Cuisiner avec respect


Des chefs célèbres nous concoctent des messages pour l’initiative Faim Zéro

Des chefs comme Alfredo Oropeza au Mexique utilisent leur notoriété et leur savoir-faire culinaire pour promouvoir des régimes alimentaires sains et durables. ©️Pablo Valero

Des personnalités du monde de la gastronomie utilisent leur popularité pour pousser les consommateurs, les entreprises et les législateurs à aider à réduire la malnutrition sous toutes ses formes, à limiter les gaspillages alimentaires, à améliorer la nutrition et à soutenir les systèmes durables de distribution et de préparation alimentaires.

Le chef Alfredo Oropeza fait partie des personnalités culinaires les plus connues au Mexique, aux États-Unis, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il utilise son influence pour promouvoir une nutrition adaptée et réduire les problèmes de santé liés à la surcharge pondérale et à l’obésité. Il défend également l’agriculture à petite échelle et durable, fondamentale pour parvenir à une meilleure nutrition et améliorer les moyens de subsistance en milieu rural. 

«Dans tous nos projets, nous nous efforçons d’offrir des contenus qui revêtent de l’intérêt pour nos publics et des productions télévisuelles utiles», déclare le Chef Oropeza. 

Le chef mexicain a publié des livres sur la nutrition et sur les manières de réduire le gaspillage alimentaire, en préconisant le recours à des sources de nourriture naturelles, en défendant également les petits producteurs, les travailleurs et les entreprises agricoles qui nourrissent le pays.

A gauche: Le vhef français Bertrand Simon exhorte chacun d’entre nous à prendre conscience des conséquences de ses choix alimentaires sur sa santé et sur la durabilité. ©Alexandre Onimus. A droite: Le chef Japonais Katishiro Nakamura partage ses messages anti-gaspillage alimentaire avec les consommateurs. ©FAO/Keiko Okabe

Le chef Bertrand Simon est également un fervent défenseur de la réduction du gaspillage alimentaire en cuisine. Le chef Simon est, dans son pays natal, un blogueur, auteur et enseignant qui a gagné en popularité sur internet pour ses recettes à télécharger gratuitement et qui privilégient le recours à des ingrédients frais et issus de la production locale, à des associations simples d’aliments sains, et des menus qui mettent à l'honneur des aliments que les gens ont tendance à jeter à la poubelle. 

Aujourd’hui, le problème du gaspillage alimentaire est mondial. Chaque jour, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont perdues ou gaspillées à l’échelle de la planète. Cela représente un tiers de l’ensemble des denrées alimentaires produites pour la consommation humaine. 

Afin de réduire le gaspillage alimentaire en cuisine et d’inciter d’autres personnes à en faire autant, le Chef Bertrand Simon partage ses recettes anti-gaspi (anti gaspillage alimentaire) telles que sa soupe à base de fanes (feuilles) de radis, dont beaucoup de monde se débarrassent, et des ragoûts concoctés avec des restes de viande et de la moutarde à l’ancienne. Il souligne en outre les avantages des potagers urbains utilisant peu d’eau et évoque l’élimination de certaines denrées alimentaires, qui sont selon lui néfastes sur le plan environnemental. Ilpréconise enfin des changements politiques et commerciaux, parallèlement aux actions individuelles. 

«Si tout le monde comprenait le rôle et l'influence de ses choix alimentaires, cela aurait un impact positif sur d'autres citoyens du monde», dit ainsi Bertrand Simon. 

Comme le chef Simon, le chef Katsuhiro Nakamura, Ambassadeur national de bonne volonté de la FAO pour le Japon, montre aux consommateurs comment réduire le gaspillage alimentaire lorsqu'ils cuisinent. Aux yeux de Nakamura, la réduction du gaspillage alimentaire est d'autant plus importe qu'au Japon, six millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. 

«En tant que chef, je considère qu'il est important d'apprécier à la fois la nourriture elle-même et le travail acharné de ceux qui la produisent,» déclare le chef Nakamura. 

M. Nakamura réalise une soupe de poissons sans déchets avec des morceaux de poissons qui finissent bien souvent dans les poubelles (tête et arrêtes) et la sert lors de différents événements pour montrer combien il peut être facile de concocter de délicieux repas tout en économisant des denrées alimentaires. Il organise également des séminaires pour montrer aux chefs et au personnel de service des hôtels de quelle manière ils peuvent réduire le gaspillage alimentaire. Ilencourage par ailleurs les clients des restaurants à ramener chez eux ce qu’ils n’ont pas consommé dans des «doggy-bags».

Le chef Elijah Amoo Addo, du Programme Food for All Africa (De la nourriture pour toute l’Afrique) au Ghana, récupère les surplus alimentaires afin de réduire le gaspillage et la faim. ©Food4AllAfrica Programmme

Elijah Amoo Addo est le fondateur et directeur exécutif du Programme Food for All Africa qui collecte les invendus alimentaires dans les supermarchés, les restaurants et ailleurs au Ghana, essentiellement au profit d'établissements destinés aux enfants, aux personnes âgées et aux personnes atteintes de handicaps mentaux. 

M. Addo déplore qu'au Ghana, 3 enfants sur 5 traînent dans les rues sans aller à l'école parce qu'ils n'ont pas assez à manger. Le programme collabore avec des écoles gratuites gérées par la communauté pour fournir des repas aux écoliers. 

«Nous travaillons avec les écoles pour veiller à ce que les enfants aient un accès quotidien à la nourriture. Ce qui signifie qu'ils n'ont pas d'excuse pour ne pas aller à l'école», explique Elijah Addo.

Son programme administre également des fermes, des élevages et des dépôts “ODD 2”,  appelés ainsi en référence aux Objectifs de développement durable, pour favoriser les emplois agricoles et distribuer les produits ruraux vers les centres urbains. 

En sensibilisant les consommateurs et les décideurs politiques des pays membres de la FAO, ces chefs incitent d’autres chefs à agir et à jouer un rôle dans l'initiative mondiale visant à atteindre l’objectif Faim Zéro.