FAO.org

Accueil > Prix de la FAO > Prix de la Conférence de la FAO > Prix Édouard Saouma
Prix de la FAO

Prix Édouard Saouma

Décerné aux institutions qui ont eu un impact décisif en mettant en œuvre de façon efficace des projets de la FAO. 

Le Prix Édouard Saouma est décerné à une institution nationale ou régionale ayant mis en œuvre de façon particulièrement efficace un projet financé par le Programme de coopération technique  de la FAO (PCT).

Le PCT est une composante établie et très appréciée de l’action de la FAO sur le terrain, qui permet de mobiliser rapidement des ressources pour intervenir en cas d’urgence et répondre à des besoins imprévus d'assistance technique à court terme qui ne peuvent être couverts par d'autres formes de soutien.

Créé en 1993, ce prix biennal rend hommage à M. Edouard Saouma, Directeur général de la FAO de 1976-1993, qui a conçu et mis en œuvre le Programme de coopération technique.

Le prix consiste en une médaille gravée au nom du lauréat, un parchemin décrivant ses réalisations et une somme de 25 000 USD. Le Directeur général remet le prix aux lauréats lors d’une cérémonie spéciale, qui a lieu à l’occasion de la Conférence de la FAO. 

L'appel á candidatures est terminé! Les laureats seront announces en Juin!

Critères de base

Le lauréat est un institut ayant mis en œuvre de façon remarquable un projet financé par le PCT qui a, selon le cas: 

  • permis une mobilisation rapide de ressources ou apporté une réponse efficace à des situations d’urgence; et/ou
  • permis de combler une lacune grave et répondu avec succès à des besoins imprévus d’assistance technique à court terme qui ne pouvaient être couverts par d’autres formes de soutien; et/ou
  • permis d’obtenir des résultats et des produits durables et a eu un effet multiplicateur (accroissement de la mobilisation de fonds d’investissement, suivi à grande échelle, changements politiques et institutionnels, etc; et/ou 
  • contribué au renforcement des capacités du pays bénéficiaire, de manière que la lacune ou le problème qui se présentait ne se reproduise pas ou puisse être résolu de manière efficace au niveau national ou régional.

Une attention particulière est accordée à la nature, à la durabilité et  à la reproductibilité des réalisations et aux effets catalytiques produits en relation avec les apports du Programme de coopération technique. 

Les propositions de candidature peuvent être présentées par des institutions nationales ou régionales aux Représentants de la FAO ou aux représentants régionaux et sous-régionaux dans les pays qui n’ont pas de représentant accrédité de la FAO.  Les représentants nationaux, régionaux et sous-régionaux de la FAO ou les représentants résidents du PNUD peuvent aussi soumettre des candidatures.

Lauréats 2019

Le Prix Edouard Samoua est conjointement attribué au  Ministère de la sécurité et de la recherche alimentaire nationale du Pakistan y Le Ministère de l'agriculture et des ressources animales du Rwanda.

Le Ministère de la sécurité et de la recherche alimentaire nationale du Pakistan reçoit ce prix pour ses résultats remarquables de mise en œuvre et de suivi d'un projet. Ce modèle performant de lutte contre la maladie de la fièvre aphteuse est parvenu à mobiliser des ressources en de très brefs délais et à affronter les priorités nationales. Le programme de surveillance a permis de formuler une réponse coordonnée qui ne se limite pas aux épidémies, mais qui prévoit aussi la prévention. Par ailleurs, il a engendré une campagne de vaccination de grande envergure et renforcé les capacités d'un réseau de laboratoires dans tout le pays.

Le Ministère de l'agriculture et des ressources animales du Rwanda est récompensé pour sa stratégie exceptionnelle face au chômage des jeunes dans le secteur agricole et aux problèmes qu'ils rencontrent. L'alliance créée par le Forum des Jeunes Rwandais dans l'agroalimentaire (RYAF) avec les gouvernements locaux et les institutions privées est le fondement même de la durabilité de ce projet qui est représentatif du type de partenariats essentiels pour la réalisation de l'Agenda 2030, et, plus particulièrement, l'emploi des jeunes en zone rurale.

Lauréats 2017

Le Prix Edouard Samoua est conjointement attribué au Ministère angolais des pêches continentales et marines, et au Conseil national de l'industrie du lait (CONALECHE) du Ministère de l'Agriculture de la République dominicaine.

Le Ministère angolais des pêches continentales et marines reçoit ce prix au titre de la mise en œuvre et du suivi efficaces d'un projet qui vise à promouvoir de bonnes pratiques en matière de manutention post-capture, de transformation et de stockage des produits de la pêche. Le projet a permis d'améliorer les moyens d'existence de communautés vulnérables isolées et sans accès aux services sociaux les plus élémentaires.

