FAO.org

Accueil > Themes_collector > Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale > Pays et régions > COD
Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale

  République démocratique du Congo

L’agriculture familiale est caractérisée  par des exploitations de petite taille, un outillage rudimentaire et une main d’œuvre constituée essentiellement des membres  de la famille de l’exploitant. Elle ne fait  appel à aucune main d’œuvre rémunérée. La production est destinée avant tout à l’autoconsommation, le surplus mis sur le marché ne représente guère une part importante. Le système des cultures itinérantes sur brûlis est généralisé dans ce type d’agriculture. Elle se pratique sur les terres claniques. Concernant le problème foncier, il faut signaler qu’outre les terres distribuées par l’Etat sous forme de concessions agricoles, forestières ou industrielles, ainsi que les réserves, les aires protégées et les terrains compris entre les limites des centres urbains et extra-coutumiers (villes et cités), toutes les autres terres restent régies selon le régime foncier coutumier. Autrement dit, dans les milieux ruraux, la terre est gérée par le chef coutumier (clan, tribu, village) ; le groupe (village, clan) se partage l’espace, et les ménages l’exploitent. Ces terres coutumières sont dominantes à travers le pays.

plus

Pour le nombre, la répartition et la taille moyenne des exploitations familiales, il faut tout d’abord signaler que la République Démocratique du Congo dispose de 8O millions d’hectares des terres arables mais, 10% seulement sont exploitées.  Ces petits exploitants sont évalués à l’échelle nationale à environ 1.333.333 ménages agricoles soit 7.999.990 familles agricoles reparties sur une superficie 8 millions d’hectares es terres agricoles avec une taille moyenne de 0,5 ha /ménage.
Le tableau ci-après reprend les principales typologies d’exploitations familiales en  RDC.

Typologie indicative des ménages paysans

Catégories d’exploitants

Excédents commercialisés

Superficies vivrières

Autres activités génératrices de revenus

 Oui ?

Très pauvres

Stratégie de survie

< 0,2 ha

Vente de mains d’œuvre

Personnes âgées

Petits exploitants

Stratégie d’autosuffisance

< 0,5 ha / an

Petit élevage, Pêche

Veuves, Divorcés

Moyens exploitants

10 - 25 % de la production

0,5 – 0,9 ha / an

Elevage, Pêche saisonnière

Grande majorité

Grands exploitants

> un tiers de la production

> 1 ha / an

Commerce plantations pérennes

 

           -

 Concernant la contribution de l’agriculture familiale au développement rural
La République Démocratique du Congo compte  70 millions d’habitants, environ 70 % de la population est établie en milieu rural et vit essentiellement de l’agriculture, dont l’agriculture familiale. La contribution du secteur agricole congolais  au P.I.B oscille autour de 40%.
L’agriculture familiale fournit des aliments et procure les revenus nécessaires  à la vie et survie des populations rurales. De ce fait, elle répond à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des millions de ménages agricoles congolais. Cependant, les producteurs sont confrontés aux difficultés d’accès aux intrants, aux marchés, à l’évacuation de leurs produits vers les centres de commercialisation et de transformation car les routes des dessertes agricoles  sont  délabrées et le prix rémunérateur n’est pas garanti aux producteurs. Ces contraintes affectent le développement de l’agriculture familiale en milieu rural.  

Pour ce qui concerne les lois, politiques, programmes, campagnes, etc., en faveur des jeunes agriculteurs
Les articles qui régissent l’agriculture familiale dans notre pays sont déjà promulgués dans le journal officiel de la République Démocratique du Congo, Référencé  LOI N° 11/022 DU 24 DECEMBRE 2011 PORTANT PRINCIPES FONDAMENTAUX RELATIFS A L’AGRICULTURE.
Cependant, les textes légaux et réglementaires qui doivent accompagner ces articles sont sous examen par les autorités compétentes (Sénat et Assemblée Nationale).
Toutefois, l’agriculture vivrière pratiquée par les familles en milieu rural doit tenir compte de la protection des forêts. Les jeunes agriculteurs sont appelés à exploiter les savanes où la mécanisation est possible.

En ce qui concerne les plateformes ou canaux existants
Actuellement les agriculteurs de la République Démocratique  du Congo sont  regroupés  au sein de deux grandes plateformes afin de développer leur capacité et avoir accès aux bonnes pratiques agricoles. Il s’agit notamment de :

  • La Confédération Nationale Des Producteurs du Congo (CONAPAC).

  • L’Union Nationale des Agriculteurs, Eleveurs Et Pêcheurs Du Congo (UNAGRICO).

 

 

Texte aimablement fourni par les autorités du pays.

Family farming lex

Stratégie Nationale relative à la foresterie communautaire en République Démocratique du Congo 2018.

Pour atteindre ces objectifs, la SNFC s’articulera autour des axes stratégiques suivantes: l’encadrement de la phase expérimentale; Information, Education et Communication sur le processus de développement de la foresterie communautaire ; le renforcement des capacités techniques, juridiques et opérationnelles des parties prenantes sur la foresterie...
2018
More

Ressources

Production alimentaire, expansion agricole et déforestation au Mai-Ndombe, RDC

Les forêts de la RDC jouent un rôle crucial dans l’atténuation du changement climatique et dans l’alimentation et la culture des populations. Des études dans trois pays africains ont constaté une « dissonance » entre la conservation des forêts et la production alimentaire, et une « déconnexion » entre les...
More

Network

Aucun résultat trouvé.
More