1. Identification
    1. Caractéristiques biologiques
    2. Galerie d'images
  2. Profil
    1. Contexte historique
    2. Principaux pays producteurs
    3. Habitat et biologie
  3. Production
    1. Cycle de production
    2. Systèmes de production
    3. Maladies et mesures de contrôle
  4. Statistiques
    1. Statistiques de production
    2. Marché et commercialisation
  1. Situation et tendances
    1. Problèmes et contraintes majeurs
      1. Pratiques pour une aquaculture responsable
    2. Références
      1. Liens utiles
    Identification


    Hypophthalmichthys molitrix  Valenciennes, 1844 [Cyprinidae]
    FAO Names:  En - Silver carp,   Fr - Carpe argentée,  Es - Carpa plateada
           
    Caractéristiques biologiques
    Corps latéralement comprimé et profond. Quille ventrale s’étendant de l’isthme jusqu’à l’anus. Tête grande. Petits yeux, sur le côté ventral de la tête.  Branchiospines comme une éponge.  Nageoire dorsale avec 8 rayons; pas de nageoire adipeuse. Nageoire anale avec 13 à 15 rayons.  Ligne latérale avec 83 à 125 écailles. 
    Galerie d'images
    Hypophthalmichthys molitrixHypophthalmichthys molitrix
    Cages de collecte de juvénilesZone d’étangs pour l’élevage de poisson
    Bacs de ponte
    Profil
    Contexte historique
    Dans le 5ième siècle BC en Chine, Fan Li a décri les étangs utilisés, la sélection de poissons, et la saison de reproduction de la carpe commune, son sexe ratio et son taux de croissance. Durant le règne de la dynastie Han (3ième siècle BC au 3ième siècle AD), la production de la carpe commune était bien développée. Entre le 7ième et le 10ième siècle, il y a eu une période de transition de la culture de la carpe commune jusqu’à l’élevage de la carpe herbivore, carpe noire, carpe argentée, et carpe à grosse tête. Du 10ième au 12ième siècle, l’expansion dans la production de ces quatre cyprinidés était même plus élevée, et les comportements alimentaires ainsi que la relation entre les espèces étaient bien connus. Plus tard, il y a eu un grand progrès dans la culture de carpes en étangs en Chine allant de la monoculture de la carpe commune à la polyculture de carpe herbivore, carpe noire, carpe argentée et carpe à grosse tête.
    Depuis 1950, après avoir réussi la reproduction artificielle, la culture de la carpe argentée, aussi bien que d’autres carpes, s’est extrêmement répandue dans la plupart des régions de Chine. La carpe argentée a été pour longtemps une espèce importante d’élevage en Chine car:
    • Elle est herbivore et se situe en bas de la chaîne alimentaire, la nourriture et les engrais sont par conséquent disponibles et à bas coût.
    • Elle peut être élevée en polyculture avec d’autres espèces, grâce à son habitat spécifique.
    • Les juvéniles sont facilement disponibles grâce à la reproduction artificielle, sans compter sur les ressources naturelles.
    • La gestion de la production est plus simple et la période d’élevage est plus courte que chez les autres espèces de carpe.
    Durant ces dernières décades, la carpe argentée a été largement introduite dans les eaux en Europe et en Israël pour le contrôle des algues et comme une source alimentaire.
    Principaux pays producteurs
    Principaux pays producteurs d’Hypophthalmichthys molitrix (Statistiques des Pêches FAO, 2006)
    Habitat et biologie
    La carpe argentée est une espèce d’eau douce qui vit dans les conditions tempérées (6-28 °C) et elle est originaire d’Asie. Cette espèce vit dans les eaux stagnantes ou à flux lent, elle se trouve aussi dans les lieux de décharge d’eau des grandes rivières. Dans la nature, elle est potamodrome, migre vers l’amont pour se reproduire, les œufs et les larves flottent en aval vers les zones inondées. C’est une espèce fondamentalement bentho-pélagique, qui nage juste en dessous de la surface de l’eau et elle est bien connue par ses sauts hors de l’eau quand elle est stressée. La carpe argentée est planctophage, les branchiospines constituent le principal moyen de filtration elle se nourrit de diatomées, de dinoflagellés, de chrysophycées, de xanthophycées, de certaines algues vertes et de cyanobactéries ('blue green algae'), en plus de, détritus, de conglomérations des bactéries, de rotifères et de petits crustacés. La carpe argentée pond en fin de printemps et en été, quand la température de l’eau est relativement élevée. A partir d’avril à août, à cause des tempêtes de pluies et de l’engorgement des cours d’eau et rivières, les géniteurs se rassemblent dans des aires de pontes où les conditions sont favorables, et le courant est rapide, compliqué et irrégulier. La température de ponte est généralement entre (6-28 °C), avec un optimum entre 22 et 28 ºC. Les oeufs de la carpe argentée sont comme ceux des autres carpes chinoises, non adhésifs. Après la ponte, les œufs commencent à absorber de l’eau à travers la membrane et se gonflent jusqu’à ce que leur gravité spécifique soit légèrement plus élevée que l’eau, pour qu’ils puissent rester au fond (dans le cas des eaux stagnantes) ou flotter à mi chemin dans la couche d’eau intermédiaire (eaux en circulation) jusqu’à l’éclosion.
    Production
    Cycle de production

