Accueil FAO>Pêches et aquaculture
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculturepour un monde libéré de la faim
EnglishEspañolРусский
Photo: Francesco Cardia

En accord avec le plan de travail de la 25ème Session du Comité des pêches de la FAO (COFI), une Consultation d’experts sur la mise en œuvre des questions associées aux espèces aquatiques faisant l’objet d’une exploitation commerciale inscrites en Annexes de la CITES a été organisée au siège de la FAO du 25 au 28 mai 2005. La Consultation d’experts a abordé les questions suivantes liées à la CITES:

  • Les principes fondamentaux de l’Article II de la CITES, Paragraphe 2(b), la clause de ressemblance.

  • L’Annexe 3 des critères de la Résolution Conf. 9.24 de la CITES (Rev. CdP12) pour l’amendement des Annexes I et II qui traitent des inscriptions dans deux Annexes et des problèmes de l’aquaculture en tant que groupe, faisant remarquer les relations qui existent entre ces thèmes.

  • Les implications au niveau administratif et du suivi de l’inscription et du déclassement des Annexes, dont font parties les implications de l’Annexe 4 de la Résolution Conf. 9.24.

La Consultation est convenue d’une série de recommandations clé. Ces recommandations comportent entre autres, la nécessité pour les Etats, d’améliorer la communication et la coordination entre leurs agences gouvernementales nationales responsables de la mise en œuvre de la CITES et celles responsables de la gestion des ressources naturelles y compris des pêches. Pour apporter une solution aux préoccupations de nombreux membres de la FAO face au mécanisme d’inscription et d’annulation de la CITES pas toujours assez rapide et flexible, il a été suggéré que la FAO soulève ce problème auprès de la CITES, en prenant en considération la nature des mécanismes de sauvegarde pour le déclassement les espèces aquatiques exploitées au niveau commercial et la manière selon laquelle ils doivent être appliqués. La consultation a aussi soulevé le besoin d’examiner des approches alternatives à celles employées actuellement par la CITES pour contribuer à identifier les spécimens commercialisés qui pourraient empêcher des inscriptions en annexes inutiles d’espèces ressemblantes alors que l’on est en réalité encore au stade de trouver une réponse aux questions d’application et d’identification. De même, les problèmes potentiels des pêcheries ont été examinés pour savoir s’il y avait une adhésion inflexible des Parties de la CITES à l’orientation sur les inscriptions scindées.La Consultation a soulevé les besoins qui existaient au niveau du renforcement des capacités pour assister les Etats à remplir leurs obligations envers la CITES. Il a été souligné que la mise en œuvre du Code de conduite pour une pêche responsable de la FAO et les plans d’action internationaux qui vont avec doivent contribuer à réduire l’incidence des propositions d’inscription des espèces aquatiques faisant l’objet d’une exploitation commerciale.Le rapport de la consultation (rapport complet PDF ) a été diffusé lors de la CdP13 et a contribué à nourrir le débat sur ces questions importantes. S’il a été largement apprécié durant la CdP13, ce rapport a aussi été distribué aux participants de la 26ème session du COFI en 2005.

 
Powered by FIGIS