75 ans à cultiver, nourrir et préserver notre monde


Découvrez de manière virtuelle la FAO et son travail au fil des ans

Cette année, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, la FAO célèbre 75 ans de culture, de nourriture et de préservation de notre planète, et nous vous invitons à vous joindre à nous pour ce voyage! ©FAO/Pier Paolo Cito

16/10/2020

Chaque année, le jour de la création de la FAO, le 16 octobre, nous célébrons la Journée mondiale de l’alimentation pour sensibiliser le public aux questions importantes liées à la faim, à la sécurité alimentaire et à l’agriculture. La Journée mondiale de l’alimentation 2020 marque le soixante‑quinzième anniversaire de la FAO à un moment particulier, les pays du monde entier faisant face à la pandémie de covid-19 et à ses nombreux effets. 

Cette crise sanitaire mondiale a toutefois été l’occasion de réfléchir à l’un de nos besoins les plus fondamentaux, à savoir la nourriture. Pour beaucoup, cette pandémie a signifié une lutte accrue pour accéder à des aliments nutritifs. Chez d’autres, elle a peut-être ravivé l’intérêt qu’ils lui portaient. Le mandat de la FAO, centré sur l’éradication de la faim, l’élimination de la pauvreté et la gestion durable des ressources naturelles, n’a jamais été aussi important qu’en 2020, et nous vous invitons à en savoir plus! 

La FAO est fière de sa transparence; depuis plusieurs années, nous organisons des journées portes ouvertes pour encourager les visiteurs à en savoir plus sur notre Organisation et notre mission. Récemment, nous avons commencé à proposer ces visites en ligne afin qu’elles puissent se dérouler en toute sécurité et atteindre un public plus large.

Avec le petit aperçu ci-dessous, nous vous invitons à visiter en mode virtuel la FAO pour en savoir plus sur nous, de notre histoire et de notre Siège à notre mission et à nos objectifs. Si cette histoire vous intéresse et si vous souhaitez organiser une visite pour votre école, votre entreprise ou un autre groupe, n’hésitez pas à nous contacter! Nous serions ravis de vous accompagner. Ou, si vous êtes plutôt un amoureux des livres, vous pouvez vous plonger dans l’histoire de la FAO dans une publication qui vient de paraître, intitulée: La FAO à 75 ans – Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble

Commençons par les fondamentaux:

Pourquoi la FAO a-t-elle été créée?

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, on a de nouveau mis l’accent sur la coopération intergouvernementale pour résoudre les problèmes par le dialogue et éviter de nouvelles guerres mondiales. En même temps, l’alimentation et l’agriculture étaient, à l’époque, des sujets importants: la production avait ralenti, les ouvriers agricoles étant partis au front. Les fabriques d’engrais, de pesticides et de machines agricoles avaient été détruites, et le commerce était quasiment à l’arrêt. Le secteur agricole était en difficulté et de nombreuses personnes, dans le monde, souffraient de la faim. C’est alors que la FAO a vu le jour. 

Le Siège initial de la FAO était situé à Washington, aux États-Unis; cependant, il a été décidé de le transférer à Rome, en Italie. Cela semblait approprié, car Rome avait été le siège de son prédécesseur, l’Institut international d’agriculture, toute première organisation intergouvernementale à s’occuper de questions agricoles.

La FAO s’est installée à Rome en 1951 et le Gouvernement italien lui a fourni, au centre de la ville, un bâtiment où elle réside encore aujourd’hui. En fait, son bâtiment a une histoire fascinante!

Gauche/haut: De nombreux États Membres ont fait don d’œuvres d’art, de mobilier et d’objets d’artisanat au Siège de la FAO pour célébrer la diversité de l’Organisation. ©FAO/Pier Paolo Cito Droite/bas: Une des deux œuvres d’art de l’artiste mozambicaine Bertina Lopes, offertes à la FAO en signe de gratitude pour le travail mené par l’Organisation dans le pays. ©FAO/Pier Paolo Cito

Alors, commençons la visite... 