    Cycle de production de Hypophthalmichthys molitrix

    Systèmes de production
    Approvisionnement en juvéniles  
    Géniteurs

    Des géniteurs de bonne qualité éligibles pour une induction de ponte sont essentiels pour la production de juvéniles. Seuls des adultes de 4 à 6 ans avec un poids corporel de plus de 2,5 kg, indemnes de maladies sérieuses et de lésions, peuvent être sélectionnés comme géniteurs. Généralement, les géniteurs sont stockés par poids, à 1 500-2 250 kg/ha, avec un sex-ratio de femelle mâle d’environ 1:1,5.

    Induction de ponte

    Sous des conditions artificielles, la glande pituitaire des géniteurs ne secrète pas suffisamment d’hormone pour une ponte naturelle. Les géniteurs sont traités avec des injections d’agents œstrogéniques comme LRH (Hormone de Luteinizing Release) ou LRH-A (Hormone-Analogue de Luteinizing Release), la glande pituitaire des poissons (hypophyse de poisson), HCG (Gonadotrophine Chorionique Humaine), etc., pour qu’ils sécrètent leur propre hormone gonadotrophine, ou fournir un substituant pour cette hormone. La dose standard des agents œstrogéniques varie:
    • Hypophyse du poisson: 3-5 mg (DW)/kg de femelle géniteur (pour les poissons mâles la dose est réduite à moitié).
    • HCG: 800-1 000 I.U./kg de géniteur femelle.
    • LRH-A: 10 µg/kg du géniteur femelle. La dose est administrée en deux injections, 1-2 µg/kg en premier et le reste dans l’injection subséquente après un intervalle de 12-24 heures. Les mâles reçoivent une seule injection qui a lieu avec la deuxième injection pour les femelles.
    Afin de faciliter le processus de reproduction, il est normal de s’assurer que le poisson ponde pendant le jour. Si la méthode d’une seule injection est adoptée, elle est administrée dans l’après midi vers 16:00, ainsi l’oestrogène aura un effet aux environs de l’aube du jour suivant et la ponte aura lieu le matin. Si la méthode à double injection est appliquée, la première injection est plus communément administrée entre 14:00-16:00 et la seconde vers 24:00. La sélection de la saison la plus convenable pour induire la ponte est un des facteurs clé pour une reproduction artificielle réussie de la carpe argentée. D’autres facteurs de réussite incluent la maturité des gonades, des conditions climatiques appropriées, une température de l’eau adéquate et une phénologie locale propice. Une période où les températures de l’eau moyennes restent autour de 18 ºC pour plus de10 à15 jours en continue est considérée comme une occasion appropriée pour l’induction de ponte.

