©2010 Google
Collection des cartes aquacoles NASO
 

L’accès rapide à un large éventail d’informations et la communication tout aussi rapide d’idées et de données via Internet sont essentiels pour le développement futur du Système d’information géographique (SIG) relatif à l’aquaculture. Quelques pays ont déjà pris l’initiative de créer leur propre inventaire de l’aquaculture au niveau des exploitations en ayant recours au SIG.

Des exemples identifiés par les coordinateurs du programme d’élaboration des cartes Google sont présentés ci-dessous et les utilisateurs sont invités à rendre compte d’initiatives du même type dans d’autres pays afin d’inclure celles-ci dans cette page Internet (voir Contacts).


Australie

Le Registre public de l'aquaculture fournit une représentation visuelle de concessions et de licences pour l'aquaculture.


Brésil

Le Secrétariat spécial de l’aquaculture et des pêches du Brésil (SEAP) a créé un Système national d’autorisation de l’aquaculture dans les eaux de l’Union en utilisant un SIG et Google Earth.


Canada

Une planification spatiale marine est en train d’être lancée sur une base régionale dans différentes zones avec le soutien des gouvernements nationaux, régionaux ou fédéraux du Canada. La province du Nouveau-Brunswick dispose désormais d’un système de cartographie de l’aquaculture.

DFO, l’autorité délivrant les concessions et les licences dans la province de l’île du Prince-Édouard (IPE) a développé un  système de cartographie de l’IPE

Des cartes des sites aquacoles de la Colombie-Britannique sont en outre disponibles  ici

Il est impératif qu’une planification spatiale marine et côtière de l’industrie aquacole soit généralisée afin de garantir que les enjeux de cette dernière soient bien saisis et que ses opportunités de croissance future ne soient pas gâchées.


Chili

L’Association de l’industrie chilienne du saumon a créé un site Internet très intéressant qui contient une section « surveillance de l’environnement » et « zonage aquacole » de l’industrie..

http://www.aqua.cl/Sias/index.html


Équateur

Le Système d’alerte visant à surveiller la santé des crevettes dans le Golfe de Guayaquil constitue un exemple intéressant d’utilisation d’un SIG, de la télédétection et d’Internet pour évaluer la gestion sanitaire de la crevetticulture.


Mexique


Norvège

La Direction des pêches de Norvège a créé une carte interactive et très détaillée indiquant la localisation de toutes les fermes individuelles et leurs caractéristiques (en norvégien).


Pérou

Le Département de l’aquaculture du ministère de la Production du Pérou a créé un système de cartographie en ligne pour inventorier et zoner l’aquaculture.


Afrique du Sud

Le site Internet des Activités aquacoles du Cap-Occidental (Afrique du Sud) dispose de l’une des plus vastes séries de ressources thématiques SIG de la région. Il couvre des questions administratives et contient des données relatives aux ressources des estuaires, des barrages, des cours d’eau et des côtes marines ainsi qu’au sujet des sites riches en coquillages et crustacés.


France

Le Systeme d'Identification d'Installations d'Acuicultura, dessine par le Secretariat General du Mar, permet de localiser geograficament les structures d'acuicultura continental et de marine de l'Espagne..


Thaïlande

Le Centre de technologie et d’information sur la pêche du Département des pêches de Thaïlande développe et entretient un réseau informatique, un SIG et des systèmes informatisés de gestion ainsi que des collectes de données relatives aux pêches et des rapports statistiques pour les utilisateur finaux dans ce pays. Les projets actuels comprennent l’inventaire des structures aquacoles et halieutiques, l’identification et l’inventaire des cages et enclos pour poissons, les systèmes de surveillance des navires, la détection des engins de pêche et la gestion des crues. Les résultats des analyses SIG sont publiés sur Internet au moyen de la technologie ArcIMS et sont utilisés en interne.


Royaume-Uni



Vers le haut