Recherche et sauvetage (SAR)

Partout dans le monde, et à tous les échelons, les approches efficaces de la sécurité en mer doivent s’articuler autour de trois lignes de défense :

La prévention (la ligne de défense la plus fiable et la plus rentable) : un équipement approprié, une formation, de l’expérience, des informations et du discernement, de manière à éviter toute situation fâcheuse.

La survie et l’auto-sauvetage : l’équipement, la formation et le comportement nécessaires à la survie et à l’auto-sauvetage lorsque les choses commencent à mal tourner.

La recherche et le sauvetage (la plus coûteuse et la moins fiable des trois lignes de défense) : les systèmes d’alerte, de recherche et de sauvetage sollicités lorsque les deux autres lignes de défense ont échoué.

Quelles que soient les méthodes employées, la recherche et le sauvetage sont des opérations coûteuses. Dans de nombreux pays en développement, cette tâche peut paraître colossale, surtout si la zone océanique est très vaste par rapport à la superficie des terres. Dans ces conditions, c’est la recherche aérienne qui est la plus efficace, mais le coût peut en être prohibitif et constituer une contrainte financière imprévue pour des organismes publics qui peuvent difficilement l’assumer.

La Convention internationale de 1979 sur la recherche et le sauvetage maritimes de l’OMI, ou Convention SAR, est entrée en vigueur 1985. Ses amendements adoptés en 1998 sont entrés en vigueur en 2000. La Convention SAR de 1979 vise l'élaboration d'un dispositif de sauvetage maritime au niveau mondial, permettant de secourir des personnes en détresse, où qu'elles se trouvent. Les secours sont coordonnés par une organisation, constituée en application de la convention, qui fait appel, le cas échéant, à d'autres organisations du même type dans les pays voisins.

Publications de la FAO relatives à la recherche et au sauvetage.


D'autres publications peuvent être trouvées sur le site web FI (Département des pêches et de l'aquaculture de la FAO) 

dernière mise à jour:  mercredi 4 avril 2012