FAO Home>Fisheries & Aquaculture
FAO of the UN
EspañolFrançaisРусский
The boundaries and names shown and the designations used on this map do not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of FAO concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its authorities, or concerning the delimitation of its frontiers and boundaries. Dashed lines on maps represent approximate border lines for which there may not yet be full agreement.

Part I Overview and main indicators

  1. Country brief
  2. General geographic and economic indicators
  3. FAO Fisheries statistics

Part II Narrative (2018)

  1. Production sector
    • Marine sub-sector
      • Catch profile
      • Landing sites
      • Fishing practices/systems
      • Main resources
      • Management applied to main fisheries
      • Fishing communities
    • Inland sub-sector
    • Aquaculture sub-sector
    • Recreational sub-sector
  2. Post-harvest sector
    • Fish utilization
    • Fish markets
  3. Socio-economic contribution of the fishery sector
    • Role of fisheries in the national economy
    • Trade
    • Food security
    • Employment
    • Rural development
  4. Trends, issues and development
    • Constraints and opportunities
    • Government and non-government sector policies and development strategies
    • Research, education and training
      • Research
      • Education and training
    • Foreign aid
  5. Institutional framework
  6. Legal framework
  7. Annexes
  8. References

Additional information

  1. FAO Thematic data bases
  2. Publications
  3. Meetings & News archive

Part I Overview and main indicators

Part I of the Fishery and Aquaculture Country Profile is compiled using the most up-to-date information available from the FAO Country briefs and Statistics programmes at the time of publication. The Country Brief and the FAO Fisheries Statistics provided in Part I may, however, have been prepared at different times, which would explain any inconsistencies.

Country briefPrepared: Feb, 2020.

The Republic of Cabo Verde is composed of 9 islands, Santo Antao, Sao Vicente, Sao Nicolao, Sal, Boa Vista, Maio, Santiago, Fogo and Brava, with an important role played by fisheries in the economy in terms of employment, livelihood, food and nutrition. The sector reported around 6 283 full time marine fishers in 2018. The total estimated fleet was 1 691 vessels for 2018, with the majority between 12-24 meters LOA and the remainder under 12 meters. In 2017, per capita fish consumption was estimated at 11.0 kg accounting for about 12 percent of total animal proteins. In 2018 total capture production was about 26 580 tonnes with tunas providing about 76 percent of total catch. 60 industrial or semi-industrial tuna vessels were reported in 2015. Much of the tunas, as well as lobsters and cephalopods are exported and they provide the nation with sizable foreign exchange earnings. In 2017, exports of fish and fishery products were valued at USD 37.6 million, while imports were worth USD 6.2 million. Aquaculture is almost non-existent and no production data has been reported to FAO.
 
General geographic and economic indicators

Table 1 - General Geographic and Economic Data – Cape Verde

  Source
Shelf area 5,382 km2 http://www.seaaroundus.org/
Length of continental coastline 965 Km http://world.bymap.org/Coastlines.html
Fisheries GDP (year) N/A Estimates available in Part 2 - narrative


Key statistics

Source
Country area4 030km2FAOSTAT. Official data, 2013
Land area4 030km2FAOSTAT. Official data, 2013
Inland water area0km2Computed. Calculated, 2013
Population - Est. & Proj.0.535millionsFAOSTAT. Official data, 2018
Exclusive Economic Zone (EEZ) area804 694km2VLIZ
GDP (current US$)1 977millionsWorld Bank. 2018
GDP per capita (current US$)3 635US$World Bank. 2018
Agriculture, forestry, and fishing, value added5.26% of GDPWorld Bank. 2018

Source: FAO Country Profile

FAO Fisheries statisticsTable 2 in this section is based on statistics prepared by the FAO Fishery Information, Data and Statistics Unit and disseminated in 2020. The charts are based on the same source but these are automatically updated every year with the most recent statistics.

Table 2 — FAO fisheries statistics – Cape Verde

1995 2000 2005 2010 2015 2016 2017 2018
EMPLOYMENT (thousands) 5,273 5,183 4,817 4,87 4,209 6,283 6,283 6,283
Aquaculture ...
Capture 5,273 5,183 4,817 4,87 4,209 6,283 6,283 6,283
Inland
Marine 5,273 5,183 4,817 4,87 4,209 6,283 6,283 6,283
FLEET(thousands boats) 1,54 1,275 1,12 1,227 1,33 1,33 1,33 1,691
Source: FAO Fishery and Aquaculture Statistics  
1) Due to roundings total may not sum up  




Please Note:Fishery statistical data here presented exclude the production for marine mammals, crocodiles, corals, sponges, pearls, mother-of-pearl and aquatic plants.

