Principaux messages

L’agriculture familiale est la forme d’agriculture la plus répandue, dans les pays développés comme dans les pays en développement

Il existe plus de 500 millions d’exploitations agricoles familiales dans le monde.

Leurs activités rurales sont gérées par une famille et reposent principalement sur de la main-d’œuvre familiale.

L’agriculture familiale est pratiquée par de petits agriculteurs et des exploitants de taille moyenne, des paysans, des peuples autochtones, des communautés traditionnelles, des pêcheurs, des éleveurs nomades, des cueilleurs et des ramasseurs, ainsi que de nombreux autres groupes, dans toutes les régions et dans tous les biomes de la planète.

Les agriculteurs familiaux peuvent contribuer à éliminer la faim et la malnutrition de la face de la terre

Dans de nombreuses régions, ils sont les principaux producteurs des denrées qui composent nos repas quotidiens.

Plus de 70 pour cent des habitants de la planète exposés à l‘insécurité alimentaire vivent dans les zones rurales d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et du Proche-Orient. La plupart sont des agriculteurs familiaux, en particulier de petits exploitants agricoles, qui ont un accès insuffisant aux ressources naturelles, aux politiques et aux technologies. 

Il est largement démontré que les agriculteurs familiaux pauvres peuvent déployer rapidement leur potentiel de productivité une fois le cadre de politique approprié mis en place. 

L’élargissement de l’accès à la terre, à l’eau et aux autres ressources naturelles et la mise en œuvre de politiques publiques spécifiquement axées sur l’agriculture familiale (crédit, assistance technique, assurance, accès aux marchés, achats publics, technologies appropriées) sont essentiels pour accroître la productivité agricole, éliminer la pauvreté et parvenir à la sécurité alimentaire mondiale. 

L’agriculture familiale favorise le développement durable

Les agriculteurs familiaux adoptent des systèmes de gestion basés sur la diversification des cultures et préservent des produits alimentaires traditionnels, contribuant dans le même temps à une alimentation équilibrée et à la conservation de la biodiversité agricole mondiale.

Les agriculteurs familiaux sont insérés dans les réseaux territoriaux et les cultures locales et ils dépensent le plus souvent l’argent qu’ils gagnent sur les marchés locaux et régionaux, créant ainsi de nombreux emplois agricoles et non agricoles.

Les circuits locaux de production et de consommation de produits issus de l’agriculture familiale ont un rôle important à jouer dans la lutte contre la faim, surtout s’il existe des politiques de protection sociale adaptées aux besoins des populations vulnérables.

L’Année internationale de l’agriculture familiale

Toutes les caractéristiques qui précèdent font que l’agriculture familiale détient un potentiel unique pour promouvoir des systèmes alimentaires plus productifs et plus durables, si les politiques en place l’encouragent dans cette voie.

L’AIAF nous offre une opportunité de mettre en lumière le rôle stratégique des agriculteurs familiaux dans le développement agricole et rural et de renforcer leurs capacités.

Les gouvernements peuvent démontrer leur engagement en mettant en place un cadre juridique, des institutions et des politiques pour soutenir l’agriculture familiale

L’un des principaux objectifs de l’AIAF est d’établir des plateformes de dialogue avec des organisations d’agriculteurs familiaux, en vue de créer un consensus, d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques efficaces.

La coopération internationale peut favoriser le dialogue entre toutes les parties prenantes et aider à mettre au point des solutions concrètes et durables.