    Production de juvéniles

    Le taux d’éclosion est affecté par la température de l’eau qui doit être entre 22 et 28 ºC, avec un optimum de 26 ºC. Si elle est plus basse que 17 ºC ou plus élevée que 31 ºC, le développement embryonnaire s’arrêtera, ou sera anormal. Après le stade embryonnaire de l’émergence du bourgeon de la queue, la consommation d’oxygène augmente brusquement du double du volume consommé pendant les stades antérieurs. Pendant le stade larvaire (68 heures après l’éclosion) la consommation d’oxygène arrive à son pic le plus élevé, équivalent à 8-10 fois celui consommé pendant les stades antérieurs. Des taux élevés d’oxygène dissous sont par conséquent hautement importants pour le développement embryonnaire et larvaire.
    Les dispositifs d’éclosion en flux ouvert (bocaux d’éclosion, cuves ou bacs d’éclosion circulaires) sont tous conçus conformément aux caractéristiques des œufs de la carpe chinoise et aux exigences du développement embryonnaire. Ceci améliore le taux d’éclosion et la disponibilité des alevins. En général, le volume des bocaux (cuves) d’éclosion est d’environ 250 l et le taux de stockage est 2 000/litre. Les bacs circulaires d’éclosion sont des bacs sous forme de bacs construits en ciment et briques, leur taille dépend du volume de la production. Les petites versions ont un diamètre de 3-4 m, alors que les grands bacs ont un diamètre de 8 m. les bacs sont de 60-100 cm de largeur et d’environ 90 cm de profondeur et peuvent contenir 7-15 tonnes d’eau. Le taux de stockage est dans la gamme de 700 000-1 200 000 œufs/m³. De tels bassins sont convenables pour les unités de production à grande échelle.
    Une bonne qualité d’eau est très importante pour atteindre un taux élevé d’éclosion. L’eau qui a été polluée par des activités industrielles ou pesticides ne doit pas être utilisée à l’étape d’éclosion. Les petits poissons, les têtards, les crevettes et les copépodes sont très nuisibles pour les œufs des poissons et les larves. Le degré des lésions par les prédateurs est très en relation avec la densité des œufs, le nombre des prédateurs, et la durée de contacts avec eux. Les prédateurs peuvent être éliminés par capture, filtration et par des produits chimiques comme la chaux vive, la poudre de javel, ou la roténone etc.
    Nurserie   
    La culture des fingerlings nécessite une attention spéciale car les juvéniles sont petits et délicats, leur alimentation est faible, ils ne s'adaptent pas bien aux changements environnementaux externes, et ils ne sont pas capables d'éviter les prédateurs. Par conséquent, les systèmes d'élevage intensif bien contrôlés sont nécessaires pour maximiser le taux de survie et produire des fingerlings de bonne santé qui formeront une base solide pour une productivité élevée au stade de grossissement.
    Le stade de nurserie se réfère à la période allant des petits alevins de 3-4 jours à la production de fingerlings qui peuvent être stockés dans des enclos pour le grossissement. Il y a deux stades de production de nurserie. En Premier lieu il y a le stade de petits alevins, qui sont élevés jusqu'à 15-20 jours après éclosion et qui ont atteint une taille de 2,5-3 cm; ils sont, en Chine, normalement appelés 'summer seedling'. Après, ces derniers sont élevés pour 3-5 mois de plus jusqu’à ce qu’ils atteignent une taille de8-12 cm, après 3 à 5 mois. Ils sont, alors, connus comme "yearling".

    Après avoir vidé les étangs de nurserie, la vase et les effluents doivent être enlevés et les digues réparées, après ils sont stérilisés avec des produits chimiques et des herbes avant le stockage de petits alevins. Le but principal de ces procédures est d’éliminer les prédateurs et les autres poissons sauvages, animaux et plantes aquatiques nuisibles, parasites et leurs œufs, et les bactéries pathogènes. Les produits chimiques utilisés sont la chaux vive (CaO), la poudre de javel, le tourteau de graine de thé, la roténone etc.

