Accueil FAO>Pêches et aquaculture
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculturepour un monde libéré de la faim

Partout dans le monde, des oiseaux de mer sont capturés accidentellement dans diverses pêches commerciales à la palangre et l’impact de ces prises fortuites suscite certaines préoccupations. Les principales pêches à la palangre concernées par ce phénomène sont la pêche au thon, à l’espadon et au marlin dans des endroits précis des océans, la pêche à la légine australe dans l’océan Antarctique et la pêche au flétan, à la morue noire, à la morue du Pacifique, au flétan du Groenland, à la morue, à l’églefin, au brosme et à la lingue dans les océans de l’hémisphère Nord (Pacifique et Atlantique). Les espèces les plus fréquemment capturées sont les albatros et les pétrels dans l’océan Antarctique, les fulmars boréaux dans l’Atlantique Nord, et les albatros, les goélands et les fulmars dans les pêches du Pacifique Nord. Notant une prise de conscience accrue concernant les captures accidentelles d’oiseaux de mer par les palangriers et leur potentiel impact négatif sur les populations d’oiseaux de mer, le Comité des pêches a proposé à sa vingt-deuxième session, en mars 1997, que la FAO organise une consultation d’experts chargés d’élaborer des directives débouchant sur un plan d’action pour réduire ces captures accidentelles, à soumettre à la session suivante du Comité.

 
Powered by FIGIS