Les données sur les captures sont rassemblées et traitées à des fins statistiques
Les données sur les captures sont rassemblées et traitées à des fins statistiques
FAO/15541/R.Cannarsa

La gestion moderne des pêches met l’accent sur le contrôle économique du secteur, par le biais du contrôle de la capacité de pêche de l’effort de pêche, de l’attribution de contingents de captures et d’un accès aux ressources limité dans le temps ou dans l’espace. La garantie de la viabilité des pêcheries dépend d’une évaluation des stocks précise et d’une modélisation des pêches, fiable, deux activités qui nécessitent de collecter des statistiques à jour - notamment sur les captures ventilées par espèces, zone et engin – ou de pouvoir y accéder, ainsi qu’une mesure quelconque de l’effort de pêche. Tout pays prenant part à une pêcherie multinationale doit être en mesure d’évaluer ces données ou les avis scientifiques qui s’y réfèrent pour pouvoir disposer d’une voix indépendante lors de l’allocation des contingents par les organismes des pêches qui gèrent les stocks.

Cette nécessité reste d’actualité malgré l’extension généralisée de la juridiction des pêches après l’issue favorable de la Troisième Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et l’adoption en 1982 de la Convention entrée en vigueur en 1994. En elles-mêmes, les nouvelles restrictions ne protègent pas les stocks de poissons. Même quand un seul pays exploite une pêcherie, la pression des nouveaux arrivants et la capacité de capture forte et toujours plus grande des navires modernes, dont les opérations doivent être rentabilisées, peut conduire rapidement à une surexploitation des ressources.

Des statistiques fiables sont nécessaires pour protéger les stocks de poissons fragiles
Des statistiques fiables sont nécessaires pour protéger les stocks de poissons fragiles
FAO/14569

Les capacités nationales de collecte et d’analyse des données sur les pêches ont une utilité qui va au-delà des évaluations des stocks et de l’allocation des ressources. Elles sont également nécessaires pour aider à déterminer le niveau de participation d’un pays au secteur des pêches. Les décisions liées à l’investissement de capitaux le démontrent bien. Le surinvestissement est l’un des plus grands dangers pour le développement de la pêche, surtout si un peu partout dans le monde, les stocks de poissons sont proches du niveau de pleine exploitation ou de surexploitation.

Non seulement les statistiques fiables sont utiles pour la gestion des pêches, mais l’efficacité de la formulation des politiques et de la planification du secteur en dépend. Par exemple, les statistiques sont l’élément de base essentiel pour décrire la contribution des pêches aux approvisionnements alimentaires nationaux et à l’économie en général (notamment, par le biais du système de comptabilité économique nationale), et par conséquent le degré de dépendance à l’égard de la pêche.

Les statistiques des pêches, notamment les données sur les pêcheurs et les navires de pêche, sont indispensables pour la surveillance et la gestion des pêches, et l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et régionaux est une préoccupation constante de la FAO et un élément permanent de son programme de travail.

 
Powered by FIGIS