Nouvelles des Comités nationaux de l’AIAF

Le vaste réseau, composé de près de 60 comités nationaux qui regroupe plus de 630 organisations, poursuit la sensibilisation du grand public et des décideurs politiques en faveur de l'agriculture familiale. 

Aux quatre coins du monde, diverses initiatives et événements ont été organisés dans le courant du mois de septembre pour assurer un avenir meilleur aux agriculteurs familiaux du monde entier.

Aux Philippines, Kilus Magniniyog, une coalition regroupant des organisations de producteurs de noix de coco, a organisé une longue marche dans le but d'inciter les autorités à adopter la «loi sur la noix de coco», qui vise à créer un comité de producteurs de noix de coco à petite échelle, qui pourrait gérer un fonds monétaire financé par les recettes fiscales provenant de l'industrie de la noix de coco.

Le 21 septembre, 71 producteurs de noix de coco ont entamé une marche de 1 772 kilomètres, de Davao à Manille; ils devraient atteindre la capitale le 26 novembre, à temps pour assister à une réunion thématique majeure sur l'agriculture familiale aux Philippines.

Les institutions gouvernementales et internationales ainsi que les organisations de la société civile qui font partie du Comité national des Philippines participeront à cet événement. La réunion sera l'occasion de discuter des leçons apprises au cours de l’Année internationale de l'agriculture familiale 2014, y compris les défis auxquels sont confrontés les agriculteurs familiaux tels que l'accès aux marchés et les engagements politiques nécessaires à l’échelle du pays pour y faire face.

Durant leur marche, les 71 producteurs de noix de coco traverseront 36 provinces de production de noix de coco et seront rejoints et soutenus par de nombreux autres producteurs.

En France, Jeunes Agriculteurs, et Agriculteurs français et développement international (AFDI), deux organisations de jeunes agriculteurs qui font partie du Comité national français, ont organisé le 4 septembre à Bordeaux, le Sommet international des jeunes agriculteurs.

Environ 100 personnes ont participé à cet événement, dont plus de 30 jeunes leaders paysans provenant des cinq continents. Lors de cet événement, les jeunes agriculteurs se sont réunis dans le cadre de tables rondes axées sur divers thèmes, y compris la reconnaissance sociale et politique de l'agriculture comme métier, l’installation des jeunes agriculteurs et le rôle de l'agriculture dans le développement territorial.

En présence du Ministre français de l'agriculture, de l'industrie alimentaire et des forêts, M. Stéphane Le Foll, les personnes présentes ont signé un manifeste  établissant une liste d'exigences en matière de politiques publiques, visant à faciliter l'accès des jeunes agriculteurs à la terre et à améliorer les revenus des exploitations familiales.

Le Forum Rural Mondial a présenté une vue d'ensemble de l'AIAF 2014 lors du sommet, en mettant l’accent sur la Déclaration d’Abu Dhabi, qui met en évidence les besoins des jeunes agriculteurs en matière de politiques publiques.

Au Paraguay, le Comité national poursuit la mise en place des comités départementaux de l'agriculture familiale. Jusqu'à présent, six comités ont été établis dans tout le pays pour promouvoir des activités stratégiques et de sensibilisation dans les départements de San Pedro, Cordillera et Concepción, et plus récemment dans ceux de Paraguarí, Caazapá et Misiones.

Pendant ce temps, en Colombie, l'AIAF 2014 a obtenu des résultats concrets, notamment la signature de la résolution 300 (2014) qui définit les conditions d'accès au microcrédit, incluse dans le programme de l'agriculture familiale mis en place par le gouvernement colombien. Le programme a été lancé à Cartagena, où cinq accords régionaux (régions d'Antioquia, de Bolívar, de Santander, de Tolima et de Valle del Cauca) ont été présentés et signés par les autorités.

Enfin, dans le cadre de l'Année internationale de l'agriculture familiale 2014, le Comité national de l'Ouganda organise à Kampala, du 22 au 25 septembre, la Consultation régionale d’Afrique de l'Est sur la cohérence des politiques mondiales en matière d’alimentation et de nutrition. Participeront à cet événement majeur,  financé par la FAO, des organisations agricoles locales et régionales ainsi que le représentant de la Commission nationale du Kenya. La consultation est l'occasion d’échanger des idées sur diverses questions, notamment la nécessité de transformer les exploitations agricoles familiales afin d'améliorer leur efficacité et leur rentabilité.

Informations fournies par le Forum Rural Mondial et les Comités nationaux de l’AIAF 2014

Campagne de l'agriculture familiale

24/09/2014