:
:
:
:
:
:
:
:
:

Updated 2018Part II Narrative

Part II of the Fishery and Aquaculture Country Profile provides supplementary information that is based on national and other sources and that is valid at the time of compilation (see update year above). References to these sources are provided as far as possible.

Production sectorLe Cap-Vert, ou la République du Cap-Vert pour les usages officiels, est un pays insulaire de l'océan Atlantique au large de l'Afrique. Il se divise en deux séries d'îles : au sud les îles de Sotavento (Brava, Fogo, Santiago et Maio) et au nord les îles de Barlavento (Boa Vista, Sal, São Nicolau, Santa Luzia, São Vicente et Santo Antão). Sal est la plus fréquentée.Les îles et les îlots du Cap Vert constituent un petit archipel d'environ 4.033 km², une zone économique exclusive (ZEE) de 734.265 km2 et une ligne de cote de 1020 kilomètres. La nature océanographique, l’insularité, l’isolation et le climat sont des facteurs qui expliquent les caractéristiques naturelles et la biodiversité du Cap Vert.

Marine sub-sectorCatch profileCap-Vert est un grand État océanique. La ZEE est environ 180 fois supérieur à l’espace de terrain réel. L’industrie de la pêche côtière représente une importante source de nutrition et de revenus pour les populations du Cap-Vert. Cette activité a été très touchée par la surpêche et l’impact du changement climatique, ce qui porte de nombreux effets négatifs, y compris la perte de la pêche traditionnelle, réduisant les revenus et l’emploi et des problèmes de sécurité majeurs stocks de l’alimentation. En 2018, la production totale de captures s'élevait à environ 26 580 tonnes, les thons représentant environ 76% des captures totales.

Landing sitesIl existe dans le pays 77 points de débarquement de la pêche artisanale répartis dans les neuf îles habitées dont 17 sont échantillonnés régulièrement par les services de statistiques de Instituto Nacional de Desenvolvimento das Pescas (INDP). La pêche industrielle se concentre dans les îles de São Vicente, Sal et S. Nicolau (îles Barlavento) et Santiago (îles Sotavento).L’île de Santiago est la plus importante du point de vue de la quantité débarquée, suivie de l’île de S. Vicente; cette situation s’explique par la grande concentration de la population dans ces deux centres urbains et le grand pouvoir d’achat, en particulier à Santiago.

Fishing practices/systemsLa répartition par type d’engin dans la pêche artisanale indique la grande prédominance de la ligne à main, suivie de la senne de plage et de la senne tournante dans la pêche artisanale. Les artisans-pêcheurs opèrent presque toute l’année, avec des sorties journalières à partir de la côte. La pêche industrielle et la pêche semi-industrielle sont pratiquées par des thoniers canneurs, des senneurs et des langoustiers: la longueur de ces bateaux varie entre 7 et 26 m, la puissance des moteurs entre 15 et 600 CV et le Tonnage de jauge brute (TJB) entre 2,5 et 121. Ces différents navires ont été introduits dans le cadre des projets d’appui à la pêche. Actuellement, 13 navires sont enregistrés sous la flotte de pêche de thon de Cabo Verde en vertu de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA).

Main resourcesLes principales ressources halieutiques sont constituées par les grands pélagiques océaniques (thonidés et espèces voisines, requins, etc.), les petits pélagiques côtiers (chinchards, maquereaux), les démersaux (mérous, sars, etc.) et les langoustes (de profondeur et de surface). Les thonidés représentent les deux tiers des ressources halieutique.

Management applied to main fisheriesLa gestion de la ressource principale - thon - est assurée par la CICTA.

Management objectivesLa Mer comme ressource stratégique, source de richesse et de progrès au Cap Vert

Fishing communitiesLa pêche est extrêmement importante pour les communautés de pêche locales, surtout dans les îles isolées.

Inland sub-sectorIl n’y a aucune pêche continentale.

Aquaculture sub-sectorIl n’y a aucun type d’aquaculture.

