Partenariat FAO-UE
 
23/09/2013

Les cultivateurs peinent à adopter les techniques d’agriculture intelligente face au climat

Analyse des premiers résultats du projet FAO-UE au Malawi, au Viet Nam et en Zambie

14 août 2013, Rome - Les résultats préliminaires d'un projet visant à aider le Malawi, le Viet Nam et la Zambie à opérer la transition vers une 'agriculture intelligente face au climat' montrent que certains agriculteurs peinent à adopter les techniques, tandis que d'autres trouvent les moyens de bien s'adapter aux problèmes du changement climatique, comme les pluies tardives.

"Afin d'élargir les options qui s'offrent aux agriculteurs, nous estimons que des investissements accrus, issus aussi bien de la finance agricole traditionnelle que de fonds émergents comme le Fonds vert pour le climat, seront nécessaires pour aider les petits exploitants à effectuer la transition", a déclaré Leslie Lipper, responsable du Programme Économie et politiques novatrices pour une agriculture intelligente face au climat (EPIC) qui héberge le projet.

Lancé en janvier 2012, le projet triennal FAO-CE, doté d'une enveloppe de 5,3 millions d'euros, encourage une approche d'agriculture intelligente face au climat, avec des activités d'appui allant de la recherche au soutien des politiques et à des propositions d'investissement.

Projets de l'UE
La voie de la légalité
Bâtir la muraille d’Afrique
Cultiver ensemble