Le Conseil national de l'industrie laitière, du Ministère de l'agriculture de la République dominicaine, est récompensé en raison du rôle majeur qu'il a joué dans la mise en œuvre d'un projet de la FAO visant à accroître la production, la collecte, l'inspection et la commercialisation du lait dans le pays. La continuité et la pérennité du projet ont été garanties par le soutien du gouvernement, des producteurs de lait et du secteur privé, faisant de celui-ci un exemple du genre de partenariats multipartites qu'il faut mettre en place pour réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Lauréats 2015

Le Ministère thaïlandais de l'agriculture et des coopératives (MOAC) a été récompensé pour la mise en œuvre, de manière particulièrement efficace, d’un projet financé par le Programme de coopération technique de la FAO, visant à améliorer les capacités des agriculteurs à lutter contre la cochenille rose du manioc, un ravageur des cultures. Le Ministère a réussi à sensibiliser les différents acteurs du pays et de la sous-région du Grand Mékong aux effets négatifs de ce parasite. Il a également contribué à favoriser la collaboration dans la région entre cinq pays, ainsi que plusieurs organisations spécialisées et instituts de recherche.

2012 - 2013

2012 - 2013

  • Service forestier kenyan (KFS), du Département de l'environnement et des ressources naturelles du Kenya, pour son rôle exceptionnel dans la mise en œuvre d’un projet de la FAO intitulé Développement des moyens d'existence durables dans le complexe forestier de la Mau. 

2010 - 2011

2010 - 2011

  • Bureau national des services vétérinaires du  Ministère du commerce extérieur et des relations économiques, Bosnie-Herzégovine) – pour sa contribution exceptionnelle à la mise en œuvre d’un projet de renforcement des capacités pour une gestion saine de l’aquaculture (TCP/BIH/3101), financé par le PCT.
  • Bureau de la gestion des forêts du Département de l’environnement et des ressources naturelles, Philippines – pour son rôle exceptionnel dans la mise en œuvre d’un projet du PCT relatif à l’application des pratiques de régénération naturelle assistée pour la remise en état des forêts (TCP/PHI/3101).

2008 - 2009

2008 - 2009

  • Direction des pêches (DP), Ministère de l’environnement et des ressources halieutiques, République du Tchad – pour sa remarquable contribution à l’exécution d’un projet du PCT visant à renforcer les capacités nationales en matière de contrôle sanitaire et d’utilisation responsable des produits de la pêche (TCP/CHD/3003).

2006 - 2007

2006 - 2007

  • Secretaría de Agricultura, Ganadería, Pesca y Alimentos (SAGPyA), République d’Argentine – pour sa remarquable contribution à l'exécution d'un projet du PCT relatif au Protocole de Cartagena sur la biosécurité (TCP/ARG/2903).

2004 - 2005

2004 - 2005

  • Instituto de Investigaciones en Fruticultura Tropical (IIFT), République de Cuba – pour sa contribution exemplaire à la mise en œuvre d’un projet du PCT relatif à la production de fruits tropicaux (TCP/CUB/0065).

2002 - 2003

2002 - 2003

  • Station de protection des végétaux de la province du Sichuan, Chengdu, République populaire de Chine – pour sa contribution remarquable à l’exécution d’un projet du PCT relatif à la  lutte contre les rongeurs dans la province du Sichuan (TCP/CPR/8926). 
  • Instituto Nicaragense de la Mujer (INIM), Managua, Nicaragua – pour sa contribution exceptionnelle à l’exécution d’un programme du PCT relatif à la conception et à la mise en œuvre d’un programme en faveur des femmes rurales (TCP/NIC/8923).

2000 - 2001

2000 - 2001

  • Centre de recherche sur la chèvre et le lapin, Son Tay, Province de Hatay, Viet Nam – pour sa contribution remarquable à la mise en œuvre d’un projet du PCT visant à développer la production laitière à partir de ressources locales (TCP/VIE/6613).

1998 - 1999

1998 - 1999

  • Dirección Forestal, Ministerio de la Agricultura, République de Cuba – pour sa contribution exceptionnelle à l’exécution d’un projet du PCT relatif à la formulation d’une nouvelle législation forestière (TCP/CUB/5612).
  • Département général de la protection des plantes, République du Yémen – pour sa contribution remarquable à l’exécution d’un projet d’urgence du PCT axé sur la lutte contre les pucerons (TCP/YEM/4555). 

1996 - 1997

1996 - 1997

  • Département des pêches, Ministère des pêches et de l’élevage, Bangladesh – pour sa contribution exceptionnelle à la mise en œuvre d’un projet du PCT visant à renforcer les services de vulgarisation ruraux en pisciculture (TCP/BGD/4451).

1994 - 1995

1994 - 1995

  • Instituto de Investigaciones Agropecurarias (INIA), Chili – pour son rôle exceptionnel dans la mise en œuvre d’un projet du PCT visant à introduire une technique de lutte biologique contre une menace imminente d'infestation par le puceron russe du blé (TCP/CHI/0153).
  • Institut panindien d'hygiène et de santé publique, Inde – pour son rôle exceptionnel dans la mise en œuvre d’un projet du PCT visant à améliorer la qualité et la sécurité sanitaire des aliments à Calcutta (TCP/IND/0155).
  • Division des cultures horticoles, Ministère de l'agriculture et station de recherche horticole nationale, Kenya – pour son rôle exceptionnel dans la mise en œuvre d’un projet du PCT destiné à promouvoir la production de légumes d’Asie pour répondre à la demande locale et exporter (TCP/KEN/0054).