteurs d’ici la fin du programme.

Deux cents membres des CARDA ont été formés et équipés de kits sanitaires améliorés pour le bétail – leur permettant à leur tour de dispenser des services vétérinaires à 10 000 éleveurs et agro-éleveurs. Un programme de formation des formateurs est en cours d’élaboration.

Plus de 40 petits groupes et associations de commercialisation ont été créés pour accroître la productivité et l’accès au marché. Un manuel de formation est en préparation, tandis que trois centres agroalimentaires sont en train d’être mis en place, de même qu’une unité de commercialisation rurale dans les quatre états où le programme est opérationnel.

Par ailleurs, plusieurs sessions de formation des formateurs ont été organisées sur un vaste éventail de thèmes, dont la communication, l’approche de la chaîne de valeur, la planification de stratégies, ainsi que la production de plantules et de légumes et la gestion des pépinières.

Projets de l'UE
La voie de la légalité
Bâtir la muraille d’Afrique
Cultiver ensemble