家庭农业知识平台

  乍 得

Le Tchad est un pays continental qui couvre une superficie de 1 284 000 km², avec une population estimée à 12,3 millions en 20131 dont plus de la moitié est constituée de femmes. La densité moyenne de la population est de 9,5 habitants par km2 avec de fortes disparités sur le territoire national. Il est divisé en trois grandes zones agro-climatiques et leur transition avec une répartition variée des ressources naturelles : la zone saharienne (47% de la superficie du pays) est caractérisée par une pluviométrie inférieure à 100 mm ; la zone sahélienne (43% de la superficie du pays) reçoit entre 300 et 600 mm/an ; la zone soudanienne (10% de la superficie du pays) bénéficie d’une pluviométrie supérieure à 600 mm par an.

1. Source INSEED et RGPH2, 2009

更多

Il faut noter que le  Tchad dispose d’un potentiel considérable pour assurer une production conséquente afin de répondre aux besoins de sa population, avec:

  • 39 millions d’hectares cultivables (soit 30% du territoire) ;
  • 84 millions d’hectares de pâturages naturels ;
  • 22,4 millions d’hectares d’aires protégées et 7 millions d’hectares de superficies productrices de ressources halieutiques ;
  • 20 milliards de mètres cube d’eau souterraine ;

Contribution de l'agriculture familiale au développement rural, à la sécurité alimentaire et à la nutrition
Le secteur primaire (agriculture et élevage) a été le moteur de  croissance du PIB non pétrolier avec une croissance annuelle moyenne de 4%.
 Le secteur rural contribue de manière globale pour environ 40% au PIB et occupe 80% de la population. Il contribue également au niveau des recettes d’exportation hors pétrole, 45% pour le coton fibre, 25% pour les productions animales, 7% pour la gomme arabique  et 3% pour la pêche.

Il existe cependant des défis majeurs liés à :

  • L’amélioration de la gouvernance et le renforcement des  capacités humaines et institutionnelles de l’ensemble des acteurs du secteur ;   
  • L’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le renforcement de la résilience des ménages ruraux ;
  • La gestion durable des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques ;
  • Le développement des infrastructures et la facilitation de l’accès aux financements ;
  • L’amélioration de la productivité et de la compétitivité des filières agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques.

Politiques publiques développées et  institutions créées en vue du renforcement de l'agriculture familiale
L’Etat a mis en place un dispositif d’appui à la promotion de l’agriculture familiale en créant  des Instituts Universitaires, des écoles de formation professionnelle :

  • 5 Instituts Universitaires pour la formation  des Ingénieurs des Techniques Agricoles et des ingénieurs des Techniques d’élevage et Agro-Alimentaire et Nutrition ;
  • 2  Ecoles de formation  des Conducteurs des Travaux Agricoles, Adjoints Techniques d’Elevage, des Adjoints techniques forestiers   de niveau  BAC Technique.
  • 2 Institutions de Recherche dont l’institut Tchadien de Recherche Agronomique pour le Développement (ITRAD), un Etablissement Public à Caractère Scientifique doté de la Personnalité juridique et d’autonomie financière. Il est créé par la loi N°001/PR/98 du 27 janvier 1998 et  l’Institut de Recherches en Elevage pour le Développement (IRED) pour la recherche zootechnique et vétérinaire.
  • Au niveau opérationnel l’Office National de Développement Rural créé par l’Ordonnance N°26 du 23 Juillet 1965, est un Etablissement Publique, doté d’une personnalité civile et jouissant de l’autonomie financière.
  • Dans la Région du Lac, se trouve la Société de Développement du Lac (SODELAC) qui assure l’encadrement des producteurs de la région du Lac en apportant des appuis aux producteurs  ruraux en vue d’améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Dans le cadre des projets et programmes, il a été mis en place :