Recreational sub-sectorLa pêche sportive cible les thonidés, les istiophoridés et les poissons démersaux. Selon le diplôme qui régule cette activité, la capture est fixée au maximum à 3 exemplaires de démersaux par jour et par pêcheur. Dans les concours de pêche sportive, le nombre d’exemplaires d’espèces pélagiques par pêcheur ne peut pas être supérieur à cinq. La pêche sportive est permise dans les eaux sous la juridiction nationale, sauf dans les zones interdites par la loi. Pour la pêche sportive l’utilisation d’embarcations propres à cette activité avec lignes/cannes et hameçons est permise mais le nombre de ces engins ne doit pas dépasser 3. L’utilisation d’instruments comme les couteaux est permise. L’utilisation d’armes et de produits chimiques est interdite.

Post-harvest sectorFish utilizationLa capture nationale est répartie entre la consommation locale (poisson frais ou transformé), et l’exportation. La consommation locale est assurée en grande partie par la pêche artisanale sous forme de poisson frais. Le poisson salé, séché est aussi consommé mais en moindre quantité. La farine de poisson, un produit résiduel de quelques usines de transformation, est utilisée pour l'alimentation de la volaille.Il y a une industrie de transformation du thon en conserve que travaille pour l’exportation.

Fish marketsLa vente de poisson est une activité dirigée par environ 3 500 femmes réparties dans toutes les îles et communautés; la majorité est concentrée à Praia et Mindelo. À Praia le marché municipal du centre ville et le quai de pêche sont utilisés pour la vente du poisson. Mindelo dispose au centre ville d’un marché au poisson. Dans toutes les autres îles il est vendu dans les marchés municipaux. Une partie importante est aussi vendue par des femmes qui font du porte à porte.

Socio-economic contribution of the fishery sectorRole of fisheries in the national economyLe secteur de la pêche joue un rôle stratégique dans le développement économique du pays. Malgré sa relative et faible contribution au produit intérieur brut du pays, qui est de 0,87% du produit intérieur brut (PIB). Il y a des indications que cette contribution est sous-estimée, et que la contribution réelle de la pêche au PIB est environ de 3,7%.

TradeLe secteur de la pêche participe d’une manière significative dans les exportations totales de biens. Une grande partie des thons, ainsi que les homards et les céphalopodes sont exportés, et elles fournissent la nation importante de devises, représentaient plus que 80 % du commerce total de marchandises. Importations des produits de la pêche sont limitées, environs 10% de la valeur des exportations. Les importations sont principalement filets congelés.

Food securityLa consommation annuelle par habitant de produits de la pêche est de l’ordre de 11 kg / habitant, contribuant ainsi à réduire le phénomène de malnutrition. Le thon est la nourriture stable dans le pays, avec trois repas par jour, tous compris certains types de thon.

EmploymentLe secteur de la pêche au Cap-Vert emploie environ 5,2% de la population active et 2,1% de la population totale (secteur primaire et secondaire).

Rural developmentEn plus, le secteur de la pêche a toujours été d’une grande importance socio-économique pour les communautés côtières du Cap-Vert. La condition archipélagique du pays avec de nombreux points de débarquements fait que la pêche ne constitue pas un facteur majeur de déplacement des communautés. Dans la plupart des cas les pêcheurs et leurs familles se fixent dans leurs communautés. On assiste à des cas ponctuels de migration des pêcheurs d’une île à l’autre à la recherche des meilleures zones de pêche (c’est le cas particulier des pêcheurs de Santiago qui se déplacent à Maio et Boavista et ceux de Mindelo à Santo Antao et S. Nicolau).

Trends, issues and developmentConstraints and opportunitiesUn problème institutionnel est la faible présence des institutions dans les îles, surtout dans les îles isolées. Le suivi et la surveillance des activités de pêche est difficile en raison du budget limité des institutions. Il serait opportune la mise en place du Plan de surveillance en partenariat avec tous les secteurs impliqués (Garde côtière, Capitaineries, Police maritime, etc.).Il y a beaucoup de institutions et ministères que travaillent dans la pêche. Il serait très utile créer un unique ministère dédié à l’économie bleu, couvrant toutes les activités économiques liées directement ou indirectement, a la mer.

Government and non-government sector policies and development strategiesLa politique de la pêche dans le Plan National de Développement Durable 2018-2022 est définie comme la mise en œuvre de zones marines protégées et mesures pour la rationalisation de la pêche, recherche scientifique, le renforcement de la surveillance, la diversification de l’industrie de la pêche et la valeur ajoutée constituent des mécanismes pour réduire la vulnérabilité secteur et résilience accrue.