L’espace le plus vaste et le plus important du Siège de la FAO est la salle plénière. Elle peut accueillir plus d’un millier de personnes et a été conçue pour tenir des réunions de haut niveau avec des dirigeants mondiaux tels que des chefs d’État, et même le pape. Entité neutre, la FAO offre un espace où les pays peuvent se réunir pour construire une vision commune, ce qui fait de la salle plénière un lieu important.

Il revient également à la FAO de faciliter le partage des connaissances et des informations relatives à l’alimentation, à l’agriculture et aux ressources naturelles afin de transformer ces connaissances en actions à travers divers projets mis en œuvre dans le monde.

Célébrer la diversité 

De nombreux États Membres ont fait don d’œuvres d’art, de mobilier et d’autres exemples de leur artisanat national et rural pour qu’ils soient exposés au Siège de la FAO afin de célébrer la diversité de l’Organisation. 

Par exemple, une mosaïque du IIe siècle qui ornait le sol d’un bâtiment découvert à Tignica, à 90 kilomètres à l’ouest de Tunis, a été donnée à la FAO par le Gouvernement tunisien. Ses couleurs sont encore vives et ses tesselles forment de magnifiques compositions florales.

Tout près de là se trouve une énorme copie en plâtre d’une statue de Minerve, de Vittoria Alata, prêtée temporairement par le Musée de la civilisation romaine. Le Gouvernement mozambicain a également fait don de deux pièces de l’artiste nationale Bertina Lopes en signe de gratitude pour tout ce que la FAO avait fait pour aider le pays.

De nombreux pays ont également fait don de salles qui sont utilisées pour des manifestations, des conférences et des réunions bilatérales. Par exemple, le Centre Sheikh Zayed, financé par les Émirats arabes unis, est utilisé pour les conférences de presse, les projections et les lancements de publications. Le Salon de la Chine, offert par le Gouvernement chinois, accueille des invités de marque tels que des chefs d’État et des premiers ministres.

De plus, l’Organisation offre une impressionnante bibliothèque, accueillant des chercheurs du monde entier qui viennent consulter ses documents et ses livres rares. Sa collection comprend un million de documents internes et externes, ainsi que des collections spéciales et numériques. Elle est considérée comme l’une des meilleures au monde pour ce qui est de l’alimentation, de l’agriculture et du développement international.

Le 16 octobre est la Journée mondiale de l’alimentation. La FAO appelle, en ces temps difficiles, à la solidarité mondiale pour faire en sorte que chacun ait accès à une alimentation sûre et nutritive en quantité suffisante pour mener une vie saine. ©FAO/Alessia Pierdomenico

Rejoignez-nous en cette Journée mondiale de l’alimentation!

En cette Journée mondiale de l’alimentation, la FAO appelle à la solidarité mondiale pour rendre les systèmes agroalimentaires plus résistants afin qu’ils puissent fournir à tous une alimentation saine et abordable et assurer une subsistance décente aux millions de personnes qui travaillent dans l’agriculture. La FAO soutient également nos héros de l’alimentation, agriculteurs et travailleurs qui, tout au long de la chaîne de valeur, veillent à ce que les aliments passent de la ferme à la table, même au milieu de perturbations sans précédent telles que la crise actuelle liée à la covid-19.

Déterminés à cultiver, nourrir et préserver notre planète, nous vous invitons à vous joindre à nous! Que vous fassiez partie d’un gouvernement, d’une entreprise privée, d’une organisation à but non lucratif, d’un média ou d’une organisation de la société civile, nous avons besoin que vous diffusiez vos connaissances et souteniez l’appel à transformer nos systèmes agroalimentaires pour les rendre meilleurs. Ce n’est pas une Journée mondiale de l’alimentation ordinaire, et nous avons besoin de tout sauf d’actions ordinaires: ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pourrons continuer à cultiver, nourrir et préserver notre monde.


En savoir plus

2. Zero hunger, 17. Partnership for the goals