  • Le Programme National de Sécurité Alimentaire qui a été mis en place pour résoudre ce paradoxe entre des potentialités naturelles importantes du pays et l’état de pauvreté et d’insécurité alimentaire chronique. Le Gouvernement a initié depuis 1999 le Programme Spécial pour la sécurité Alimentaire (PSSA) avec l’assistance de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).
  • Le  Plan National d’Investissement pour le Secteur Rural (PNISR) 2014 – 2020  qui a pour objectif global de faire du secteur rural une source importante de croissance économique, assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations dans un contexte de développement durable.
  • Le Plan National de Développement (PND 2013 - 2015) a été adopté également en avril 2013. Ce document intègre les enjeux du Forum sur le développement du monde rural et constitue la référence de l’ensemble des actions de développement au Tchad.

Des actions en cours concernent le Recensement général de l’Agriculture et de l’élevage qui visent l’actualisation des données  structurelles du secteur d’élevage et de l’agriculture en vue de constituer une base des données statistiques fiables et pertinentes  des ressources naturelles agricoles et pastorales. Les résultats provisoire du recensement de l’élevage donnent un chiffre de plus de 94.000 de têtes de bétail toutes espèce confondues.

Plateformes ou canaux existants permettant de faire participer les organisations d'agriculteurs dans les processus politiques

  • Les producteurs ruraux organisés sous forme de groupements, de pré-coopératives et coopératives sont régies par  l’Ordonnance N°025/PR/92 et de son  Décret d’application  N° 066/PR/MET/94.
  • Les Associations et Organisations non Gouvernementales et de la société civile sont régies par l’Ordonnance N° 27/INT/SUR du 22 juillet 1962 et son Décret d’application 165/INT/SUR du 25 Août 1962.
  • Le  Conseil National de Concertation des Producteurs Ruraux du Tchad (CNCPRT)  créé en 2005 est une  structure faîtière des organisations des producteurs et regroupe 56 000 Organisations des Producteurs Ruraux (OPR) ;
  • Un réseau des plateformes multifonctionnelles gérées par les organisations touchant plus de 20.000 membres. Ce réseau est appuyé par le Ministère de l’Agriculture avec l’appui financier du PNUD.

Pour le sous-secteur élevage, les Groupements de Défense Sanitaire (GDS) rentrent dans cette dynamique  Depuis 2012, ces organisations se sont constituées en une plateforme dénommée Confédération Interprofessionnelle de la Filière Elevage au Tchad (CONFIFET), qui est un organe d’interface entre les organisations professionnelles de la filière Elevage et les autres acteurs nationaux et internationaux en développement.
En 1986, un organe national de liaison (CILONG) a été créé pour promouvoir et renforcer la concertation entre les ONG et les autres partenaires ;

La CELIAF (Cellule de liaison et d’information des Associations Féminines) est un  réseau  qui regroupe plus de 700 associations et groupements féminins comptabilisant environ 14 000 adhérentes.
La Chambre de Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture, des Mines et de l’Artisanat (CCIAMA), appuie  les opérateurs économiques à travers le Forum de Développement Etat Secteur Privé (FODEP).

 


本案文由该国主管部门提供

Family farming lex

Plan National de Développement 2017-2021

Le cadre de pilotage est structuré au double niveau central et décentralisé. Au niveau central, les principaux organes sont: le Haut Comité Interministériel d’Orientation, organe suprême dudit cadre; et le Comité Technique de Pilotage sous l’autorité de laquelle sont placés plusieurs sous-organes (Comité Etat/Partenaires, Ministères Techniques,...
2017
More

资源

Améliorer la sécurité alimentaire en zones urbaines en Afrique centrale

Entre 2014 et 2017, la FAO a mis en place un projet portant sur ‘La sécurité alimentaire renforcée en milieu urbain en Afrique Centrale grâce à une meilleure disponibilité de la nourriture produite localement’’. Pendant 3 ans, un soutien matériel et des formations ont été apportés à plus de 3...
More

Network

没有找到记录.
More