L'innovation pour faire face au changement climatique


Dans le contexte du changement climatique, l'innovation est un élément clé pour garantir l'accès à l'eau, à la nourriture et aux revenus.

Le changement climatique a un impact énorme sur les communautés des zones rurales. Toutefois, les innovations agricoles peuvent apporter des solutions pour produire des aliments et assurer des revenus stables aux populations les plus vulnérables. ©FAO/Riccardo de Luca

08/10/2019

Le changement climatique est l'une des plus grandes menaces auxquelles nous sommes confrontés. Les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes compliquent de plus en plus la culture, l'élevage et le mode de subsistance, tels que nous les avons connus dans le passé, et les zones rurales du monde entier en subissent les effets les plus dramatiques.

Cependant, il est permis d’espérer. Les collectivités rurales ont recours aux innovations agricoles pour mieux se préparer aux effets du changement climatique. Il est vital de transformer les systèmes alimentaires et le secteur agricole, non seulement pour atteindre l'objectif Faim Zéro, mais aussi pour la réalisation des 17 objectifs du développement durable (ODD).

Le Forum mondial sur la sécurité alimentaire et la nutrition, qui a pour vocation de rassembler différents acteurs pour débattre des problèmes mondiaux, met en relation des personnes du monde entier et facilite les discussions en ligne sur les moyens d'atteindre ces 17 objectifs d'ici 2030. Lorsque le Forum FSN a demandé à ses membres de citer des exemples d'initiatives réussies visant à améliorer l'agriculture et la sécurité alimentaire, une chose est ressortie clairement: l’innovation est susceptible de générer un impact considérable.

Dans les trois domaines suivants, l'innovation fait clairement une différence dans la lutte contre le changement climatique:

Innovations dans le domaine alimentaire

Les effets du changement climatique sur nos écosystèmes sont dramatiques, car ils compromettent l'agriculture, les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire. Une approche pour lutter contre les effets négatifs du changement climatique sur la sécurité alimentaire consiste à approfondir la recherche sur les produits alimentaires courants et les innovations possibles au niveau de leur utilisation.

Sheilla Sibanda, de la Chinhoyi University of Technology au Zimbabwe, participe à un projet visant à intégrer la farine de niébé dans la production de saucisses de poulet. La farine de niébé provient d'une céréale autochtone en Afrique subsaharienne et constitue une excellente source de calories, de vitamines, de minéraux et de protéines. L'incorporation de cette légumineuse facilement disponible dans d'autres produits est un excellent moyen d'améliorer les régimes alimentaires et la sécurité alimentaire.

Sheilla affirme: « Les enfants souffrent souvent de kwashiorkor [une forme grave de malnutrition protéique], entre autres formes de malnutrition, et le développement de ces produits est donc primordial. »

A l'autre bout du monde, en Australie, Olumide Odeyemi, de l'Institute of Marine and Antarctic Studies à l'Université de Tasmanie, mène des recherches pour mieux comprendre le processus de décomposition de certaines espèces de fruits de mer. Ses études ont débouché sur la mise au point d'un outil permettant de prédire la durée de conservation des mollusques vivants emballés.

Une approche pour lutter contre les effets négatifs du changement climatique sur la sécurité alimentaire consiste à approfondir la recherche de produits alimentaires courants et à trouver des procédés innovants pour les utiliser. À gauche: ©FAO/Pius Ekpei; À droite:© Alex_Traksel/shutterstock.com

Innovations pour améliorer l'accès à l'eau

La pénurie d'eau est un véritable problème pour les communautés des zones rurales, et les sécheresses induites par le changement climatique ne font qu'en accentuer les impacts négatifs sur la production des agriculteurs.

Maria Sonia Lopes da Silva, de la Société brésilienne de recherche agricole (EMBRAPA), a expliqué dans le forum FSN comment des digues souterraines permettent de résoudre ce problème. Avec des matériaux facilement disponibles comme l'argile, la boue et la toile plastique plutôt qu'avec des technologies nouvelles et coûteuses, les barrages souterrains sont un excellent moyen de conserver l'eau dans la zone semi-aride du Brésil. Leur taux d'évaporation est inférieur à celui des réservoirs d'eau de surface, ce qui assure une disponibilité prolongée d'eau douce. Da Silva souligne que près des 7 000 barrages ont été construits, avec un impact énorme sur les communautés. « L'approvisionnement en eau a un pouvoir libérateur pour les femmes et les jeunes, car il les affranchit du besoin quotidien d'aller chercher de l'eau pour les activités domestiques et la consommation humaine. »

Les sécheresses induites par le changement climatique ont eu de graves répercussions sur la production des agriculteurs. Des innovations telles que les digues souterraines peuvent contribuer à résoudre les problèmes croissants de pénurie d'eau dans de nombreuses régions du monde. ©Shutterstock.com

Partage d'idées, de connaissances et de ressources novatrices

Les effets du changement climatique sont catastrophiques pour la planète entière, mais il faut savoir que ce sont souvent les communautés agricoles rurales qui sont les plus touchées. En Ouganda, Margaret Naggujja veille à ce que les agriculteurs puissent avoir accès aux outils nécessaires pour transformer l'agriculture de subsistance des petits exploitants en entreprises rentables et durables, en les aidant à créer une réserve financière au cas où la conjoncture économique se dégraderait.  Les petits exploitants agricoles peuvent louer des machines à l'aide d'options de financement souples, grâce à la création d'un centre collectif d'embauche.

Naturellement, les nouvelles technologies impliquent une rupture avec les méthodes agricoles traditionnelles et même les agriculteurs les plus expérimentés peuvent avoir besoin d'acquérir de nouvelles compétences. Au Nigeria, la Fondation de la famille Ohaha dispense aux agriculteurs une formation sur les pratiques agricoles modernes.

John Ede, membre de la Fondation, a déclaré au Forum : « Cela comprend une formation des agriculteurs sur la santé des sols et différents types de techniques agricoles pour faire en sorte que l'écosystème demeure en bon état et supporte une utilisation continue ».

Ce type d'initiatives axées sur le partage des ressources est essentiel pour garantir que les agriculteurs des zones rurales soient en mesure de faire face aux effets du changement climatique.

La FAO est convaincue que l'innovation est au cœur de la construction d'un monde libéré de la faim et de la malnutrition. Comme en témoignent les récits des membres de notre Forum FSN, les bonnes pratiques agricoles, la technologie et l'innovation ont un potentiel incroyable pour améliorer l'accès à l'eau potable, à l'énergie, aux aliments et aux connaissances, en dotant les communautés d’outils leur permettant de survivre dans un contexte en constante évolution et facilitant ainsi l’évolution vers un monde sans faim.


En savoir plus

2. Zero hunger, 9. Industry innovation and infrastructure, 13. Climate action