    Après le nettoyage des étangs, l'eau est fertilisée par un fumier de base, afin de produire une nourriture formée par des organismes naturels avant que les petits alevins ne soient stockés. Le temps que demande cette opération et la quantité du fumier varient avec les conditions des étangs et le type d'engrais. Le fumier fermenté et un compost, si utilisé, peuvent être fourni 3 à 5 jours avant l’arrivée des petits alevins à 2 250-4 500 kg/ha. L'eau doit avoir une coloration verte brune, indicative d'une richesse en population phytoplanctonique.

    La densité des alevins a un effet sur le taux de survie. Si elle est très élevée, le taux de survie sera faible; cependant, elle ne doit pas être trop basse, sinon l'espace ne sera pas proprement utilisé et les coûts de production seront inutilement élevés. La densité adéquate de stockage est 1,5-2,5 millions/ha.

    La gestion de routine des étangs de nurserie consistent à:
    • Inspecter régulièrement (matin et soir) l'activité des alevins et les changements de la couleur de l'eau, pour pouvoir décider de la quantité d'engrais et de nourriture à apporter, ou si le remplacement de l'eau est nécessaire.
    • Être vigilant aux insectes nuisibles, aux oeufs des grenouilles et têtards etc., et pour enlever les algues qui grandissent aux bords des étangs.
    • Faire de sorte à éviter les maladies de poissons ou les traiter si elles existent.
    • Conditionner les alevins, pour qu'ils soient assez forts à supporter le transfert aux étangs de fingerlings avec un minimum de mortalité. Ce processus d'entraînement consiste à conduire les alevins dans des cages avec un filet et les concentrer pendant 20-30 minutes, durant lesquelles ils secrètent beaucoup de mucus et leurs muscles deviennent plus robustes. Après, ils sont lâchés dans les étangs. Normalement, ce processus est réalisé une ou deux fois avant que les alevins ne soient transférés dans les étangs des fingerlings.
    Techniques de grossissement   
    En Chine, une culture d'un cycle de deux ans est généralement adoptée dans les étangs de culture de poissons; la première année est réservée à l'élevage des alevins pour arriver au stade fingerling et la deuxième année est pour l'élevage des fingerlings jusqu'à la taille commerciale.

    La polyculture est très populaire dans l'élevage de la carpe argentée. Le savoir faire considérable des aquaculteurs leur permet de maximiser l'efficacité des unités de production en utilisant les caractéristiques des différentes espèces pour utiliser, efficacement, la totalité de l'eau.