Research, education and trainingResearchINDP a fourni la réalisation de croisières de recherche important de ressources marines.

Education and trainingL’Union européenne (UE) et le Japon parrainé divers cours de formation pour les pêcheurs du Cap Vert.

Foreign aidL’UE et le Cap-Vert ont décidé de renouveler le protocole d’accord de partenariat des pêches durables, qui expire à la fin de l’année. Le résultat des négociations est un accord équilibré, profitable aux deux parties. Cet accord de pêche permet aux navires de l’UE de l’Espagne, Portugal et France à pêcher dans les eaux du Cap-Vert et fait partie du thon, des accords de pêche de réseau en Afrique de l’Ouest. Le nouvel accord porte sur une période de 5 ans et offrira aux navires de l’UE la possibilité de pêcher de 8000 tonnes de thons et de thonidés dans les eaux du Cap-Vert. En contrepartie, l’UE versera à Cap-Vert une contribution financière d’EUR 750 000 par an. Partie de cette contribution annuelle (EUR 350 000) sera utilisée pour promouvoir une gestion durable de la pêche au Cap-Vert. Cela se fera par le biais de renforcement des capacités de contrôle et de surveillance (y compris la surveillance stricte des requins) et le soutien des communautés locales de pêcheurs. Dispositions concernant la coopération entre opérateurs économiques et en matière d’économie bleu ont également été introduites.

Cabo Verde entre dans le scénario du Programme EAF-Nansen visant à appuyer la mise en œuvre de l’approche écosystémique de la gestion des pêches en tenant compte des impacts du climat et de la pollution. Le Cabo Verde à travers le Ministère de l'Economie et de l'Emploi a signé un accord avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour participer à ce Programme. La FAO, sous le financement du Royaume de la Norvège, est chargée de la mise en œuvre de ce programme, dont l'objectif principal est d'améliorer la sécurité grâce à une pêche durable.

Institutional frameworkInstituto Nacional de Desenvolvimento das Pescas (INDP) était créé en 1992, avec autonomie administrative et financière. L’INDP est responsable de la recherche halieutique et de la promotion du développement du secteur. L’Institut abrite les services suivants: recherche halieutique, promotion, études et projets, administration et finances; une Délégation régionale, basée à Praia, couvre la région sud du pays.

L’INDP tient comment objective mener des études dans divers domaines des Sciences liées à la pêche et la mer, afin de proposer des recommandations et de mettre en œuvre de mesures visant à améliorer les résultats socioéconomiques autant par les pêcheries, en tenant compte des politiques, plans et programmes de la Gouvernement pour le secteur de la pêche.

Le Ministère de l’économie maritime est le ministère responsable de la pêche.

Legal frameworkDécret-Loi n. 53/2005 de 8 août 2005, composé de 80 articles divisés en chapitres VI, définit les principes généraux de la politique de pêche ressources utilisation durable particulières quant à leur accès, la planification et la gestion. Une attention particulière est également consacrée aux licences des procédures, les procédures de surveillance et de contrôle et sanctions, non seulement pour les activités de pêche, mais aussi pour toute activité connexe.

Décret-Loi n. 44/2015 adoptant le régime juridique pour l’affrètement des navires de pêche applicables aux navires battant pavillon de pays étrangers. Ce décret-loi, consistant en des 19 articles, adopte le régime juridique pour l’affrètement des navires de pêche applicables aux navires battant pavillon de pays étrangers. Ce régime réglemente les questions suivantes : autorisation pour l’affrètement et leurs conditions, Charte projet contrat, interdictions de Charte, chartes de modalités, moment de la Charte, l’annulation de l’autorisation, enregistrement des navires affrétés, radiation de l’immatriculation, la relation entre l’affréteur et dispositifs de commande équipage investi, d’atterrissage et origine des captures et l’attribution d’un poste contractuel de l’affréteur.

Annexes

Acronymes
CICTA Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique
INDP Instituto Nacional de Desenvolvimento das Pescas
PIB produit intérieur brut
TJB Tonnage de jauge brute
UE Union européenne
ZEE zone économique exclusive


References
Gouvernement du Cap Vert (2018), PEDS Plano Estratégico de Desenvolvimento Sustentável 2017/2021 .

Additional information

FAO Thematic data bases

Meetings & News archive

 

 
Powered by FIGIS