FAO.org

Accueil > Themes_collector > Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale > Thèmes > Mountain farming
Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale

L’agriculture de montagne et l’agriculture familiale

L'agriculture de montagne est en grande partie agriculture familiale. Grace à son caractère à petite échelle, à la diversification des cultures, à l'intégration des forêts et des activités d'élevage, et à une faible empreinte carbone, l'agriculture de montagne a évolué au fil des siècles dans un environnement souvent rude et difficile en contribuant au développement durable. La cultivation des zones de montagne, avec ses lopins de terre utilisables dispersés à des altitudes différentes, une diversité de climats et une utilisation limitée de la mécanisation, est le plus efficacement réalisée par des exploitations familiales. L'agriculture familiale dans les montagnes, qui est aussi variée que les myriades de paysages de montagne du monde, présente aussi des points en commun.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

Par exemple, les exploitations familiales de montagne ne sont généralement pas au centre de la production nationale en termes de quantité. La plupart de leur production est destinée à la consommation familiale, jouant un rôle clé dans la sécurité alimentaire des ménages. En outre, les exploitations familiales dans les montagnes aident à modeler les paysages de montagne, procurant des services écosystémiques qui sont vitaux pour le développement au-delà des zones de montagne; à savoir la fourniture de l'eau douce, la réduction des risques de catastrophe, la préservation de la biodiversité y compris l'agro-biodiversité, et l'espace pour les loisirs et le tourisme.

Les communautés agricoles familiales associent leurs terres avec des valeurs ancestrales, spirituelles et culturelles, et ont une connaissance spécifique du site - une condition fondamentale à la survie dans la plupart des zones de montagne. La motivation des agriculteurs familiaux va donc au-delà de la maximisation du profit et inclut des motifs sociaux, culturels et écologiques.

L'accessibilité est une question clé dans l'agriculture de montagne, en particulier dans les pays en développement. Ceci est non seulement limité aux intrants agricoles - mais comprend l'accès aux infrastructures de base, tels que les services de santé, les écoles, les routes, le transport, les marchés et la communication avec le reste du monde. Les agriculteurs de montagne - comme les gens de la montagne en général - sont souvent une minorité dans leur pays. Vivant loin des centres de pouvoir et de prise de décision, ils sont souvent marginalisés politiquement, socialement et économiquement. Cela est particulièrement vrai pour les collectivités avec des moyens de subsistance et des pratiques agricoles qui sont loin des grands courants mondiaux et nationaux, tels que les cultivateurs itinérants ou les pasteurs, à la fois proéminents et importants dans les régions de montagne. Les éleveurs, par exemple, grâce à la mobilité utilisent de grandes étendues de terres montagneuses marginales qui resteraient autrement improductives.

Un des résultats de la marginalisation est la pauvreté généralisée. Près de la moitié des montagnards ruraux dans les pays en développement sont vulnérables à l'insécurité alimentaire, et de conséquence nombreuses zones de montagne sont de plus en plus affectées par l'émigration. Quoique ceux qui s’en vont puissent fournir des envois de fonds, cela signifie aussi des charges de travail plus lourdes pour ceux qui restent - principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Soutenir des formes durables d'agriculture familiale favorise également la sécurité alimentaire, une alimentation équilibrée et une bonne administration de l'environnement. Ceci reconnaît et appuie les valeurs et les traditions propres à la sécurisation de services écosystémiques clés, essentiels pour le développement et qui vont bien au-delà des régions de montagne. Dans les zones de montagne, l'agriculture familiale reste souvent un dernier recours tandis que, dans des bonnes conditions, elle pourrait devenir la base du développement durable.

Ressources

Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM). Une combinaison de biodiversité agricole, d'écosystèmes résilients, de pratiques agricoles traditionnelles et d’identité culturelle

Pendant des siècles, les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et sylviculteurs ont développé des systèmes agricoles diversifiés, adaptés à leurs conditions locales, en employant des techniques et des pratiques ingénieuses, éprouvées au fil du temps, afin de fournir un ensemble vital de services sociaux, culturels, écologiques et économiques à l'humanité. Ces «Systèmes...
2018 - Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO)
More

Network

Asia Pacific Association of Forestry Research Institutions

Non-governmental organization
The Asia Pacific Association of Forestry Research Institutions (APAFRI) is an independent non-profit body, which aims to enhance research and technology development capabilities in support of conservation and management of forest resources in the Asia-Pacific region. The establishment of APAFRI was prompted by the need to provide a viable institutional framework...
Malaysia
More