    Un autre système populaire est la récolte et le stockage en continu, parfois référé comme "récolte et stockage en rotation". Ce système consiste au stockage à densité élevée, à la récolte partielle des poissons de grandes tailles, et l'ajout de nouveaux fingerlings, pour garder la capacité de la charge de l'étang élevée tout le temps. Ceci accélère le chiffre d'affaires et l'alimentation du marché en poissons frais aussi bien en été qu'en automne. La carpe argentée et la carpe à grosse tête sont les principales espèces utilisées dans ce système, la carpe herbivore et une petite quantité de poissons Wuchang sont les plus utilisés après les carpes. Si la tilapia est élevée dan une polyculture, les poissons de taille commerciale doivent être pêchés, laissant les plus petits, pour les arrêter de se propager dans l'étang.
    Apport de nourriture   
    La carpe argentée est un phytophage typique qui consomme des diatomées, des dinoflagellés (Pyrrophyta), des algues brunes (Chrysophyta), des algues jaunes vertes, certaines algues vertes et Cyanophyta., des détritus, des conglomérations de bactérie, des rotifères et des petits crustacés sont les composantes principales de son régime alimentaire naturel. Généralement, il n’est pas obligatoire de fournir de l'aliment formulé dans une culture de carpe argentée.
    Techniques de récolte   
    Dans le système continu de récolte et de stockage les aspects suivant nécessitent de l’attention:
    • Les blessures et les mortalités qui peuvent avoir lieu pendant la récole, en été et en automne si cette opération est lente et peu soigneuse, parce que les températures de l’eau sont plutôt élevées pendant cette période et les poissons sont actifs et consomment beaucoup d’oxygène, ils ne peuvent pas tolérer d’être assemblés pendant de longues périodes.
    • Le poisson doit être capturé dans les jours froids, quand il n est pas essoufflé, et jamais pendant les jours humides ou de pluie quand les poissons sont essoufflés ou vont probablement être essoufflés. L’alimentation doit être réduite le jour avant la récolte et les effluents et les résidus d’herbes qui entravent les opérations de récolte doivent être enlevés.
    • Quand les poissons sont confinés, ceux qui ne sont pas encore arrivés à la taille commerciale doivent être retournés immédiatement et avec douceur, aux étangs.
    • Les opérations de récolte remuent le fond vaseux, augmentant la turbidité et les niveaux de matière organique, le poisson consomme aussi plus d’oxygène après une activité violente. Il est donc essentiel de remplacer un grand volume d’eau et de faire marcher des aérateurs afin d’augmenter la disponibilité de l’oxygène.
    Manipulation et traitement  
    Les carpes argentées sont normalement achetées vivantes, selon les formes modèles de consommation traditionnelle en Chine. Il est donc essentiel de les garder vivantes de la récolte jusqu’à commercialisation. Des camions et bateaux viviers sont fondamentalement utilisés comme des outils de transport dans la plupart des régions.
    Coûts de production  
    Les coûts de production pour la carpe argentée varient d’un pays à l’autre (et même d’une région à l’autre, dans un même pays) et selon l’échelle des opérations. Les facteurs majeurs sont le coût de la main d’oeuvre, les structures de culture, l’eau, les juvéniles, l’aliment (engrais), l’énergie, et le transport.
    Maladies et mesures de contrôle
    Les principales maladies qui affectent la carpe argentée sont présentées dans le tableau ci-dessous:

    Dans certains cas, des antibiotiques et d'autres produits pharmaceutiques ont été utilisés pour les traitements mais leur inclusion dans ce tableau n'implique pas une recommandation de la FAO.
    MALADIEAGENTTYPESYNDROMEMESURES
    Maladie entérique de la bouche rougeYersinia ruckeriBactérieInflammation & érosion de mâchoire & isthme; émaciation; assombrissement; opercule rouge; bases des nageoires rouges; hémorragies de l’intestin contenant un liquide jaune; estomac avec un liquide clairBains de Sulfamerazine ou oxytetracycline
    infestation au Bothriocephalus Bothriocephalus archeolognathiCestode ver solitaire parasiteInfestation communes dans les cultures intensives; détails non formulésPas d’information disponible
    Infestation au Myxobolus Myxobolus pavlovskii Myxosporean parasiteRencontré plus communément dans les branchies; détails non formulésPas d’information disponible
    Maladie du ver ancreLernaea sp.Copépode parasite Blessures sur la peau & tissus musculaires Bains de Trichlorfon ou Diflubenzuron
    Dactylogyrus Maladies des branchies Dactylogyrus sp.Monogenean parasite Gonflement de branchies & pâleur; sécrétion élevée de mucus; étalement de l’opercule; agitation près de l’arrivé d’eau; essoufflement; ventilation lourde; couleur foncée; perte de poids; arrêt d’alimentation; nage à grande vitesse; sautillement; frottement contre les objets; peut causer une croissance de l’épithélium & gonflement de tissus sur les branchies; épizootiques sérieuses & mortalité Bains de Masoten, quinine, Trichlorfon, formaldéhyde, bleu de méthylène, Flubendazole, Mebendazole, Levamisole, ou Praziquantel
    Trichodinose Trichodina sp. Protozoaire parasiteCouche de mucosité comme une voile, nageoires cramponnées & tissus dénudésFormol, vert de malachite ou bleu de méthylène


    Fournisseurs d’expertise en pathologie

    En Chine, des conseils peuvent être obtenus (par exemple) de:
    • Prof. Wu Shuqing, Fish Pathologist, Pearl River Fisheries Research Institute, Chinese Academy of Fishery Sciences. (http://www.prfri.ac.cn/).
    Statistiques
    Statistiques de production
      

