Accueil FAO>Pêches et aquaculture
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculturepour un monde libéré de la faim
EnglishEspañolРусский
Les projets du Département des pêches et de l’aquaculture visent à fournir une assistance technique aux niveaux mondial, interrégional, régional, sous-régional et national. Il existe principalement deux sources de financement des projets <<plus d’infos>>

Fin 2006, plus de 160 projets en cours d’exécution recevaient un appui technique spécialisé du personnel du Département des pêches et de l’aquaculture, notamment des fonctionnaires détachés dans les Bureaux régionaux (RO) et sous-régionaux (SRO). Les disciplines liées à la pêche et à l’aquaculture couvertes par les projets comprenaient les politiques, les règlementations, le développement, la gestion et la législation.

Composition des projets, par modalité de financement:

Parmi l’effectif total de projets, environ 33% recevaient un appui du Programme coopératif FAO/gouvernement, 25% étaient des opérations d’urgence principalement liées à la catastrophe du tsunami financées par des ressources extrabudgétaires, 20% étaient soutenus par le PCT (Programme ordinaire), 12% étaient financés par le système des Nations Unies, 6% par Telefood, 3% par des Fonds fiduciaires unilatéraux et 1% par d’autres.

Donateurs:

Agence britannique pour le développement international (DFID) du Royaume Uni: principal bailleur de fonds avec un programme pour les moyens d’existence durables dans le secteur de la pêche, évalué à près de 36 millions de dollars EU, principalement ciblé sur les pays d’Afrique occidentale. Italie: 8 projets (dont 3 projets d’urgence post-tsunami) d’une valeur de 20 millions de dollars EU. Japon: 13 projets pour 15,5 millions de dollars EU. Norvège: 7 projets (dont 4 projets d’urgence/tsunami) pour environ 15 millions de dollars EU. Espagne: 3 projets (dont 2 projets d’urgence/tsunami) pour plus de 10 millions de dollars EU. Multidonateurs (projets financés par plus d’un donateur): 7 projets évalués à environ 16 millions de dollars EU. Suède: 6 projets pour 4 millions de dollars EU. Autres donateurs, tels que CE, Danemark, Allemagne, France, République de Corée, Fonds commun pour les produits de base et système des Nations Unies (PNUD, FEM, PNUE, etc.) ont aussi fourni des contributions importantes. Le Brésil, l’Arabie saoudite, le Cambodge, la Namibie et le Mexique ont financé l’assistance qui leur était fournie par le FI, par le biais de Fonds fiduciaires unilatéraux.

Projets/programmes pertinents:

  • Programme pour les moyens d’existence durables dans le secteur de la pêche. Aide aux artisans pêcheurs de la Région de l’Afrique de l’Ouest.
  • Programme-cadre FishCode. Composé de projets composants multidonateurs couvrant 12 sujets thématiques, consacrés à la mise en oeuvre du Code de conduite pour une pêche responsable.
  • Programme coopératif financé par le Japon: 13 projets d’assistance axés sur: le renforcement des capacités pour promouvoir une approche écosystémique, la gestion fondée sur l’écosystème, la gestion de la capacité de pêche au thon des petits États insulaires en développement, la promotion de la pêche durable, la CITES et les espèces exploitées à des fins commerciales, l’étude des facteurs conduisant à la surexploitation et au manque de durabilité, la promotion de la pêche durable, et d’autres aspects pertinents.
  • Programme coopératif financé par la Norvège: comprenant un projet de renforcement de la base de connaissances pour mettre en oeuvre une approche écosystémique des pêches maritimes dans les pays en développement (principalement Afrique); la Coopération internationale avec le programme NANSEN: Gestion des pêches et environnement marin; et des projets d’urgence (tsunami).
  • Programme financé par l’Italie, l’Espagne, la CE et d’autres pays méditerranéens pour l’évaluation et le suivi des ressources halieutiques et de l’écosystème en Méditerranée et autres questions connexes incluant divers projets régionaux (AdriaMED, MedSudMed, COPEMED, EastMed, MedFSIS et appui à la Commission générale des pêches pour la Méditerranée/CGPM).
  • Programme d’urgence en faveur des communautés de pêcheurs frappées par le tsunami. 34 projets mis en oeuvre par la Division des opérations d’urgence et de la réhabilitation de la FAO, avec un appui technique du FI. Le programme a été soutenu par la Norvège, les Etats-Unis, la Belgique, l’Allemagne, Chypre, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande, le Laos, la CE et diverses ONG.
  • GLOBEFISH: Partie intégrante du réseau Fish Info qui assure la coordination des activités de réseau. L’élément central est la Banque de données GLOBEFISH. Globefish produit aussi un certain nombre de publications, y compris des rapports sur les prix du poisson, des études de marché et des analyses des échanges. Le programme est financé par la FAO et les partenaires de GLOBEFISH.
  • Atténuation de l’impact sur l’environnement de la pêche chalutière à la crevette tropicale. Projet soutenu par le FEM/PNUE auquel participent et contribuent 13 pays et institutions du monde entier.
 
Powered by FIGIS