    De loin le principal producteur de carpe argentée provenant de l’aquaculture est la Chine, l’Inde et le Bangladesh, sont aussi des producteurs majeurs de cette espèce. Des quantités significatives de carpe argentée sont aussi produites en Iran, à la Fédération Russe et au Cuba.
    Marché et commercialisation
    Hypophthalmichthys molitrix est généralement cultivée et consommée localement vivante ou fraîche dans la plupart des pays producteurs. Il n’y a aucune information disponible sur la commercialisation internationale. Le prix sur le marché en Chine de cette espèce est relativement bas comparé à la majorité des autres espèces, normalement 4-5 Yuan/kg (0,5 USD/kg). Il n’y a pas de réglementations spécifiques du marché pour la carpe argentée, elle est traitée de la même façon que la majorité des poissons dans les marchés.
    Situation et tendances
    Hypophthalmichthys molitrix est une espèce originaire de la Chine et de l’Est de la Sibérie, mais elle a été introduite dans plusieurs pays à des fins aquacoles et son utilisation dans le contrôle de blooms. Elle n est pas seulement utilisée comme nourriture humaine mais aussi appréciée pour sa capacité de nettoyer les réservoirs et autres eaux des algues nuisibles.

    La culture de la carpe argentée a connu une expansion régulière au cours de la dernière décade, en s’élevant de 1,9 million tonnes en 1993 à 4,1 millions tonnes en 2003. Mais sa production continue à augmenter puisque les coûts de production sont plus faibles que ceux de la majorité des espèces d’élevage puisque il n’y a besoin de fournir de l’aliment formulé supplémentaire, et la plupart des personnes ordinaires peuvent se permettre de le consommer régulièrement.

    Une recherche récente sur la carpe argentée s’est principalement focalisée sur la pisciculture intégrée à petite échelle dans les pays en voie de développement.

    Afin de garder le produit plus longtemps et d’étendre la gamme de produits provenant de ce poisson consommé jusqu’à maintenant, seulement frais, les techniques de transformation et de traitement ont besoin d’être développées.
    Problèmes et contraintes majeurs
    Hypophthalmichthys molitrix est traditionnellement vendue fraîche pour la consommation humaine et a été aussi introduite dans plusieurs pays où sa capacité de nettoyer les réservoirs et d'autres plans d'eaux des algues d'obstruction est même plus appréciée que sa chair. Cependant, plusieurs pays ont rapporté des impacts écologiques néfastes suite à l’introduction de cette espèce, dont les plus importants sont:
    • Si les carpes argentées sont introduites dans le milieu naturel, il est prévisible qu’elles s’établissent rapidement et extensivement.
    • La carpe argentée peut consommer deux ou trois fois son poids de phytoplancton chaque jour et entrer en compétition directe avec les larves natives et les juvéniles de poissons.
    • La carpe argentée peut atteindre jusqu’à 1 m de taille et environ 27 kg en poids et peut représenter un danger dans les eaux publiques. Il a été rapporté que les bateaux, jet skiers et les biologistes de pêche ont été heurtés par la carpe argentée dans la partie basse de l’amont de la rivière du Mississippi, par exemple.
    Pratiques pour une aquaculture responsable
    La production de la carpe argentée où aucune nourriture supplémentaire n'est fournie, est plutôt une culture sans impacts négatifs sur l'environnement. Une aquaculture responsable doit être pratiquée conformément aux principes de la protection de l'environnement et de l'écologie, comme spécifié dans l'article 9 du Code de Conduite de la FAO pour une Pêche Responsable.
    Références
    Bibliographie  
    Qingwen, M., Jinxiang, S. & Xuezhu, M. 1995. Fish Taxonomy. China Agricultural Press, Beijing, China. 1158 pp.
    Yujun, T. et al. 1981. Integrated Fish Farming (I). Fresh Water Fisheries Research Center, Wuxi, China. 407 pp.
    Liens utiles
     
    Powered by FIGIS